Hôtel de Ville

Attentat de Pittsburgh: événement commémoratif à Québec dimanche

Des étudiants prient devant la synagogue Tree of Life de Pittsburgh le 29 octobre 2018, deux jours après l'attentat qui a tué onze personnes. Un rassemblement de solidarité se tiendra à Québec le dimanche 4 novembre.
Des étudiants prient devant la synagogue Tree of Life de Pittsburgh le 29 octobre 2018, deux jours après l'attentat qui a tué onze personnes. Un rassemblement de solidarité se tiendra à Québec le dimanche 4 novembre.   (CNS photo/Jared Wickerham, EPA)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-11-01 16:33 || Québec Québec

Les onze victimes de l’attentat du 27 octobre à la synagogue Tree of Life de Pittsburgh feront l’objet d’un événement commémoratif le dimanche 4 novembre à Québec. Le rassemblement se tiendra de 13 h 30 à 15 h 30 à l’hôtel de ville.

«Québec est plus que jamais unie dans sa diversité et solidaire dans l’adversité», a déclaré le maire Régis Labeaume, dont la ville vit encore avec le spectre de l’attentat de janvier 2017 à la grande mosquée de Québec.

«Avec cette cérémonie, nous tenons à donner à la population l’occasion de témoigner sa sympathie aux victimes, à la communauté juive et à la ville de Pittsburgh», a ajouté le maire.

L’événement est organisé par la Ville de Québec et le regroupement Unité Québec, qui regroupe la Congrégation Beth Israël Ohev Sholem, le Centre culturel islamique de Québec, l’archidiocèse catholique de Québec, le diocèse anglican de Québec et des citoyens.

De nombreux dignitaires seront présents et les citoyens pourront signer un livre de condoléances qui sera ensuite remis à la communauté juive de Pittsburgh touchée par cette tragédie. Ils pourront également accrocher des messages à deux «arbres-de-paix» installés pour l’occasion.

Pour David Weiser, président de la Congrégation Beth Israel Ohev Sholem, l’attentat de Pittsburgh est «complètement horrifiant».

«Nous voulons exprimer nos sympathies les plus chaleureuses aux familles des victimes ainsi qu’à la communauté de Pittsburgh. La communauté juive de Québec a été extrêmement réconfortée par le soutien démontré par la population», a-t-il assuré.

Il croit que le rassemblement prévu dimanche sera non seulement une occasion de se rassembler, mais aussi le témoignage d’un engagement à combattre ensemble «toute forme de haine et de racisme».

Outre M. Weiser, trois autres leaders religieux de Québec ont pris part à une conférence de presse entourant l’annonce de cet événement le 31 octobre. Il s’agit de Boufeldja Benabdallah, président du Centre culturel islamique de Québec, Pierre Lefebvre, diacre, répondant de l’archidiocèse catholique de Québec pour le dialogue interreligieux, et le révérend Pierre Voyer du diocèse anglican de Québec.

***

Plus que jamais, Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission. Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Le dominicain britannique Timothy Radcliffe était de passage au Montmartre canadien à Québec le 18 février 2019.
2019-02-19 20:41 || Monde Monde

«Il ne faut pas avoir peur de la crise»

L'actuel nonce apostolique au Canada, Mgr Luigi Bonazzi, assure que la nonciature n'a reçu aucune plainte au sujet de Mgr Luigi Ventura, actuel nonce à Paris, mais nonce au Canada de 2001 à 2009.
2019-02-15 17:50 || Monde Monde

Enquête sur Mgr Ventura: «Pour moi c’est difficile à croire»

La grande mosquée de Québec en 2017.
2019-02-12 11:39 || Québec Québec

Sentence de Bissonnette: combat contre l’islamophobie loin d'être gagné, disent des groupes

articles récents

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église depuis quelques mois.
2019-02-14 20:47 || Québec Québec

Alfonso Graceffa demeure au CA de la Mutuelle d'assurance en Église

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, lors d'une soirée interreligieuse de commémoration à Québec le 28 janvier 2018.
2019-01-21 14:57 || Québec Québec

Le Centre culturel islamique de Québec réclame l’interdiction des armes de poing et d’assaut

La première ministre britannique Theresa May a survécu à une motion de censure le 16 janvier 2019 après avoir échoué dans sa tentative de faire adopter son plan de retrait de l'Union européenne.
2019-01-17 11:38 || Monde Monde

Brexit: «un désordre politique incroyable», dit un évêque anglais