Présenté par la Quebec Art Company

Première de Jesus Christ Superstar à Québec

La troupe de théâtre amateur Quebec Art Company offrira plusieurs représentations de Jesus Christ Superstar à Québec d'ici la fin du mois d'avril.
La troupe de théâtre amateur Quebec Art Company offrira plusieurs représentations de Jesus Christ Superstar à Québec d'ici la fin du mois d'avril.   (Crédit photo Normand Brassard)
Véronique Demers | Journaliste
Journaliste
2018-04-13 14:40 || Québec Québec

C’est un Jésus bien assumé, avec toute sa gamme d’émotions – de la joie d’être auprès de ses disciples à la souffrance de la crucifixion – qui a été présenté à la première de Jesus Christ Superstar, à l’église Chalmers-Wesley de Québec le 12 avril, par la troupe de théâtre amateur Quebec Art Company.

En plus de 30 ans d’existence, Quebec Art Company vient de monter sa production la plus ambitieuse avec Jesus Christ Superstar d’Andrew Lloyd Webber, mise en scène par Peter Black. Une trentaine d’interprètes composent le chœur autour des personnages principaux: Jesus (Michel Blackburn), Judas (Julian Dawson) et Marie Madeleine (Zita Bombardier-Touret).

Un groupe de musiciens, sous la direction de David Parker, accompagne en direct les comédiens/chanteurs: Yvan Fortin, Gilles Beaudoin, Hugh Glassco, Sylvain Audet et Marc D’Anjou.

Un message universel

Michel Blackburn incarne avec aplomb un Jésus à la fois doux et heureux auprès de ses disciples, mais aussi en sainte colère lorsqu’il entre dans le temple pour mettre à la porte les vendeurs de tout acabit. Son défi de chanter des notes étendues sur près de 3 octaves a été relevé avec brio. Le ténor léger n’a pas flanché.

«C’est le premier rôle religieux que je joue dans une comédie musicale. Je suis moi-même croyant, mes enfants aussi. Je suis content de faire parler de Jésus, de l’homme derrière le Fils de Dieu, avec ses doutes, sa colère, son amour, son empathie. Le message de l’Évangile est universel; on peut tous se l’approprier», dit-t-il en entrevue, confiant du même coup avoir fait ses devoirs en relisant les Évangiles et en ayant vu quelques films sur Jésus.

De son côté, Marie Madeleine (Zita Bombardier-Touret) se veut rassurante et bienveillante aux côtés du personnage de Jésus. Le personnage parvient à transmettre l’idée qu’elle vit une transformation intérieure.

Judas et le roi Hérode

Dans le rôle de Judas Iscariote, Julian Dawson arrive à exprimer la haine qui l’habite, mais le tiraillement qu’il vit aussi, juste avant de dénoncer Jésus pour des pièces d’argent.

Parmi les personnages secondaires, le roi Hérode (Martin Trager) est à retenir. Muni de ses lunettes en étoiles, avec un costume brillant, et entourée de «soul sisters», Hérode se démarque et fait même sourire – en dépit du massacre des nouveau-nés que lui attribue le récit néotestamentaire. Avec la chorégraphie et les petits gestes de folie, il s’agit d’un des tableaux les plus réussis de la comédie musicale. 

Les spectateurs présents à la première ont apprécié leur expérience.

«Ça a été très bien interprété et dirigé, surtout pour Judas, Jésus et Marie Madeleine. Ça a été une belle façon de voir ce qui a été réalisé dans les années 1970», a confié Céline. Une autre spectatrice, Valérie, a souligné le caractère «dynamique» de la présentation.

Première mise en scène

Cette production de Jesus Christ Superstar était un pari risqué, puisqu’il s’agissait de la première mise en scène de Peter Black, directeur des communications à la Quebec Art Company.

«J’ai participé à beaucoup de productions comme manager, mais c’était ma première mise en scène. J’ai été entouré d’une équipe extraordinaire», résume-t-il. L’équipe et les talents recrutés forment un ensemble homogène rempli d’énergie.

«On a commencé le processus il y a 2 ans. Je ne suis pas impliqué dans Jesus Christ Superstar pour le côté religieux, mais pour le côté rock ‘n’ roll», souligne le metteur en scène de 64 ans, affirmant du même coup ne pas être chrétien.

Œuvre d’Andrew Lloyd Webber, Jesus Christ Superstar a été présentée pour la toute première fois dans les années 1970. Le film, lui, est sorti en 1973. Il raconte l’histoire de Jésus, mais s’arrête à la crucifixion, sans montrer la résurrection.

Les autres représentations de Jesus Christ Superstar ont lieu les 13, 14, 19, 20 et 21 avril.

Pour réserver des billets: reservations@quebecartcompany.com

Information: www.quebecartcompany.com

*Présence n'a pas été autorisée à prendre ses propres photos lors de l'événement.

 

du même auteur

Un groupe de Québec s’active pour donner une vocation communautaire et socioculturelle à l’église du Très-Saint-Sacrement, désacralisée en septembre dernier.
2020-05-05 17:52 || Québec Québec

Un groupe espère toujours sauver l’église du Très-Saint-Sacrement

La pandémie de COVID-19 oblige les familles à vivre le ramadan autrement cette année.
2020-05-01 15:41 || Canada Canada

La pandémie oblige les familles à vivre le ramadan autrement

Alors que la semaine de relâche universitaire battait son plein à Québec, une cinquantaine d’étudiants et jeunes professionnels étaient réunis à la «maison Impact des gars».
2020-03-23 11:38 || Québec Québec

Maison Impact, lieu évangélique de connexion jeunesse

articles récents

Dès aujourd'hui, et jusqu'à nouvel ordre, la station RadioVM ne diffusera plus que trois émissions produites dans ses studios. La station sera toutefois en ondes 24 heures sur 24, assurent ses responsables.
2020-03-16 15:19 || Québec Québec

Radio VM annule la production de la majorité de ses émissions

L’exposition Les Momies égyptiennes. Passé retrouvé, mystères dévoilés, qui a attiré plus de 200 000 visiteurs depuis le 14 septembre, est prolongée jusqu’au 29 mars.
2020-02-28 15:58 || Québec Québec

Les momies égyptiennes, un éternel engouement

Jean-Guy Dubuc.
2019-09-12 09:18 || Québec Québec

«Pour s'insérer dans sa culture propre, il faut de l'information régionale»