Patrimoine religieux

216 000$ pour l'église Saint-François-de-Sales de Neuville

Saint-François-de-Sales.
Saint-François-de-Sales.   (Par Sylvainbrousseau, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19962235)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-06-23 11:57 || Québec Québec

Le gouvernement du Québec a annoncé le 22 juin qu’il octroie 216 064 $ pour des travaux à l’église Saint-François-de-Sales, un lieu de culte qui appartient désormais à la Ville de Neuville.

C’est le député de Portneuf, Michel Matte, qui a procédé à l’annonce. Les travaux permettront d’installer des gicleurs dans le bâtiment qui accueillera entre autres la bibliothèque municipale.

«Je remercie les élus de Neuville d'avoir fait l'acquisition de l'église. Le projet de conversion de ce bâtiment s'inscrit dans l'intention de revitaliser le cœur de la ville et ainsi de mettre en valeur les immeubles et les biens patrimoniaux qui s'y trouvent», a dit le député.

Plus tôt cette année, Québec a réservé 10 millions $ pour soutenir des projets de restauration et de préservation liés au patrimoine religieux. Les montants octroyés transigent par le Conseil du patrimoine religieux du Québec.

«Le Conseil est fier d'accompagner la Ville de Neuville qui a fait l'acquisition de l'église Saint-François-de-Sales pour y aménager une bibliothèque municipale tout en réservant une partie de l'immeuble pour sa vocation première », s’est réjoui Jean-François Royal, président du Conseil du patrimoine religieux du Québec. «Cette implication municipale est exemplaire puisqu'elle permet de développer une nouvelle utilisation publique de l'immeuble tout en préservant le patrimoine culturel à caractère religieux.»

Le chœur de l'église Saint-François-de-Sales est classé immeuble patrimonial en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel. On y retrouve notamment un baldaquin réalisée vers 1695 et commandée par le deuxième évêque de Québec, Mgr de Saint-Vallier, pour orner la chapelle du premier palais épiscopal de Québec. Il a été échangé à la paroisse contre du blé en 1717 pour nourrir des pauvres de Québec. Le maître-autel de 1802 est de François Baillairgé, et l'orgue de 1885 de Napoléon Déry.

L’église d'origine de Neuville date de la fin du XVIIe siècle, tandis que l’église actuelle du milieu du XIXe. Elle a été achetée à la fabrique par la Ville de Neuville pour 1 $ en 2015.

 

du même auteur

Sans le dire explicitement, cette sortie publique de Mgr Lépine est une réaction au texte de La Presse intitulé «Dieu guérira ton cancer» publié le samedi 17 août.
2019-08-19 16:34 || Québec Québec

L’Église de Montréal se dissocie des pressions spirituelles exercées sur des personnes vulnérables

Construite entre 1882 et 1887 d’après les plans de David Ouellet, Notre-Dame-des-Neiges est emblématique par ses cinq clochers, un aménagement particulier pour une église québécoise.
2019-08-16 14:32 || Québec Québec

L'église emblématique de Trois-Pistoles classée patrimoniale

Le Cyclorama vers 1900, à l'époque des pèlerinages en bateau à Sainte-Anne-de-Beaupré.
2019-08-09 15:09 || Québec Québec || 3 Commentaire(s)

Cyclorama, mesure et démesure

articles récents

La cathédrale Saint-Michel, à Sherbrooke.
2019-08-20 08:31 || Québec Québec

Patrimoine religieux en Estrie : 1 M$, 7 projets

Le calvaire du Sanctuaire du Sacré-Cœur et de Saint-Padre Pio à Montréal (Sanctuaire de La Réparation, à Pointe-aux-Trembles) comprend quelques-unes des nombreuses statues de l'Union internationale artistique de Vaucouleurs présentes au Québec.
2019-08-16 15:39 || Québec Québec

L’histoire oubliée des statues de l’Union internationale artistique de Vaucouleurs

Construite entre 1882 et 1887 d’après les plans de David Ouellet, Notre-Dame-des-Neiges est emblématique par ses cinq clochers, un aménagement particulier pour une église québécoise.
2019-08-16 14:32 || Québec Québec

L'église emblématique de Trois-Pistoles classée patrimoniale