Clichés antisémites dans une lettre

La Tribune s'excuse auprès de la communauté juive

L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.
L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.   (Capture d'écran)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-05-22 15:43 || Québec Québec

«Nous favorisons la pluralité des opinions, mais nous avons aussi la responsabilité de rejeter toute lettre dont le contenu est inexact ou à tout le moins offensant.»

Ces mots sont ceux du président et éditeur de La Tribune et ont été publiés le samedi 19 mai 2018 dans le quotidien sherbrookois. L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.

Au lendemain de l'inauguration de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem, un citoyen de Granby a émis dans La Tribune son opinion sur l'influence qu'exercent les juifs aux États-Unis et déplore qu'ils contrôlent «maintenant une grande partie de l’économie américaine».

Refusant d'être qualifié d'antisémite, Yvon Lavoie s'estime «tout simplement tanné que, pour toute sorte de raisons, plusieurs groupes jouent la carte de victimes afin de faire ce qu’ils veulent sur la planète».

Il raconte que récemment, lors d'un séjour en Pologne, il a refusé de se rendre à Auschwitz. «Au grand désarroi de notre guide, j’ai refusé de visiter ce qui est devenu avec le temps un commerce très lucratif de propagande juive dont le but est, d’après moi, de créer une espèce de bâillon international nous interdisant toute critique».

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes-Québec (CIJA-Québec) a vivement condamné vendredi cette lettre qui «épouse les clichés antisémites les plus vils».

«Il est choquant, intolérable et extrêmement troublant qu’en 2018 la rédaction d’un quotidien établi choisisse de publier des théories du complot antisémites dignes de publications néo-nazies», a déclaré Reuben Poupko, rabbin de la Congrégation Beth Israel Beth Aaron et co-président de CIJA-Québec.

Selon l'éditeur du journal, cette lettre d'opinion «n'aurait pas dû se retrouver dans nos pages».

«La lettre, intitulée Trump et Israël, comporte des propos qui n'ont pas de place dans nos publications. La Tribune n'endosse en rien de telles allégations. La publication de cette lettre est une erreur. La Tribune tient à présenter ses excuses à la communauté juive et aux lecteurs de La Tribune», a écrit samedi le président et éditeur Alain Turcotte.

 

 

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Des vidéos du groupe LifeSite ont enfreint à plusieurs reprises la politique de désinformation sur la COVID-19 du géant Google. La multinationale a fermé définitivement la chaîne YouTube de ce lobby pro-vie canadien.
2021-02-18 15:29 || Canada Canada

YouTube bannit la chaîne pro-vie LifeSiteNews

Un homme déguisé en saint Nicolas sur la place Saint-Pierre, au Vatican, le 2 décembre 2015. Même si saint Nicolas a conquis le monde chrétien, peu de traces restent de lui sur son lieu d’origine.
2020-12-20 12:04 || Monde Monde

Sur les traces turques de saint Nicolas

«Aujourd’hui, l’Église ne raconte plus d’histoires, ou si peu. C’est davantage à son sujet qu’on se raconte des histoires, des histoires à faire peur. C’est à ce niveau qu’un changement doit intervenir», note Jocelyn Girard dans une réflexion née de l'engouement pour les échecs suscité par The Queen
2020-12-07 15:58 || Québec Québec

Storytelling d’échecs, entre Netflix et l’Église