Clichés antisémites dans une lettre

La Tribune s'excuse auprès de la communauté juive

L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.
L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.   (Capture d'écran)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-05-22 15:43 || Québec Québec

«Nous favorisons la pluralité des opinions, mais nous avons aussi la responsabilité de rejeter toute lettre dont le contenu est inexact ou à tout le moins offensant.»

Ces mots sont ceux du président et éditeur de La Tribune et ont été publiés le samedi 19 mai 2018 dans le quotidien sherbrookois. L'éditeur Alain Turcotte réagissait à une lettre publiée la veille dans son journal qui allait, aussitôt après sa publication, être dénoncée par des représentants de la communauté juive québécoise.

Au lendemain de l'inauguration de l'ambassade des États-Unis à Jérusalem, un citoyen de Granby a émis dans La Tribune son opinion sur l'influence qu'exercent les juifs aux États-Unis et déplore qu'ils contrôlent «maintenant une grande partie de l’économie américaine».

Refusant d'être qualifié d'antisémite, Yvon Lavoie s'estime «tout simplement tanné que, pour toute sorte de raisons, plusieurs groupes jouent la carte de victimes afin de faire ce qu’ils veulent sur la planète».

Il raconte que récemment, lors d'un séjour en Pologne, il a refusé de se rendre à Auschwitz. «Au grand désarroi de notre guide, j’ai refusé de visiter ce qui est devenu avec le temps un commerce très lucratif de propagande juive dont le but est, d’après moi, de créer une espèce de bâillon international nous interdisant toute critique».

Le Centre consultatif des relations juives et israéliennes-Québec (CIJA-Québec) a vivement condamné vendredi cette lettre qui «épouse les clichés antisémites les plus vils».

«Il est choquant, intolérable et extrêmement troublant qu’en 2018 la rédaction d’un quotidien établi choisisse de publier des théories du complot antisémites dignes de publications néo-nazies», a déclaré Reuben Poupko, rabbin de la Congrégation Beth Israel Beth Aaron et co-président de CIJA-Québec.

Selon l'éditeur du journal, cette lettre d'opinion «n'aurait pas dû se retrouver dans nos pages».

«La lettre, intitulée Trump et Israël, comporte des propos qui n'ont pas de place dans nos publications. La Tribune n'endosse en rien de telles allégations. La publication de cette lettre est une erreur. La Tribune tient à présenter ses excuses à la communauté juive et aux lecteurs de La Tribune», a écrit samedi le président et éditeur Alain Turcotte.

 

 

 

du même auteur

Le grand maître de la Grande Loge du Québec, Marc C. David, a coupé le ruban lors du vernissage tenu le mercredi 19 juin, aux côtés du hockeyeur professionnel George Laraque, porte-parole de l’exposition et aussi franc-maçon.
2019-06-27 07:07 || Québec Québec

Lumière sur les francs-maçons au Musée des cultures du monde

Gabriel Groulx, président du conseil d'administration de la Mutuelle d'assurance en Église.
2019-06-15 09:30 || Québec Québec

Les membres vont décider si Alfonso Graceffa doit être destitué du CA

Des meubles antiques et des pièces de grande valeur, dont ce jésus de cire, seront vendus les 18 et 30 juin.
2019-06-14 15:11 || Québec Québec

Les Sœurs de Sainte-Anne encantent une partie de leur «trésor»

articles récents

Le grand maître de la Grande Loge du Québec, Marc C. David, a coupé le ruban lors du vernissage tenu le mercredi 19 juin, aux côtés du hockeyeur professionnel George Laraque, porte-parole de l’exposition et aussi franc-maçon.
2019-06-27 07:07 || Québec Québec

Lumière sur les francs-maçons au Musée des cultures du monde

Le Musée des religions du monde de Nicolet biffe de son appellation le terme «religions» et devient le Musée des cultures du monde.
2019-06-12 13:07 || Québec Québec

Nouveau nom pour le Musée des religions du monde

La religieuse Lucille Côté, une des responsables de la vente de samedi et de dimanche à la maison mère des Sœurs de Sainte-Anne.
2019-05-16 19:55 || Québec Québec

Vente d'objets appartenant aux Sœurs de Sainte-Anne