En raison de la troisième vague

Le Club Vinland retiré des écrans

La maison de distribution Les Films Opale vient tout juste d'annoncer «à contrecœur» qu’elle va retirer des salles de cinéma dès le jeudi 15 avril au soir Le Club Vinland, le long-métrage de Benoit Pilon qui avait pris l'affiche deux semaines plus tôt.
La maison de distribution Les Films Opale vient tout juste d'annoncer «à contrecœur» qu’elle va retirer des salles de cinéma dès le jeudi 15 avril au soir Le Club Vinland, le long-métrage de Benoit Pilon qui avait pris l'affiche deux semaines plus tôt.   (Courtoisie Les Films Opale)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2021-04-13 10:03 || Québec Québec

Les critiques et les remontrances des supérieurs de sa congrégations religieuse n'auront pas réussi à infléchir, en 1949, les idées avant-gardistes du frère Jean. Mais les récentes mesures gouvernementales, décrétées au début de la troisième vague de la pandémie de COVID-19, auront eu raison des projections du film qui raconte l'histoire de cet éducateur, Le Club Vinland.

La maison de distribution Les Films Opale vient tout juste d'annoncer «à contrecœur» qu’elle va retirer des salles de cinéma dès le jeudi 15 avril au soir le long-métrage de Benoit Pilon qui avait pris l'affiche deux semaines plus tôt.

«La troisième vague frappe en plein cœur de notre sortie», a déploré Christian Larouche, président de Les Films Opale.

«L’impossibilité d’ouvrir dans les marchés de Québec et Gatineau, plusieurs cinémas toujours fermés à travers la province, la distanciation de deux mètres dans les salles. ce qui réduit considérablement le nombre de spectateurs autorisés, et le couvre-feu devancé à 20 h dans les régions de Montréal et de Laval» sont tous des facteurs qui ont contraint le distributeur à prendre cette décision.

Présenté sur 55 écrans un peu partout au Québec, le film a récolté près de 92 000$ depuis sa sortie le 2 avril.

«Par respect pour l’œuvre et ses artisans», le distributeur dit espérer de «meilleures conditions» avant de présenter de nouveau le film sur grand écran, un choix que comprend Martin Bilodeau, le rédacteur en chef de Médiafilm.

«Le distributeur fait le pari d'un deuxième lancement, plutôt que de laisser son film s'éteindre à petit feu», reconnaît-il. Médiafilm qui donne une appréciation de tous les films présentés au Québec, a accordé la cote 4 au film Le Club Vinland, «une illustration originale du combat entre obscurantisme et progrès».

***

 

 

du même auteur

« Aucune preuve de vaccination [n'est dorénavant] requise pour les messes dominicales, messes sur semaine, baptêmes, groupes de prières et autres », a écrit Mgr Valéry Vienneau, l'archevêque de Moncton.
2021-09-24 13:19 || Canada Canada

Cultes religieux : une preuve de vaccination n'est plus requise

Sous la responsabilité des Oblats de Marie-Immaculée, le pensionnat de Kamloops (Kamloops Indian Residential School) a ouvert ses portes en 1890. On y a retrouvé les restes de 215 enfants autochtones.
2021-09-24 11:27 || Canada Canada

Les évêques doivent officiellement inviter le pape au Canada, insiste un juge

L'évêque de Bathurst, Mgr Daniel Jodoin, dit que l'annonce des autorités provinciales a « causé toute une surprise » aux leaders religieux.
2021-09-21 15:10 || Canada Canada

Lieux de culte : la double vaccination désormais exigée au Nouveau-Brunswick

articles récents

Rock Demers, créateur des Contes pour tous, faisait partie des conférenciers invités au congrès de SIGNIS à l'Université Laval le 19 juin 2017. Le producteur est décédé le 17 août 2021 à l'âge de 87 ans.
2021-08-18 10:58 || Québec Québec

Décès de Rock Demers, porte-étendard du cinéma jeunesse

À la veille de la diffusion publique de son documentaire, Manon Cousin estime que les Fils de la Charité représentent « l'aspect religieux de la Révolution tranquille ». De la Pointe-Saint-Charles, ils ont voulu « brasser toute l'Église », dit-elle.
2021-08-11 17:15 || Québec Québec

Les Fils, des prêtres hors normes

Affiches des films 'Ainsi soient-elles' et 'Les Fils'.
2021-06-14 08:58 || Québec Québec

Cinéma: le legs de deux congrégations religieuses