Une expérience lumineuse immersive

La basilique Notre-Dame et Moment Factory présentent AURA

Éric Fournier, producteur exécutif et associé de Moment Factory, lors de l'annonce du spectacle multimédia AURA à la basilique Notre-Dame, à Montréal, le 28 février 2017.
Éric Fournier, producteur exécutif et associé de Moment Factory, lors de l'annonce du spectacle multimédia AURA à la basilique Notre-Dame, à Montréal, le 28 février 2017.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-03-01 14:35 || Québec Québec

«J'ai grandi à Montréal, la ville aux cent clochers», lance Éric Fournier, un patron de Moment Factory. «Mais à chaque fois qu'on détruit une église à Montréal, je sens qu'on perd une partie de notre code génétique».

Debout, à l'avant de la basilique Notre-Dame de Montréal, l'associé et producteur exécutif de Moment Factory, cette entreprise montréalaise qui a créé quelque 350 spectacles multimédias à travers le monde, a présenté le 28 février AURA, une «expérience lumineuse immersive» qui sera proposée dans cette église à partir du 20 mars.

«L'expérience AURA à la basilique va mettre en valeur toute la délicatesse et les détails de son architecture exceptionnelle», ajoute Éric Fournier, fier de la participation de Moment Factory à la préservation du patrimoine visible de Montréal.

AURA est une ode à la création, renchérit Tarik Mikou, directeur de création chez Moment Factory. «On va positionner la basilique comme le personnage principal d'une histoire» qui sera racontée en musique et en lumière.

Il ajoute que ce parcours d'une heure va permettre aux visiteurs de redécouvrir la basilique, «de créer une proximité entre eux et tous les éléments du lieu, son patrimoine, ses œuvres d'art, ses ornements. On va utiliser toute la basilique, l'autel, la chaire, les colonnes, les balcons, pour créer une orchestration en lumière, en vidéo et en musique.»

«En tant qu'artistes, on a vraiment été comblés d'avoir un canevas aussi inspirant que la basilique pour travailler», confie Tarik Makou.

Mettre en valeur un joyau

Manon Blanchette, présidente-directrice générale de la Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Montréal, rappelait hier, lors de la conférence de presse annonçant le lancement d'AURA, que la basilique est l'un des plus beaux joyaux patrimoniaux de Montréal. «Près d'un million de personnes se pressent à ses portes chaque année. Ils viennent y découvrir découvrir l'histoire de la basilique mais aussi l'histoire de la ville.»

Avec la présentation d'AURA, les administrateurs de la basilique se sont fixés deux objectifs. «Nous voulons attirer l'attention de nos visiteurs sur la beauté de certains éléments artistiques de l'église. Nous voulons aussi que la basilique s'ouvre davantage aux expériences de haute technologie, afin que tous se sentent interpelés par ce lieu, sa mission et son histoire», dit Madame Blanchette, ex-directrice du musée d'archéologie et d'histoire Pointe-à-Callière de Montréal et du Centre culturel canadien de Paris.

Pour Miguel Castellanos, curé de la paroisse Notre-Dame de Montréal, la présentation de ce spectacle de haute technologie à l'intérieur des murs de cette église inaugurée en 1829 «mettra en valeur les richesses de notre basilique, en faisant voir autrement les multiples peintures, les vitraux et certaines sculptures».

«Je suis convaincu que l'expérience mystique, spirituelle et émotive qui sera vécue à travers l'animation et la musique nous mènera à une élévation de l'âme», ajoute le sulpicien.

L'église Notre-Dame est reconnue pour ses qualités sonores et la beauté de son architecture. De 2001 à 2014, le spectacle audiovisuel Et la lumière fut a raconté ses atouts et son histoire. Quelque 700 000 visiteurs ont vu ce spectacle.

Les billets pour AURA sont déjà en vente chez Ticketpro (aura.ticketpro.ca) et à l'adresse www.aurabasiliquemontreal.com. Ils sont offerts au coût de 24,50 $ pour les adultes. Le prix des billets est moindre pour les enfants, les étudiants et les aînés.

Patrimoine religieux

«L'histoire de Montréal est indissociable de son patrimoine religieux», a déclaré hier Manon Gauthier, membre du comité exécutif de la Ville de Montréal et responsable de la culture.

«Il s'agit d'un pan important de nos origines, un pan qui est présent aux institutions, dans l'architecture, dans la signature même de la Ville de Montréal.»

Montréal accorde beaucoup d'importance au patrimoine ainsi qu'au tourisme religieux, a-t-elle ajouté lors de la conférence de presse tenue dans la basilique Notre-Dame. «Avec le projet de réaménagement de l'Oratoire Saint-Joseph annoncé l'an dernier, le nouveau spectacle AURA fera de Montréal une destination incontournable, tant pour le tourisme religieux que pour les dix millions de visiteurs qui nous font l'honneur de visiter Montréal chaque année.»

Partenaire, dans cette aventure, de la Fabrique de la paroisse Notre-Dame de Montréal, de Moment Factory et de la Société des célébrations du 375e anniversaire de Montréal, l'entreprise de communication Québecor a indiqué qu'elle participera à AURA par un appui financier ainsi qu'une campagne de visibilité sur ses différentes plateformes médiatiques.

 

du même auteur

Désavoué par les évêques d'Amos et de Hearst-Moosonee au début du mois de septembre 2020, l'abbé Michel Rodrigue rompt le silence.
2020-09-29 19:16 || Québec Québec

L'abbé Michel Rodrigue rompt le silence

Les lieux de culte pourront demeurer ouverts en zone rouge. Églises, synagogues et mosquées pourront accueillir un maximum de 25 personnes à la fois et devront tenir un registre des participants, a déclaré le premier ministre du Québec lundi.
2020-09-28 19:09 || Québec Québec

Lieux de culte ouverts même en zone rouge

Le ministre de la Santé et des Services sociaux se dit «très sensible aux arguments» qu'il a entendus depuis qu'il a édicté, dimanche, que le nombre de personnes que peuvent dorénavant accueillir les lieux de culte du Québec étaient de 50 et même 25.
2020-09-24 18:13 || Québec Québec

Lieux de culte: le gouvernement prend note de la grogne

articles récents

Grâce à une commande de peintures murales dans trois écoles catholiques de Red Deer, en Alberta, l'artiste autochtone Ryan Willert a pu trouver un chemin de guérison et de réconciliation avec la communauté catholique.
2020-09-29 11:21 || Canada Canada

La réconciliation en filigrane de murales scolaires en Alberta

Le père jésuite québécois Gaston Roberge, fondateur de l'institut Chitabrani de formation aux médias, à Kolkata (anciennement Calcutta) et spécialiste du cinéma et des médias, est décédé au collège Saint-Xavier de Kolkata le 26 août. Il avait 85 ans.
2020-08-31 12:02 || Monde Monde

Décès d’un jésuite québécois féru de cinéma indien

La question fait réagir militants et experts.
2020-08-13 09:02 || Québec Québec

Faut-il renommer la station de métro Lionel-Groulx?