De 2017 à 2021

80 millions $ pour moderniser l'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal

Denis Coderre, Martin Coiteux, Mélanie Joly, père Claude Grou, Thomas Mulcair, Carlos Leitão et Hélène David.
Denis Coderre, Martin Coiteux, Mélanie Joly, père Claude Grou, Thomas Mulcair, Carlos Leitão et Hélène David.   (Courtoisie Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal/Marc Gibert)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-06-07 11:52 || Québec Québec

L’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal se refera une beauté grâce à un projet d’aménagement totalisant 80 millions $ qui s’échelonnera de 2017 à 2021.

Les travaux comprendront notamment l’édification d’un nouveau pavillon d’accueil, la restauration du carillon, la reconfiguration du vaste jardin, l’illumination du site, l’installation de transports verticaux mécaniques pour faciliter la montée des visiteurs, la création d’un observatoire dans le dôme de la basilique, la rénovation du musée et la réorganisation des espaces de stationnement. Le but avoué est de proposer une « expérience moderne » et « rehausser le patrimoine historique et culturel » de l’oratoire.

L’Oratoire Saint-Joseph fournit 26,4 millions $ pour le projet, tandis que le fédéral donne 22 millions $, le gouvernement du Québec 30,8 millions $ et la Ville de Montréal 10 millions $. Le montant de la ville est soustrait de celui de l'oratoire. Ce derner paiera donc la différence et les dépassements de coûts, si cela s'avère nécessaire.

«Ce vaste projet d'aménagement et de restauration nous permettra d'améliorer de manière significative nos infrastructures d'accueil et de services en vue de mieux répondre aux besoins des Montréalais et des visiteurs du monde entier. Au terme de ce projet, nous pourrons leur proposer un site plus vert, plus convivial, plus accessible», se réjouit le recteur de l’oratoire, le père Claude Grou.

«L'aménagement de l'entre-dômes et du centre d'observation de la basilique de l'Oratoire offrira un panorama unique. Déjà prévu dans les tous premiers plans de la basilique, le centre d'observation viendra répondre aux attentes maintes fois exprimées par les pèlerins et les visiteurs de Montréal et de partout dans le monde, et il deviendra un attrait certain pour de nombreux touristes. Cet investissement permettra d'ajouter une dimension très intéressante à ce site phare de notre patrimoine culturel et historique. En ce sens, il viendra compléter le rêve de saint frère André», ajoute le recteur, qui estime que cela permettra de «développer le plein potentiel touristique du sanctuaire».

De son côté, le maire de Montréal rappelle que l’oratoire fait partie de la « signature emblématique » de sa ville. «Son sanctuaire sera métamorphosé et restauré par des travaux majeurs dignes de sa notoriété et de son envergure», s’enthousiasme Denis Coderre.

Pour l’annonce de lundi, M. Coderre était entouré de la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, du ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, du ministre des Finances, Carlos Leitão, de la ministre responsable de l'Enseignement supérieur, Hélène David, et du chef du Nouveau Parti démocratique et député d’Outremont, Thomas Mulcair. Cette initiative constitue un important legs du gouvernement du Québec dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de Montréal.

L’oratoire s’était déjà lancé dans des travaux en 2009. C’est pourquoi l’annonce de lundi précise que ce sont les phases 2 et 3 qui se dérouleront de 2017 à 2019. On procédera à la construction d’un nouveau pavillon d’accueil qui aura des toits verts afin de mieux s’intégrer à la montagne, de même qu’à la réalisation d’une grande place piétonne au niveau de la crypte. On promet un jardin plus vert et une illumination des lieux modernisée.

La phase 4, de 2019 à 2021, sera consacrée à la construction de l’observatoire qui permettra à terme d’avoir une vue de 360 degrés sur Montréal, à 243 mètres au-dessus du niveau du fleuve Saint-Laurent.

Mis à jour à 10 h 50 le 8 juin 2016.

 

du même auteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

Le cardinal Gérald Lacroix estime que le gouvernement fait fausse route avec ses nouvelles limites de personnes admises à l’intérieur des lieux de culte dans la province.
2020-09-21 16:38 || Québec Québec

Lieux de culte limités à 25 personnes: «c’est impossible de survivre»

articles récents

Le père jésuite québécois Gaston Roberge, fondateur de l'institut Chitabrani de formation aux médias, à Kolkata (anciennement Calcutta) et spécialiste du cinéma et des médias, est décédé au collège Saint-Xavier de Kolkata le 26 août. Il avait 85 ans.
2020-08-31 12:02 || Monde Monde

Décès d’un jésuite québécois féru de cinéma indien

La question fait réagir militants et experts.
2020-08-13 09:02 || Québec Québec

Faut-il renommer la station de métro Lionel-Groulx?

Dès aujourd'hui, et jusqu'à nouvel ordre, la station RadioVM ne diffusera plus que trois émissions produites dans ses studios. La station sera toutefois en ondes 24 heures sur 24, assurent ses responsables.
2020-03-16 15:19 || Québec Québec

Radio VM annule la production de la majorité de ses émissions