Après des décennies d'attente

Le Vatican ouvre ses archives sur Pie XII

Pie XII a été pape de 1939 à 1958.
Pie XII a été pape de 1939 à 1958.   (CNS photo/Vatican Media)
2020-03-03 15:13 || Vatican Vatican

Après des décennies d'attente, les archives du Vatican accueillent, depuis le 2 mars, des dizaines de chercheurs désireux d'étudier les documents relatifs au pontificat du pape Pie XII.

Les 85 chercheurs qui ont demandé à y avoir accès ont reçu le feu vert pour venir fouiller tous les documents de la période de 1939 à 1958, a déclaré le 13 janvier Mgr Sergio Pagano, préfet des Archives apostoliques du Vatican, à l’agence Catholic News Service.

Venant d'au moins une douzaine de pays, la première vague de chercheurs comprend dix experts des États-Unis, dont deux du Holocaust Memorial Museum de Washington. Le musée travaille avec les archives du Vatican depuis plus de dix ans, a déclaré Mgr Pagano, depuis que le pape Benoît XVI a autorisé l'ouverture anticipée des documents relatifs au pontificat du pape Pie XI avant la Seconde Guerre mondiale.

Jusqu'à présent, a déclaré Mgr Pagano, sept experts viendront d'Israël, 14 d'Allemagne, 16 d'Italie, 20 d'Europe de l'Est, y compris de Russie, et le reste de France, d'Espagne et d'Amérique latine pour étudier les archives de l'époque de Pie XII.

«Mais nous nous attendons à une augmentation des demandes après le 2 mars», a-t-il ajouté.

Alors que les salles de lecture et le personnel des archives peuvent accueillir et aider un maximum de 60 personnes par jour, l'accès des nouveaux venus sera échelonné sur l'année, a-t-il dit, permettant aux nombreux universitaires qui poursuivent actuellement d'autres sujets de continuer leur travail. Les archives et les artefacts remontent à plus de 1000 ans et remplissent plus de 80 km de rayonnages.

Il a fallu plus de 12 ans pour trier, organiser et cataloguer l'énorme quantité d'informations provenant du long pontificat du pape Pie XII, a déclaré l'évêque Pagano. Des documents de l'époque ont également été recueillis dans les archives de la Secrétairerie d'État du Vatican, de la Congrégation pour la doctrine de la foi et des nonciatures du Vatican dans le monde entier. La collection ouverte comprend également des milliers de notes concernant l'activité caritative du pape Pie XII en Italie et à l'étranger.

En fait, Mgr Pagano a déclaré qu'il espérait que des recherches approfondies seraient menées sur l'aide que le pape a apportée à ceux qui étaient dans le besoin pendant et après la guerre. Une aide aussi massive, a-t-il dit, est due en grande partie à un flux constant de dons généreux de la part des États-Unis.

L'index – qui énumère les documents avec des détails sur les donateurs, les montants envoyés et la destination de l'argent – occupe à lui seul deux volumes.

«Il n'y avait pas seulement un plan Marshall», le programme américain pour le redressement économique de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale, a-t-il dit, «mais on peut dire qu'il y avait aussi un plan vaticano-américain des catholiques américains pour aider le pape dans ses énormes œuvres de charité».

La nationalité ou la religion de ceux qui demandaient de l'aide n'a pas d'importance pour le pape, sauf pour vérifier que le besoin était légitime, a déclaré l'évêque.

Il a déclaré que les archives contenaient des lettres de personnes qui admettaient être athées mais qui se tournaient vers le pape pour obtenir de l'aide parce qu'elles le considéraient comme le seul leader moral restant dans une période aussi sombre de l'histoire.

Se référant aux accusations de certains historiens et groupes juifs selon lesquelles le pape Pie XII et d'autres n'ont pas fait assez pour arrêter la montée au pouvoir des nazis et l'Holocauste, l'évêque Pagano a déclaré que le pape «a parlé avec ses efforts, puis il s'est exprimé avec des mots, il n'est donc pas vrai que le pape était totalement silencieux».

Les domaines d'intérêt déclarés des nouveaux chercheurs, a-t-il dit, sont évidemment centrés sur la Seconde Guerre mondiale, l'Holocauste, la persécution du peuple juif, le meurtre de citoyens italiens à Rome par les troupes allemandes nazies et les relations entre le Saint-Siège et le parti national-socialiste nazi et avec le communisme.

