Formules papales - Les 100 ans de Benoît Lacroix - Nostra aetate

  (Présence)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-09-10 10:55 || Monde Monde

Le pape François a le don d'écrire des textes simples et imagés, faciles à comprendre. Pas une semaine sans qu'un extrait de ses allocutions ou de ses lettres ne soit repris par la grande presse. On apprécie son style direct, ses savoureuses expressions, ses bons mots.

Cette semaine, avait lieu en Albanie la 28e Rencontre internationale pour la paix, organisée par la communauté Sant'Egidio. Le pape a envoyé aux participants une courte lettre sur la nécessité d'agir en faveur de la paix mondiale. En un peu plus de 500 mots, il insère des phrases accrocheuses, que ses collaborateurs auront plaisir à insérer dans le compte Twitter papal.

«Nous ne devons jamais nous résigner à la guerre ! Et nous ne pouvons rester indifférents face à ceux qui souffrent à cause de la guerre et de la violence. Mais la violence, c'est aussi construire des murs et des barrières pour bloquer qui cherche un lieu de paix. C'est violence que de repousser en arrière qui tente de fuir des conditions inhumaines dans l'espérance d'un avenir meilleur», écrit le pape François.

100e anniversaire

Benoît Lacroix a accordé plusieurs entrevues cette semaine. Une journaliste du quotidien gratuit Métro a dit au dominicain qui célébrait son 100eanniversaire qu’il faisait «preuve d’une ouverture d’esprit étonnante par rapport à l’image qu’on se fait de la religion catholique». Voici ce qu’il a répondu :

«J’ai beaucoup vécu avec les jeunes. Je les ai accompagnés. J’ai fait beaucoup de funérailles de jeunes suicidés. J’ai connu beaucoup d’étudiantes qui se faisaient avorter. Quand on vit tout ça, on n’a pas envie de faire de morale; on a envie d’aider. Il faut faire confiance aux personnes, quelle que soit leur misère ou leur erreur. Je n’ai pas du tout envie de juger qui que ce soit.»

Dialogue interreligieux

Le 28 octobre 1965, le pape Paul VI promulguait la déclaration Nostra aetate «Sur les relations de l’Église avec les religions non-chrétiennes». Les évêques présents au concile ont voté massivement en faveur de ce texte (2 221 voix pour et 88 contre), le plus court de tous les documents de Vatican II.

Cinquante ans plus tard, il faut relire Nostra aetate pour mesurer les progrès accomplis dans le dialogue interreligieux. Sur les musulmans, les pères synodaux écrivent : «Même si, au cours des siècles, de nombreuses dissensions et inimitiés se sont manifestées entre les chrétiens et les musulmans, le saint Concile les exhorte tous à oublier le passé et à s’efforcer sincèrement à la compréhension mutuelle, ainsi qu’à protéger et à promouvoir ensemble, pour tous les hommes, la justice sociale, les valeurs morales, la paix et la liberté.»

Au bas de cette déclaration, publiée intégralement dans le site Web du Vatican, on trouve les noms des cardinaux Maurice Roy (Québec) et Paul-Émile Léger (Montréal).


Aucun commentaire
 

du même auteur

Le cardinal Marc Ouellet. Photo prise en juin 2016.
2017-09-26 10:55 || Canada Canada

Besoin «urgent» d'orientations pastorales sur Amoris laetitia

Détail du livret souvenir.
2017-09-25 09:52 || Canada Canada

Émission de timbres conjointe sur Diwali par le Canada et l'Inde

Une Québécoise de 45 ans, née au sein d'une famille de Témoins de Jéhovah, demande à la Cour supérieure du Québec d'autoriser une action collective contre ce mouvement.
2017-09-21 12:38 || Québec Québec

Demande de recours collectif contre les Témoins de Jéhovah

articles récents

La Croix change d'image cette semaine.
2016-01-19 11:07 || Monde Monde || Aucun commentaire

Le journal La Croix change et se renouvelle

Michel Delpech, 1946-2016.
2016-01-06 13:52 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

La fin du chemin pour Michel Delpech

Une page du bréviaire de l’abbaye Saint-Louis de Poissy.
2015-09-25 09:09 || Monde Monde || Aucun commentaire

Bréviaire royal - Retour à Lac-Mégantic - Iguala