Assemblée des évêques catholiques du Québec

Abus sexuels: les évêques du Québec veulent un «climat sécuritaire et transparent»

Les évêques catholiques du Québec ont profité de leur assemblée plénière automnale à Trois-Rivières pour redire leur engagement dans la lutte contre les abus sexuels au sein de l’Église.
Les évêques catholiques du Québec ont profité de leur assemblée plénière automnale à Trois-Rivières pour redire leur engagement dans la lutte contre les abus sexuels au sein de l’Église.   (Archives Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-09-20 18:41 || Québec Québec

Les évêques catholiques du Québec ont profité de leur assemblée plénière automnale à Trois-Rivières pour redire leur engagement dans la lutte contre les abus sexuels au sein de l’Église. Un désir qui passe par la «compassion» envers les victimes et la mise en place de «milieux sécuritaires».

«Le premier élan du cœur de chacun des évêques va vers les victimes de ces abus, en leur disant à nouveau que leur porte est grande ouverte pour les accueillir et emprunter avec elles un chemin qui contribuera à ce qu’elles puissent retrouver à mieux vivre», ont indiqué le président sortant de l’Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ), Noël Simard, et le vice-président, le cardinal Gérald Lacroix.

Devant les journalistes le 17 septembre, les évêques ont évoqué leur désir de mettre en place un «climat sécuritaire et transparent».

C’est «une question de grande importance» que l’épiscopat a «très à cœur», a déclaré le cardinal Lacroix lors d’une conférence de presse qui se tenait au Cap-de-la-Madeleine, là où les évêques ont l’habitude de se rencontrer.

«Nous avons mis en place dans à peu près tous les diocèses du Québec des personnes qui sont disponibles pour accueillir» les victimes, a expliqué le cardinal Lacroix. Il a d’ailleurs parlé de l’expérience de son archidiocèse, celui de Québec, où un comité-conseil est là pour accueillir ces demandes et «les écouter profondément» de «toutes les façons possibles».

Les représentants de l’AECQ ont rappelé leur désir de collaborer avec les autorités civiles et judiciaires, assurant encourager les victimes à «dénoncer lorsque cela est nécessaire».

«Nous pouvons les accompagner pour les aider à le faire», a précisé le cardinal Lacroix. Il a aussi rappelé que les diocèses dénoncent eux-mêmes des cas possibles à ces mêmes autorités.

«Oubliez l’idée qu’on déplace [des prêtres]», a-t-il lancé, en référence à une pratique qui était répandue dans l’Église et qui consistait à simplement retirer un clerc au comportement répréhensible d’un milieu pastoral pour le placer dans un autre.

Le cardinal Lacroix a convenu que l’Église québécoise a pris conscience de l’importance de prévenir de tels abus en amont. «Nous avons beaucoup de chemin à faire», a-t-il reconnu.

«La prévention passe nécessairement par la formation», a résumé le cardinal.

Les diocèses, qui mettent en place les nouvelles dispositions du document de prévention des abus sexuels dévoilé il y a un an par la Conférence des évêques catholiques du Canada, s’engagent notamment à procéder à des vérifications «de tous les antécédents judiciaires» de leur employés et de leurs bénévoles, y compris pour ceux en place depuis longtemps.

L’AECQ a confirmé vouloir continuer de travailler pour que «tous [les] milieux d’Église soient des milieux sécuritaires» grâce à des moyens «précis et concrets qui vont rassurer les gens».

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

La ministre de la Justice Sonia LeBel a présenté hier un projet de loi destiné à «rendre imprescriptibles les actions civiles en matière d'agression à caractère sexuel et de violence subie pendant l'enfance».
2020-06-05 12:22 || Québec Québec

Délai de prescription: fin de la «soutane de Kevlar»

Le père Francis G. Morrisey, professeur émérite et ancien doyen de la Faculté de droit canonique de l'Université Saint-Paul, est décédé le 23 mai 2020 au Centre Élisabeth-Bruyère d'Ottawa. Il était âgé de 84 ans.
2020-05-25 09:35 || Canada Canada

Décès de l'oblat Francis G. Morrisey, canoniste de réputation mondiale

La Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent (RIPRSL) avait demandé aux citoyens de dénoncer tous rassemblements ou activités dont ils sont témoins, ce qui comprend les rassemblements religieux.
2020-04-15 10:28 || Québec Québec

Aucun rassemblement religieux dénoncé en Montérégie