Publication de nouvelles données nationales

Chute vertigineuse des membres de l’Église luthérienne du Canada

  (Philippe Vaillancourt/Présence - information religieuse)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2015-08-28 17:27 || Canada Canada

Selon de nouvelles statistiques dévoilées par l’Église luthérienne du Canada, la chute vertigineuse du nombre de ses membres se poursuit.

En s’appuyant sur des données compilées pour l’année 2013 et en les comparant à celles de l’année précédente, l’Église constate une désaffection de plus de 2500 membres baptisés, ce qui constitue une baisse d’environ 4%. Elle ne compte désormais plus que 62 649 membres baptisés dans l’ensemble du pays.

Au cours de la dernière décennie, l’Église luthérienne du Canada a perdu environ le cinquième de ses membres, elle qui en comptait près de 77 000 en 2003.

L’Église luthérienne du Canada  a vu le jour en 1988 quand les trois districts canadiens du synode de l’Église luthérienne du Missouri ont décidé de se regrouper et de former une Église autonome. Elle compte plus de 300 congrégations à travers le pays, dont une dizaine au Québec, ce qui fait d’elle la seconde Église luthérienne en taille au Canada.

La désertion touche aussi la fréquentation aux cultes dominicaux. Ces plus récentes données démontrent que seules 67 personnes en moyenne fréquentent désormais leur église locale le dimanche, une baisse de 20% par rapport à 2012.

Depuis le début de la décennie, l’Église observe cependant une recrudescence des baptêmes d’enfants. Après le creux historique de 2010 et 2011 où moins de 600 enfants avaient été baptisés annuellement, ce chiffre est remonté à 684 en 2013.

En revanche, toujours pour 2013, elle dénombre 955 funérailles.

Même si les inscriptions à « l’école du dimanche » pour les enfants sont aujourd’hui à 2748 – une amélioration considérable comparativement au creux de 2001 en 2011 – elles sont tout de même en deçà des 3000 de 2010, déjà considérée comme une mauvaise année pour les inscriptions.

Cette baisse de membres au sein de l’Église luthérienne du Canada s’inscrit dans un contexte national de déclin des Églises chrétiennes. Depuis le début des années 2000, ce phénomène s’observe principalement dans les Églises protestantes et dans l’Église anglicane. L’Église catholique réussit encore à maintenir le nombre de ses fidèles, une situation attribuable au renouvellement opéré par l’immigration catholique au Canada.

 

du même auteur

Julie Breton, qui enseigne le cours Éthique et culture religieuse au secondaire, a puisé dans ses valeurs personnelles pour créer le groupe Facebook «J'ai eu la COVID» qui comprend près de 8000 membres.
2020-11-29 18:05 || Québec Québec

Les choix éthiques de l'enseignante derrière «J'ai eu la COVID»

Lyne Robichaud sauve des statues religieuses appartenant à des particuliers et les restaure. Un passe-temps qui l’amène à réfléchir sur notre rapport à ces objets de piété qui finissent trop souvent à la poubelle.
2020-11-26 14:15 || Québec Québec

Une autodidacte sauve des statues religieuses

Bibliste féru de musique rock et heavy metal, Francis Daoust est directeur général de la Société catholique de la Bible (SOCABI). Il prépare un livre qui portera sur la figure du diable dans l’Ancien Testament.
2020-10-27 09:57 || Monde Monde

Diable! Ce que ses représentations populaires doivent à la Bible

articles récents

Le culte de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus, située rue Briand, dans le Sud-Ouest de Montréal, a été arrêté par les policiers le dimanche 29 novembre.
2020-12-02 09:28 || Québec Québec

Des policiers interrompent un service religieux de 13 personnes

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

Le chancelier de l'archidiocèse de Montréal, Mgr François Sarrazin, dont le nom est mentionné plusieurs fois dans le rapport Capriolo, a remis sa démission le 19 novembre 2020 pour des raisons de santé.
2020-11-30 11:32 || Québec Québec

Figure-clé du rapport Capriolo, le chancelier démissionne pour «des raisons de santé»