Nouveau-Brunswick

Allégation d’agression sexuelle: l’archidiocèse de Moncton suspend l’un de ses prêtres

Sur cette photo de mai 2010, l'Université de Moncton venait de souligner les 55 ans de sacerdoce du père Paul Breau, alors aumônier sur le campus.
Sur cette photo de mai 2010, l'Université de Moncton venait de souligner les 55 ans de sacerdoce du père Paul Breau, alors aumônier sur le campus.   (Service des communications, affaires publiques et marketing Université de Moncton)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-10-06 16:01 || Canada Canada

Une nouvelle poursuite judiciaire en lien avec un présumé cas d’abus sexuel éclabousse l’archidiocèse de Moncton. Ce dernier vient de suspendre le prêtre visé par la poursuite.

Le journal L’Acadie Nouvelle a révélé le 5 octobre que le père Paul Breau, qui a pris sa retraite du ministère paroissial en 2015, est visé par une poursuite au civil pour des gestes qui auraient été commis entre 1984 et 1986 lorsqu’il était prêtre-assistant à la paroisse Saint-Joseph de Shédiac.

Le nom du plaignant aujourd’hui âgé de 45 ans demeure confidentiel. Délinquant juvénile âgé de 13 à 15 ans à l’époque, il devait effectuer des travaux communautaires sous la supervision du père Breau sur le terrain de la paroisse. Les agressions auraient eu lieu dans le presbytère.

Toujours selon L’Acadie Nouvelle, c’est l’ancien maire de Moncton, Me Brian Murphy, qui dirige la poursuite.

Le père Breau a occupé de nombreuses fonctions dans diverses paroisses sur le territoire diocésain. Au moment de sa retraite, il avait auparavant été aumônier à la paroisse universitaire Notre-Dame d’Acadie pendant 15 ans.

L'archidiocèse applique sa politique

Dans un communiqué acheminé par télécopieur aux médias le 6 octobre, l’archidiocèse de Moncton affirme n’avoir eu vent de cette poursuivre que la veille. Il se dit «attristé» de la situation.

«Alors que le père Breau avait un excellent dossier, nous allons, conformément à notre politique de protection des mineurs et des vulnérables, le retirer de tout ministère et de toutes fonctions ecclésiastiques en attendant le résultat de cette poursuite civile», a déclaré l’archevêque de Moncton, Mgr Valéry Vienneau.

«Nos pensées et de prières sont avec toutes les victimes d’agressions sexuelles et avec la grande majorité des prêtres qui exercent leurs fonctions jour après jour pour répandre l’Évangile et suivre l’exemple du Christ», a ajouté Mgr Vienneau.

Depuis de début de la décennie, l’archidiocèse a été confronté à plusieurs reprises à des cas d’abus sexuels concernant des membres de son clergé. Il a d’ailleurs demandé à un ancien juge de la Cour suprême du Canada – Michel Bastarache – de piloter un processus de règlement avec les nombreuses victimes qui se sont manifestées.

L’administrateur financier de l’archidiocèse, Jacques Doiron, a indiqué que les autorités catholiques de Moncton ne commenteront pas davantage ce nouveau dossier.

 

du même auteur

Julie Breton, qui enseigne le cours Éthique et culture religieuse au secondaire, a puisé dans ses valeurs personnelles pour créer le groupe Facebook «J'ai eu la COVID» qui comprend près de 8000 membres.
2020-11-27 18:05 || Québec Québec

Les choix éthiques de l'enseignante derrière «J'ai eu la COVID»

Lyne Robichaud sauve des statues religieuses appartenant à des particuliers et les restaure. Un passe-temps qui l’amène à réfléchir sur notre rapport à ces objets de piété qui finissent trop souvent à la poubelle.
2020-11-26 14:15 || Québec Québec

Une autodidacte sauve des statues religieuses

Bibliste féru de musique rock et heavy metal, Francis Daoust est directeur général de la Société catholique de la Bible (SOCABI). Il prépare un livre qui portera sur la figure du diable dans l’Ancien Testament.
2020-10-27 09:57 || Monde Monde

Diable! Ce que ses représentations populaires doivent à la Bible

articles récents

Trois personnes ont été tuées avant le début de la messe à la basilique Notre-Dame de Nice, en France, le 29 octobre 2020.
2020-10-29 17:12 || Monde Monde

Attaque meurtrière à la basilique Notre-Dame de Nice

L'enquête qu'a menée la juge retraitée Pepita G. Capriolo à la demande de Mgr Christian Lépine sur la réception des plaintes des jeunes victimes de l'abbé Brian Boucher est complétée depuis le début du mois de septembre, vient de révéler l'archidiocèse de Montréal.
2020-10-23 07:24 || Québec Québec

Prêtre agresseur: nouvelles révélations de l'archidiocèse de Montréal

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile