Entrevue avec France Labelle

30 bougies pour le Refuge des jeunes de Montréal

France Labelle, directrice générale et cofondatrice du Refuge des jeunes de Montréal.
France Labelle, directrice générale et cofondatrice du Refuge des jeunes de Montréal.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-11-05 09:52 || Québec Québec

France Labelle cite sans difficultés aucunes les noms, les dates et toutes les démarches entreprises afin de doter Montréal d’un lieu d’accueil d’urgence pour les jeunes de la rue. C’était il y a plus de 30 ans.

Au milieu des années 1980, alors qu’elle était la présidente du Comité jeunes du Réseau d’aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal, elle constate qu’il n’existe dans la ville aucune ressource de première ligne — «comme on dit dans notre jargon», lance la cofondatrice du Refuge des jeunes de Montréal — pour les jeunes de 17 à 25 ans en situation d’itinérance.

«Il y avait bien quelques ressources en hébergement prêtes à accueillir des jeunes filles et des jeunes garçons. Mais pour y accéder, il fallait être en démarche», dit France Labelle. Le jeune qui frappe à la porte de ces maisons doit être à la recherche d’un emploi, veut retourner sur les bancs de l’école, fait déjà un peu de bénévolat et s’abstient de toute consommation de boisson ou de drogue.

«Mais ce qui nous a frappé, c’est qu’il y avait des jeunes à Montréal qui ne remplissaient pas ces critères d’admission.» Les ruelles, les places publiques et les stations de métro étaient leurs seuls refuges. Y compris en plein hiver. «Ils se retrouvaient carrément dans la rue», mentionne France Labelle.

► LIRE LA SUITE DANS LE NUMÉRO DE SEPTEMBRE-DÉCEMBRE 2019 DE L'ORATOIRE ◄

***

 

 

du même auteur

«Le gouvernement place encore une fois dans la même catégorie les lieux de culte et les bars», indique un communiqué diffusé lundi en fin de matinée par la Table interreligieuse, un organisme de concertation durant le confinement.
2020-09-21 12:45 || Québec Québec

Les leaders religieux demandent à Québec de reclassifier les lieux de culte

Le ministre Christian Dubé a surpris bien des leaders religieux du Québec en annonçant dimanche que le nombre maximum de personnes autorisées à participer à un événement qui se déroule dans un lieu de culte passait, dans toutes les régions du Québec, de 250 à 50 dès le 21 septembre.
2020-09-21 08:49 || Québec Québec

Lieux de culte: la limite passe de 250 à 50 personnes et moins

À partir du cas de l'encan des biens de l'église Saint-Élisabeth, le sénateur à la retraite Serge Joyal et le directeur de musée Jean-François Bélisle discutent de la vente des biens patrimoniaux et des œuvres d'art d'églises paroissiales.
2020-09-14 19:29 || Québec Québec

Les leçons de la vente aux enchères de samedi

articles récents

L'église Saint-Laurent sur l'île d'Orléans. Au moment où la province connait une multiplication des cas de COVID-19 et que certaines fermetures ciblées sont évoquées, les lieux de culte doivent-ils craindre de devoir fermer à nouveau leurs portes?
2020-09-18 17:18 || Québec Québec

Reconfinement: bon espoir de voir les lieux de culte y échapper

Des hommes prient dans une mosquée de New Delhi le 1er mai 2020.
2020-09-18 09:53 || Monde Monde

Les minorités religieuses, boucs émissaires de la crise sanitaire

Responsable du Service de solidarité sociale du diocèse de Saint-Jean-Longueuil, Daniel Pellerin se réjouit de la reconnaissance officielle obtenue par le Réseau d'aide aux travailleuses et travailleurs migrants agricoles du Québec.
2020-08-24 16:58 || Québec Québec

Une subvention et une reconnaissance pour le RATTMAQ