Exclusion de travailleuses près de deux mosquées montréalaises

Les mosquées n'ont rien exigé, dit la Commission de la construction du Québec

Le 12 décembre, un reportage diffusé par TVA affirmait qu'un entrepreneur en construction aurait subi des pressions et reçu des menaces pour que trois femmes qui travaillent sur le chantier qu'il dirige en soient exclues.
Le 12 décembre, un reportage diffusé par TVA affirmait qu'un entrepreneur en construction aurait subi des pressions et reçu des menaces pour que trois femmes qui travaillent sur le chantier qu'il dirige en soient exclues.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-12-14 16:31 || Québec Québec

Les dirigeants des mosquées Ahl-ill Bait et Baitul Mukarram de Montréal n'ont jamais demandé à ce que des travailleuses soient exclues des chantiers de construction érigés à proximité de leurs lieux de culte, vient de conclure l'enquête menée par la Commission de la construction du Québec (CCQ).

«L’analyse des documents liés au dossier, incluant les contrats, de même que les témoignages démontrent qu’il n’y a pas de clause qui concerne la présence de femmes au chantier. On y trouve par contre une clause de nature usuelle afin de limiter le bruit, le vendredi», indique le rapport de la CCQ rendu public à 16 h le 14 décembre 2017.

«Absolument rien n’indique que les dirigeants ou les représentants des mosquées aient demandé des aménagements concernant la présence des femmes au chantier», ajoute le document remis à la ministre responsable du Travail, Dominique Vien.

Hier, les dirigeants de la mosquée Ahl-ill Bait, située rue De Courtrai, dans l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce ont nié formellement avoir présenté une telle demande aux responsables du chantier de construction.

Mardi, un reportage diffusé par le réseau TVA affirmait qu'un entrepreneur en construction aurait subi des pressions et reçu des menaces pour que trois femmes qui travaillent sur le chantier qu'il dirige en soient exclues, tout particulièrement les vendredis, alors que les musulmans pratiquants se rendent à leur mosquée.

«Les déclarations contenues dans le reportage concernant l'exclusion des femmes sur le chantier sont non seulement fausses, mais elles alimentent le cynisme et portent préjudice à toutes les communautés», avaient rapidement répliqué les responsables de la mosquée Ahl-ill Bait.

De telles «fausses nouvelles contribuent à l'effritement social entre les Québécoises et Québécois de confessions musulmanes et non-musulmanes» ont-ils ajouté dans un communiqué remis aux médias.

 

du même auteur

La religieuse Lucille Côté, une des responsables de la vente de samedi et de dimanche à la maison mère des Sœurs de Sainte-Anne.
2019-05-16 19:55 || Québec Québec

Vente d'objets appartenant aux Sœurs de Sainte-Anne

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal

articles récents

Le cardinal conservateur américain Raymond Burke prenait part à une rencontre pro-vie à Rome le 17 mai 2019.
2019-05-21 10:12 || Monde Monde

Limiter l'immigration musulmane est «responsable», selon un cardinal

Des manifestants protestent contre l'acquittement de la chrétienne Asia Bibi par la Cour suprême le 31 octobre 2018 à Lahore, au Pakistan.
2019-05-15 10:29 || Canada Canada

Un homme affirme être au Canada pour tuer Asia Bibi

Ilona Flutsztejn-Gruda, née à Varsovie, en Pologne, en 1930, prenait part à la 40e commémoration chrétienne de la Shoah, le 5 mai 2019, à la cathédrale anglicane Christ Church de Montréal.
2019-05-08 09:08 || Québec Québec

«Les récits de leur vie tragique et de leur mort atroce étaient un grand choc pour moi»