Retenue des dons pour Développement et Paix

«Ce sont les plus démunis qui vont souffrir», dit le président de Développement et Paix

Le président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron.
Le président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-04-10 20:02 || Canada Canada

«Je trouve cela extrêmement triste et déplorable que Développement et Paix, encore une fois, soit condamné. On n'a même pas attendu que le processus d'évaluation soit terminé», soupire le président bénévole de Développement et Paix, le diacre et homme d'affaires Jean-Denis Lampron.

Une semaine après la publication de la lettre de Mgr Richard W. Smith, il ne comprend toujours pas pourquoi l'archevêque d'Edmonton et d'autres évêques ont décidé de retenir les sommes versées à Développement et Paix alors que le travail d'évaluation des partenaires de l'organisme, une étude entreprise conjointement avec la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC), est toujours en cours.

«On nous a dit: "on veut évaluer les partenaires". D'accord, mais donnez-nous le temps de les évaluer. Évaluer des gens qui sont à des milliers de kilomètres, avec des cultures et des langues différentes, c'est quand même plus long que d'évaluer des groupes dans un diocèse.»

«Une équipe a été mise en place, elle travaille fort et elle a mené de bonnes vérifications», assure-t-il. Tous les partenaires sont scrutés un à un, précise Jean-Denis Lampron, bien conscient que des «projets aient pu, en cours de route, dévier de leur mandat».

«Mais il faut attendre d'avoir terminé les études avant de prendre une décision, il me semble», dit le président du conseil national de Développement et Paix, la plus haute instance de l'organisme.

Données préliminaires

Que sait-il des données préliminaires qui ont été présentées aux évêques et qui ont incité certains d'entre eux à annoncer publiquement leurs inquiétudes envers les partenaires de l'organisme? «On ne sait pas trop où ils ont pris leurs informations. Et je ne sais pas si les évêques ont vu un rapport écrit ou si c'était verbal», déplore-t-il.

Il confirme que Développement et Paix a soumis un rapport à la CECC et que la conférence épiscopale réagira éventuellement à son contenu. «Mais on s'attend aussi à des explications de la CECC concernant ce qui a été diffusé. Cela a été fait sans que Développement et Paix ne soit mis au courant. On aurait bien aimé ça l'être.»

Pour l'instant, on ignore toujours si les données présentées aux évêques et ce rapport remis par Développement et Paix sont la même chose.

«Avec des intérêts»

Mais la principale victime de toute cette histoire, ce n'est pas l'organisme, confie Jean-Denis Lampron, un diacre du diocèse de Nicolet, au Québec. «Ce sont les plus démunis qui vont souffrir.»

Le président de Développement et Paix ne doute pas que les évêques obtiendront des réponses à leurs interrogations et que les sommes seront rapidement acheminées aux partenaires de l'organisme.,

«Quand les diocèses vont nous les remettre, j'espère que ce sera avec des intérêts», indique l'homme d'affaires, fondateur et dirigeant jusqu'en 2012, de l'entreprise Rose Drummond, le plus grand fleuriste-producteur québécois de fleurs.

«Parce que les intérêts, ils appartiennent aussi aux plus démunis.»

 

du même auteur

Photo d'une manifestation contre le projet de loi 21 en juin 2019 à Montréal. Malgré les espoirs de nombreux groupes de défense des droits humains, le juge Marc-André Blanchard n'a pas invalidé la Loi sur la laïcité du Québec dans son jugement dévoilé le 20 avril 2021.
2021-04-20 16:55 || Québec Québec

La Cour supérieure du Québec n'invalide pas la Loi sur la laïcité de l'État

En septembre 2019, un évêque latino-américain a déclaré à la Conférence des évêques catholiques du Canada qu'il existerait un «passage interne» entre un organisme local soutenu par l'ONG Développement et Paix et une clinique de santé reproductive.
2021-04-19 09:03 || Canada Canada

L'absurde affaire du tunnel entre un partenaire et une clinique d'avortement

Pour la première fois en trois ans, un dirigeant de Développement et Paix (DP) accorde une entrevue substantielle sur la revue des partenaires de l'organisme. Il confirme notamment qu'un partenaire de Birmanie a été réhabilité, dans un contexte où le pays connait des violences après un coup d'État.
2021-04-18 16:29 || Canada Canada

Le directeur général adjoint de Développement et Paix s'explique

articles récents

En septembre 2019, un évêque latino-américain a déclaré à la Conférence des évêques catholiques du Canada qu'il existerait un «passage interne» entre un organisme local soutenu par l'ONG Développement et Paix et une clinique de santé reproductive.
2021-04-19 09:03 || Canada Canada

L'absurde affaire du tunnel entre un partenaire et une clinique d'avortement

«Un symposium théologique ne prétend pas offrir des solutions pratiques à tous les problèmes pastoraux et missionnaires de l'Église, mais il peut nous aider à approfondir les fondements de la mission de l'Église», a déclaré le cardinal québécois Marc Ouellet, photographié ici en janvier 2020.
2021-04-16 10:34 || Vatican Vatican

Le cardinal Ouellet organisateur d'un symposium sur le sacerdoce en 2022

Le dernier recensement du Mexique, de 2020, a montré que la population catholique a diminué de 5 points de pourcentage pour atteindre 77,7% de la population.
2021-04-14 15:37 || Monde Monde

«Regardez la réalité en face», lance le nonce aux évêques du Mexique