Rénovation des casernes

Bientôt des femmes dans la Garde suisse pontificale ?

Intronisation de nouveaux membres de la Garde suisse pontificale le 6 mai 2021. Le vaste projet de rénovation des casernes de la garde pourrait ouvrir la porte à l'arrivée des femmes.
Intronisation de nouveaux membres de la Garde suisse pontificale le 6 mai 2021. Le vaste projet de rénovation des casernes de la garde pourrait ouvrir la porte à l'arrivée des femmes.   (CNS photo/Vatican Media via Reuters)
2021-09-14 16:57 || Vatican Vatican

La reconstruction et l'agrandissement complets des quartiers d'habitation de la Garde suisse pontificale amélioreront non seulement la vie des gardes et de leurs familles, mais pourraient permettre de recruter des femmes à l'avenir.

Actuellement, les candidatures pour servir dans ce corps âgé de 515 ans ne sont ouvertes qu'aux citoyens suisses de sexe masculin ayant servi dans l'armée suisse et qui sont catholiques, âgés de moins de 30 ans, athlétiques, mesurant au moins 5 pieds 8 pouces et jouissant d'une « réputation sans tache ».

Mais, au moins depuis le nouveau millénaire, l'obstacle majeur qui s'oppose à l'ouverture de la porte aux femmes est le logement, et non le sexe. Dans une seule caserne, la plupart des hommes vivent dans des espaces exigus et partagés.

« Soixante pour cent de notre corps a moins de 25 ans ; des femmes dans la même caserne [que les hommes] créeraient de grands problèmes », a déclaré en 2004 le colonel Elmar Mäder, alors commandant de la Garde suisse, expliquant pourquoi il n'autoriserait jamais les femmes dans la garde à l'époque.

Le commandant qui lui a succédé, le colonel Daniel Anrig, a déclaré aux journalistes en 2008 qu'il aimerait bien autoriser les recrues féminines, mais qu'une telle mesure ne pourrait être envisagée que « lorsque les circonstances changeront », notamment en ce qui concerne la situation du logement.

Ces circonstances sont appelées à changer dans les années à venir, après le lancement d'un vaste projet de reconstruction qui devrait s'achever en 2026, date du 520e anniversaire de la création de la Garde suisse. L'inauguration est prévue pour le 6 mai 2027, date du 500e anniversaire du sac de Rome, où 147 gardes suisses ont perdu la vie en défendant le pape Clément VII.

Jean-Pierre Roth, directeur de la Fondation pour la rénovation des casernes de la Garde suisse pontificale au Vatican, a déclaré à l’agence Catholic News Service par courriel le 13 septembre que le nouveau projet prévoit 123 chambres individuelles réparties sur quatre étages différents. Aujourd'hui, il n'y a que 12 chambres individuelles, a-t-il précisé.

La nouvelle disposition et la nouvelle conception rendront les choses « suffisamment flexibles pour permettre une section séparée pour les femmes, adaptée au nombre de gardes femmes », a-t-il déclaré, ajoutant qu'il appartient au Vatican de décider et d'en approuver la présence. Depuis 2001, les femmes sont autorisées à servir volontairement dans toutes les fonctions militaires de l'armée suisse, alors que le service est obligatoire pour les hommes valides.

Le nouveau projet de caserne moderne « permet au Vatican d'intégrer des femmes dans la garde s'il le décide », a déclaré Roth à CNS.

« Nous avons prévu des chambres individuelles pour tous les gardes. Mais la création d'une section féminine dans la Garde pontificale sera une décision du Vatican, et non de notre fondation. Jusqu'à présent, rien n'a été décidé à cet égard et, à ma connaissance, rien n'est en préparation », a-t-il ajouté.

Le bâtiment actuel a 150 ans et présente de multiples problèmes qui nécessitent des réparations constantes et considérables. Après que le pape François a décidé en 2018 d'augmenter le nombre de membres de la garde de 110 à 135, cela a mis encore plus de pression sur le besoin de logements plus nombreux et plus spacieux.

