Juifs et musulmans particulièrement touchés

À Toronto, près d’un crime haineux sur deux vise la religion

L'hôtel de ville de Toronto.
L'hôtel de ville de Toronto.   (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-03-31 16:10 || Canada Canada

Dans la métropole canadienne, près de la moitié des crimes haineux visent les juifs et les musulmans. Selon des données rendues publiques par le Service de police de la Ville de Toronto, 31 crimes haineux ont ciblé les juifs et 26 ont ciblé les musulmans.

Dans son rapport annuel consacré à la question pour l’année 2015, l’Unité des crimes haineux des Services de renseignement de la police torontoise détaille l’ensemble des crimes de ce type signalés sur son territoire au cours de la dernière année. Le document offre un aperçu statistique global en fonction de diverses catégories, incluant les groupes visés par les crimes.

Il révèle ainsi que 23,1% des 134 crimes haineux recensés en 2015 visaient les juifs et que 19,4% visaient les musulmans. Le seul autre groupe qui est visé aussi fortement par le phénomène est la communauté LGBTQ, alors que 29 cas (22,1%) la concernaient.

La religion (43,3%) demeure le prétexte le plus courant pour les crimes de ce genre à Toronto en 2015, suivie de l’orientation sexuelle (20,1%) et de la race (18,7%).

Le méfait est le crime haineux le plus répandu contre la communauté juive, avec 24 des 31 cas répertoriés. Le méfait concerne la destruction d'un bien et regroupe notamment les cas de vandalisme et de graffitis.

En revanche, les crimes haineux visant les musulmans sont plus violents, alors que six cas de voies de fait et six cas de harcèlement sont recensés, de même que trois cas de menaces de blessure et deux cas de menaces de mort.

Au cours de la dernière décennie, le nombre de crimes haineux est resté relativement stable à Toronto, avec un sommet de 174 en 2009 et un creux de 123 en 2011.

Par ailleurs, les données torontoises reflètent celles de l’ensemble du Canada, alors que les crimes motivés par la haine d’une religion continuaient d’être le deuxième type de crime haineux le plus courant au pays. Selon des données dévoilées il y a quelques mois par Statistique Canada, sur les 1167 crimes haineux déclarés à la police au Canada en 2013, 326 affaires concernaient la haine religieuse, soit 28% de ce type de crime commis au pays. Les crimes haineux visant l’orientation sexuelle occupaient la première position.

 

du même auteur

Contrairement à de nouvelles données qui annoncent la fin de l'Église anglicane du Canada d'ici 2040, l'évêque anglican de Québec, Bruce Myers, croit qu'elle a toutes les raisons d'espérer.
2019-12-10 17:31 || Québec Québec

Québec, baromètre de l’Église anglicane du Canada

Vendredi soir, le ciel de Montréal sera éclairé de 14 faisceaux lumineux qui seront allumés à quelques secondes d’intervalle, à l’appel des noms des 14 victimes.
2019-12-05 13:47 || Québec Québec

Polytechnique: «La blessure sera toujours vive»

Martin Laliberté en était à un deuxième mandat comme supérieur général de la Société des Missions Étrangères au moment de sa nomination à Québec par le pape François le 25 novembre. Il a auparavant été missionnaire en Haïti et en Amazonie.
2019-11-25 16:20 || Québec Québec

Un missionnaire nommé évêque auxiliaire à Québec

articles récents

Un second recours collectif intenté contre les Frères du Sacré-Cœur du Québec pourra aller de l'avant.
2019-12-06 09:24 || Québec Québec

Un 2e recours collectif autorisé contre les Frères du Sacré-Cœur

L'archevêque de Vancouver, J. Michael Miller.
2019-11-26 15:50 || Canada Canada

L'archidiocèse de Vancouver dévoile son rapport interne sur les abus sexuels

L'archevêque Christian Lépine veut comprendre pourquoi il a fallu près de vingt ans avant que les abus sexuels commis par Brian Boucher, un prêtre montréalais, ne soient connus des autorités diocésaines.
2019-11-25 14:10 || Québec Québec

L'archevêque de Montréal commande une enquête externe indépendante