Mais certains se penchent également sur l’héritage théologique et les écrits du pape Pie XII. Il a écrit plus de 40 encycliques, et «il est l'un des papes les plus cités pendant le Concile Vatican II», a déclaré l'évêque.

Certains experts chercheront également des informations sur les diocèses locaux et sur la manière dont le pape a pu aider ceux qui abritent des réfugiés et des juifs dans des instituts religieux, par exemple, a-t-il dit.

Toutefois, sur la base de ce qu'il a vu, il a déclaré qu'il ne pense pas que les chercheurs trouveront quoi que ce soit «d'énormément nouveau» ou quoi que ce soit qui puisse «bouleverser l'histoire».

Pendant des années, les historiens ont fouillé dans les informations déjà disponibles dans les archives nationales, locales et privées, a-t-il dit.

Le matériel maintenant disponible dans les archives du Vatican devrait fournir plus de détails et aider les historiens à «mieux analyser comment certains processus ont été mis en marche, comment le pape a étudié certaines questions, qui les a analysées, quelles personnes ont contribué» à sa façon de procéder, comme le rôle consultatif que les jésuites avaient à la fois sur les affaires mondiales et les encycliques du pape, a dit l'évêque Pagano.

Avec ce qui est apparu dans les archives nationales, a-t-il dit, «beaucoup de préjugés [contre le pape] vont s'effacer, sans aucun doute».

Mais «il faudra de nombreuses années pour se faire une nouvelle opinion sur Pie XII. Un, deux ans ne suffisent pas», a déclaré l'évêque de 71 ans, qui travaille aux archives depuis plus de 40 ans.

Si l'étude de tous les documents historiques est faite de manière objective et critique, a-t-il dit, «peut-être que dans 10 ans, une nouvelle impression prendra forme sur ce pontificat, qui a été très remarquable et est arrivé à un moment très critique de l'histoire du monde».

Si tous ceux qui ont accès aux archives sont des chercheurs qualifiés et expérimentés, «tous n'ont pas une approche scientifique bien développée», a ajouté l'évêque.

Certains viennent chercher quelque chose qui n'existe pas, et d'autres sont simplement curieux. Mais ceux qui sont des chercheurs sérieux savent qu'il faut beaucoup de temps pour examiner de nombreux documents historiques et pour les recouper tous.

«Il ne suffit pas d'avoir trouvé un dossier qui parle d'une chose et d'écrire ensuite un livre parce que ce dossier est lié à 10 autres dans de nombreuses autres collections», a-t-il dit. «Par conséquent, mon conseil aux chercheurs qui viennent aux archives du Vatican est de rester longtemps, le plus longtemps possible» afin de profiter de ses fonds uniques.

Carol Glatz

***

 

 

du même auteur

Terrence Prendergast photographié à Beauport en août 2019.
2020-06-30 17:39 || Canada Canada

Un rare troisième pallium pour Mgr Prendergast

Une décision de la Cour suprême des États-Unis rendue le 15 juin 2020 confirme que les personnes LGBTQ ne peuvent être discriminées sur le lieu de travail.
2020-06-23 09:58 || Monde Monde

LGBTQ et Église: l'impact de la décision de la Cour suprême reste à voir

Le projet du gouvernement turc de transformer Sainte-Sophie en mosquée suscite diverses réactions au sein des Églises chrétiennes.
2020-06-19 15:04 || Monde Monde

Vers la transformation de Sainte-Sophie en mosquée

articles récents

Le mandat du nouveau doyen de la Faculté de théologie et de sciences religieuses de l'Université Laval, le professeur Guy Jobin, débutera le 1er juillet 2020.
2020-06-15 10:08 || Québec Québec

Guy Jobin, nouveau doyen de la Faculté de théologie de l'UL

Détail d'une affiche de propagande américaine de la Première Guerre mondiale représentant Jeanne d'Arc. «Son image endosse les messages les plus divers», note Olivier Bouzy, directeur scientifique du Centre Jeanne d'Arc.
2020-06-03 11:55 || Monde Monde

Jeanne d'Arc, le symbole qu'on s'arrache

Une dame portant un masque prie dans l'église San Giacomo in Augusta, à Rome, le 18 mai 2020.
2020-05-22 14:35 || Monde Monde

COVID-19: hausse de la ferveur religieuse en Italie, selon une étude