La nouvelle caserne, conçue par un cabinet d'architectes basé en Suisse, disposera de quartiers d'habitation plus modernes avec des espaces de réunion spacieux. Elle sera conforme aux codes de construction et de sécurité en vigueur et aux normes d'efficacité environnementale.

Le coût total du projet est estimé à 60 millions $ US, y compris les frais de logement de la garde ailleurs pendant la démolition de l'ancienne caserne et la construction de la nouvelle. La fondation a été créée pour collecter ces sommes auprès de donateurs extérieurs.

Le lieutenant Urs Breitenmoser de la Garde suisse a déclaré à CNS par courriel le 13 septembre que le but premier de la construction d'une nouvelle caserne était de fournir « de nouveaux bâtiments sûrs et modernes avec suffisamment d'espace et d'intimité pour les 135 gardes suisses – chambres individuelles avec salle de bain – ainsi que des appartements supplémentaires pour les familles qui vivent en dehors des murs du Vatican, car il n'y a plus d'appartements vacants disponibles dans la caserne actuelle ».

Le Vatican a assoupli les règles concernant le mariage des gardes, qui étaient réservées uniquement au niveau de la direction, à partir du caporal. Si les candidats ne sont pas forcément mariés lorsqu'ils rejoignent la garde, ils sont désormais autorisés à se marier plus tôt et à fonder une famille.

Les nouvelles installations permettraient aux familles de vivre sur place et de maintenir une communauté soudée, selon le site web de la fondation.

Le Vatican a approuvé les derniers plans préliminaires pour le nouveau bâtiment en 2020, et l'approbation de la ville de Rome et de l'UNESCO sera également nécessaire, puisque le Vatican est un site inscrit au patrimoine mondial.

Les principales missions de la Garde suisse consistent à fournir des services de sécurité, à protéger le pape et sa résidence et à assurer un service de garde d'honneur aux principales entrées de l'État de la Cité du Vatican, lors des audiences publiques, des messes et des réceptions diplomatiques.

Le pape François a déclaré : « La vie que je mène serait inconcevable sans les gardes suisses. Ils sont toujours à mes côtés – jour et nuit. »

« Il est d'autant plus important qu'ils puissent compter sur un hébergement moderne et sécurisé au Vatican, qui devient une seconde maison pour leurs épouses et leurs enfants également », a-t-il déclaré sur le site de la fondation.

Carol Glatz

 

 

du même auteur

Joe Biden serrant la main du pape François en mars 2013. Les deux hommes doivent se rencontrer le 29 octobre 2021.
2021-10-26 10:22 || Monde Monde

Les enjeux mondiaux seront au cœur de la rencontre entre le pape et Joe Biden

Dans un nouveau livre, Charles R. Gallagher du Boston College raconte l'histoire du « Christian Front », la manifestation la plus violente de la rhétorique du père Coughlin. Ce front a vu le jour à Brooklyn à la fin des années 1930 et s’est enraciné dans la communauté irlandaise de Boston dans les a
2021-10-19 15:40 || Monde Monde

Histoire: un nouveau livre se penche sur l'intolérance catholique étatsunienne

En France, l'Église et le gouvernement s’affrontent sur la question de savoir si les prêtres devraient être tenus de signaler les abus commis sur des mineurs s'ils en ont eu connaissance lors du sacrement de la réconciliation.
2021-10-15 15:12 || Monde Monde

Secret de confession et primauté des lois françaises

articles récents

La religieuse Mariette Milot est décédée le lundi 4 octobre 2021 à l'âge de 87 ans.
2021-10-12 17:06 || Québec Québec

Décès de Mariette Milot (1934-2021)

Le pape François dirige une réunion avec les représentants des conférences épiscopales du monde entier au Vatican, le 9 octobre 2021. Cette réunion a eu lieu alors que le Vatican lance le processus qui mènera à l'assemblée du Synode des évêques en 2023.
2021-10-12 14:23 || Vatican Vatican

Le synode, entre enthousiasme et lucidité

Une statue de la Vierge à l'Enfant dans l'église Saint-Martin, près de Nantes, en France, le 5 octobre 2021.
2021-10-05 11:35 || Vatican Vatican

Le pape se désole de «l’effroyable réalité» de l’ampleur des abus dans l’Église de France