Église des Nations Unies pour Christ-Jésus

Culte interrompu: un commandant du SPVM présente ses excuses

Le commandant de police Jean-Marc Schanzenbach est allé présenter des excuses au pasteur pentecôtiste Toussaint Roger Mpemudgir et à une fidèle de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus le mercredi 2 décembre.
Le commandant de police Jean-Marc Schanzenbach est allé présenter des excuses au pasteur pentecôtiste Toussaint Roger Mpemudgir et à une fidèle de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus le mercredi 2 décembre.   (Capture Facebook)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-12-03 21:08 || Québec Québec

Un commandant du Service de police de la Ville de Montréal, Jean-Marc Schanzenbach est allé présenter des excuses au pasteur pentecôtiste Toussaint Roger Mpemudgir et à une fidèle de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus le mercredi 2 décembre.

Trois jours plus tôt, deux policiers ont interrompu un culte religieux et obligé les 13 personnes à quitter le local de cette petite église du Sud-Ouest de Montréal. Les rassemblements sont tous interdits en zone rouge, ont répété dimanche les policiers au pasteur Mpemudgir qui leur demandait depuis quand la règle des 25 personnes autorisées avait été changée.

Selon le pasteur, le commandant Schanzenbach a assuré les fidèles que la situation n'aurait pas dû avoir lieu et qu'elle ne se répètera pas. La rencontre a duré moins de dix minutes.

Le pasteur Mpemudgir était soulagé. «Le commandant lui-même s'est déplacé, il a visité notre salle et il a pris le temps de discuter avec nous.» Il a même confié au pasteur qu'il tient à avoir de bonnes relations avec les responsables religieux du secteur et qu'il est heureux que tous les lieux de culte du quartier, contrairement à d'autres, respectent les consignes sanitaires.

«Bien sûr qu'on aura un service dimanche prochain, en respectant la distanciation et toutes les consignes», lance le responsable de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus.

Le pasteur Louis Bourque, le directeur général de l'Association d'Églises baptistes-évangéliques au Québec (AEBEQ), était aussi heureux de ce dénouement. Bien que l'église de Toussaint Roger Mpemudjir ne soit pas membre de son regroupement, il a tenu à le contacter dès qu'il a pris connaissance de l'intervention policière de dimanche.

Un membre de la Table interreligieuse de concertation mise sur pied au début de la pandémie, Louis Bourque a assuré le pasteur pentecôtiste que les consignes en zone rouge n'avaient pas été modifiées. Il a aussi contacté le Service de police de la Ville de Montréal afin de demander des explications.

«En aidant cette Église indépendante, j'aidais toutes les Églises», dit-il.

«Je veux remercier les autorités qui collaborent rapidement avec nous», dit-il. C'est la preuve que «tout le travail que la Table interreligieuse a accompli depuis le printemps porte fruit.»

***

 

 

du même auteur

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

«Il est inacceptable que des rassemblements soient autorisés dans des salles de cinéma pour un maximum de 250 personnes, alors que les lieux de culte sont limités à 10 personnes dans les zones rouges», martèle la Table interreligieuse de concertation dans un nouveau communiqué.
2021-02-23 07:42 || Québec Québec

Lieux de culte: au tour de la Table de réclamer la capacité de 30 %

Le cardinal Lacroix demande aux catholiques de ne pas «demeurer silencieux devant les décisions prises par les autorités» et les encourage à «faire connaître leurs préoccupations et leurs questionnements aux élus qui les représentent et aux personnes responsables».
2021-02-22 14:12 || Québec Québec

Lieux de culte: nouvelles pressions catholiques sur le gouvernement

articles récents

Le cardinal Kevin Farrell en poste au Vatican a invité en octobre 2019 les ex-membres de la Famille Marie-Jeunesse (FMJ) qui se «considéraient victimes d'abus» à «porter plainte aux autorités concernées».
2021-02-16 16:56 || Québec Québec

Marie-Jeunesse: un préfet de dicastère invitait les victimes à porter plainte

Le 9 février, un juge fédéral de Brooklyn a bloqué définitivement les limites de capacité de l'État de New York pour le culte dans les synagogues orthodoxes dans les zones où le taux de propagation de la COVID-19 est élevé.
2021-02-12 16:06 || Monde Monde

Lieux de culte: la Cour bloque les limites dans l'État de New York

La requête en vue d'autoriser l'exercice d'un recours collectif contre la Famille Marie-Jeunesse (FMJ), contre son fondateur l'abbé Réal Lavoie et contre l'archidiocèse de Sherbrooke a été présentée les 8 et 9 février au palais de justice de Québec.
2021-02-09 19:54 || Québec Québec

Requête contre la Famille Marie-Jeunesse: audiences à Québec