Sherbrooke

2e édition de la Balade des clochers en fin de semaine

La chapelle de l'archevêché de Sherbrooke est l'un des sept endroits qui sera ouvert au public lors de la deuxième édition de la Balade des clochers qui se tient les 19 et 20 octobre.
La chapelle de l'archevêché de Sherbrooke est l'un des sept endroits qui sera ouvert au public lors de la deuxième édition de la Balade des clochers qui se tient les 19 et 20 octobre.   (Courtoisie Archidiocèse de Sherbrooke)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-10-18 14:38 || Québec Québec

La seconde édition de la Balade des clochers, un projet touristique développé par l’archidiocèse de Sherbrooke, se tient lors de la fin de semaine des 19 et 20 octobre.

Sept églises ouvriront leurs portes aux curieux et proposeront diverses activités qui visent à mettre en valeur le patrimoine religieux de la région.

Les gens pourront ainsi se rendre dans les églises Saint-Esprit à Sherbrooke, Sainte-Bibiane à Richmond, Saint-Hippolyte à Wotton, Saint-François-Xavier à Saint-François-Xavier-de-Brompton, Saint-Théophile à Racine et Sainte-Anne à Sainte-Anne-de-la-Rochelle. La chapelle de l’archevêché à Sherbrooke ouvrira également ses portes.

«Grâce à des visites guidées, des concerts, des dégustations ou des expositions d’artisanat, il sera possible d’en apprendre davantage sur l’histoire de ces églises», a indiqué l’archidiocèse, qui promet pour l’occasion un «esprit festif».

«Au Québec, plusieurs municipalités ont pris naissance en même temps que leur église», a rappelé Eliane Thibault, responsable de la Balade des clochers et responsable des communications pour l’archidiocèse de Sherbrooke. «La Balade des clochers permet non seulement de raconter l’histoire de ces lieux de culte, mais aussi de raviver la mémoire collective de ces milieux.»

Les activités offertes varient d’un lieu à l’autre, en fonction des particularités de l’endroit et des ressources disponibles. L’archidiocèse a produit un dépliant précisant ce qui est offert. À l’église Saint-François-Xavier, c’est l’orgue qui est à l’honneur. À l’église Sainte-Anne, on parlera de vêtements liturgiques et de vin de messe. À Saint-Esprit, la grande crèche de bois sera mise en valeur.

Lors de la première édition de l’événement l’an dernier, on avait noté 1300 participations aux visites commentées. «Nous pourrions en avoir plus cette année», croit Mme Thibault, qui a travaillé sur cette seconde édition pendant un an.

Les organisateurs n’ont pas ménagé les efforts pour trouver des commanditaires et pour faire de la publicité. Une publicité de 30 secondes a même été diffusée sur les ondes de TVA dans la région de Sherbrooke. Une affiche, des dépliants et une série de capsules vidéos mettant en valeur chacune des églises ont été produits. Une brochure exclusive limitée à 1000 exemplaires sera disponible pour les visiteurs qui se rendront sur place.

«C’est un travail qui donne lieu à de belles collaborations, à commencer par les municipalités, dont l’histoire est liée à celles des églises», note la responsable. Et le fait qu’il y ait un aspect «religieux» n’a pas nui à la promotion de l’événement.

«Ce qu’on propose, c’est vraiment une activité patrimoniale et culturelle. Ça permet de l’ouvrir à un plus vaste public. Les activités sont axées sur l’architecture, l’histoire et divers éléments des églises», explique-t-elle.

Pour l’archidiocèse, il s’agit d’une manière de mettre ces lieux en valeur sans «essayer de réinventer la roue». De plus, le matériel produit, dont les photos, pourra servir toute l’année aux églises dans leurs relations avec le milieu, y compris avec les médias.

Eliane Thibault indique qu’il est possible de suivre le parcours proposé pour la Balade des clochers, mais que les gens peuvent aussi choisir de ne visiter que certaines églises, sans obligation.

***

 

 

du même auteur

Le clocher de la cathédrale anglicane Holy Trinity, à Québec. Contraintes de garder leurs portes fermées, les cathédrales anglicanes de Montréal et de Québec se demandent à quoi ressemblera leur été.
2020-06-01 15:23 || Québec Québec

Saison estivale incertaine pour les cathédrales anglicanes

«La planification du déconfinement des lieux de culte du Québec est enfin amorcée», écrit l’AECQ dans un communiqué daté du 29 mai.
2020-05-29 16:00 || Québec Québec

Réouverture des lieux de culte: une question de «semaines»

Charles Vallières, un prêtre de Magog, remporte un vif succès sur Facebook en y diffusant en direct l'exposition du Saint-Sacrement.
2020-05-15 22:05 || Québec Québec

Un prêtre de Magog fait un tabac en exposant le Saint-Sacrement sur Facebook

articles récents

Le curé de la paroisse de la Bienheureuse-Dina-Bélanger, Gérard Busque, responsable de l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre 2019, désapprouve l’avis d’intention de classement pour que le bâtiment devienne bien patrimonial.
2020-05-30 12:16 || Québec Québec

Avis d’intention de classement pour l'église du Très-Saint-Sacrement

Un document rare conservé au département des archives de l'archidiocèse de Montréal.
2020-05-13 16:08 || Québec Québec

Un archiviste religieux s'inquiète du contrecoup de la pandémie

Un groupe de Québec s’active pour donner une vocation communautaire et socioculturelle à l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre dernier.
2020-05-05 17:52 || Québec Québec

Un groupe espère toujours sauver l’église du Très-Saint-Sacrement