Chronique Web

Le Pen – Rire des religions – Éric-Emmanuel Schmitt

Marion Maréchal Le Pen.
Marion Maréchal Le Pen.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-08-28 17:11 || Monde Monde

L'affaire fait pas mal de bruit en France. Marion Maréchal Le Pen, la plus jeune députée de l'histoire de la République française, participe à la 5e édition des Universités d’été de la Sainte Baume, un rassemblement organisé par l'Observatoire sociopolitique du diocèse de Fréjus-Toulon et les Dominicains de la province de Toulouse.  

Un problème? Le grand-père de Marion, c'est Jean-Marie. Quant à sa tante, c'est Marine. Oui - vous les reconnaissez -, le fondateur et l'actuelle présidente du Front national. Quant à Marion, 25 ans, elle est, depuis 2012, députée de Vaucluse et membre du bureau politique du Front national.

À cet événement où sont formés de «jeunes chrétiens à la doctrine sociale de l’Église», elle participera à un panel sur la politique et les médias, aux côtés notamment d'un ancien député socialiste, d'un dirigeant de la revue Famille chrétienne et de l'évêque de Fréjus-Toulon, Mgr Dominique Rey.

Le jésuite François Euvé n'en revient pas. Dans le magazine Le Point, le directeur de la revue Études estime que cette invitation, «c'est une erreur, si ce n'est une provocation! Quand on invite dans ce type d'événements une personnalité politique d'envergure nationale, il faut y réfléchir à deux fois. Si on avait invité des représentants d'autres tendances politiques de même niveau, d'accord: je ne suis pas pour une diabolisation à l'extrême du Front national, mais il faut faire attention. Contrairement à ce que soutient l'évêque de Toulon, le Front national n'est pas un parti comme les autres».

Discours haineux et dérision

On ne devrait pas se moquer des religions et des représentants des religions, a dit le président du Conseil musulman de Montréal, l’imam Salam Elmenyawi, devant les membres de la commission parlementaire chargés d’étudier le projet de loi 59 sur les discours haineux.

Le blogueur Jocelyn Girard, membre de l’Équipe de la mission catéchétique au diocèse de Chicoutimi, estime plutôt qu’«en vertu de la liberté d’expression, la moquerie, la dérision en paroles comme en arts visuels, la critique, l’interpellation acrimonieuse ne peuvent pas être interdites tout simplement parce que le principe fondamental de la liberté s’en trouverait écorché. La nature même des religions, fondées spécifiquement sur des croyances partagées surtout et parfois exclusivement par leurs adeptes, fait en sorte que tous les autres doivent jouir d’un droit de les critiquer et de s’en moquer.»

La nuit de feu

Le prochain livre d’Éric-Emmanuel Schmitt, La nuit de feu, n’arrivera en librairie que le 3 septembre, prévient son éditeur, Albin Michel.

Cela n’empêche pas l’auteur d’en proposer des extraits dans sa page Facebook. En voici un, lancé le 24 août: «En notre siècle où, comme jadis, on tue au nom de Dieu, il importe de ne pas amalgamer les croyants et les imposteurs: les amis de Dieu restent ceux qui Le cherchent, pas ceux qui parlent à Sa place en prétendant L'avoir trouvé.»


Aucun commentaire
 

du même auteur

Le cardinal Marc Ouellet. Photo prise en juin 2016.
2017-09-26 10:55 || Canada Canada

Besoin «urgent» d'orientations pastorales sur Amoris laetitia

Détail du livret souvenir.
2017-09-25 09:52 || Canada Canada

Émission de timbres conjointe sur Diwali par le Canada et l'Inde

Une Québécoise de 45 ans, née au sein d'une famille de Témoins de Jéhovah, demande à la Cour supérieure du Québec d'autoriser une action collective contre ce mouvement.
2017-09-21 12:38 || Québec Québec

Demande de recours collectif contre les Témoins de Jéhovah

articles récents

La Croix change d'image cette semaine.
2016-01-19 11:07 || Monde Monde || Aucun commentaire

Le journal La Croix change et se renouvelle

Michel Delpech, 1946-2016.
2016-01-06 13:52 || Monde Monde || 1 Commentaire(s)

La fin du chemin pour Michel Delpech

Une page du bréviaire de l’abbaye Saint-Louis de Poissy.
2015-09-25 09:09 || Monde Monde || Aucun commentaire

Bréviaire royal - Retour à Lac-Mégantic - Iguala