Événement-bénéfice pour le Musée Marguerite-Bourgeoys

Première édition des Bouquinistes de Bonsecours

Line Richer, responsable des communications et de la médiation culturelle au Musée Marguerite-Bourgeoys.
Line Richer, responsable des communications et de la médiation culturelle au Musée Marguerite-Bourgeoys.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-09-11 05:00 || Québec Québec

Des centaines d’albums et de livres occupent déjà près de la moitié des bancs de la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours. Dès vendredi matin, des milliers d'autres titres seront aussi déposés sur de grandes tables devant l’historique chapelle, rue Saint-Paul Est, dans le Vieux-Montréal.

La première édition des Bouquinistes de Bonsecours se déroulera les vendredi et samedi 13 et 14 septembre. Durant ces deux jours, touristes et amateurs de littérature ou encore de livres pratiques auront la chance de se procurer, à petit prix, un grand nombre de titres lors de cette vente-bénéfice, la toute première activité publique de financement organisée par le Musée Marguerite-Bourgeoys depuis sa fondation en 1998.

«Je suis certaine que Marguerite Bourgeoys, la première enseignante de Montréal, serait fière de voir que nous sommes, aujourd'hui encore, des passeurs de mots et de connaissances», dit Line Richer, responsable des communications et de la médiation culturelle au Musée Marguerite-Bourgeoys.

Dans la chapelle, tous les livres déjà rangés seront offerts au coût de 2 $ chacun. À l'extérieur, bon nombre auront le même coût, d'autres seront offerts à prix moindre, tandis que quelques-uns, des livres d'art ou plus anciens, pourraient bien atteindre la somme de 20 $.

«Les religieuses [de la Congrégation de Notre-Dame] nous ont donné, je dirais, le tiers des livres qu'on offrira vendredi et samedi. Voyez, il y a ici des encyclopédies, des livres d'art, de la poésie, des romans, de la littérature religieuse, bien sûr, et aussi des livres de musique», dit Line Richer en ouvrant quelques boîtes déposées dans une salle d'entreposage et en examinant des titres.

«Vous connaissez celui-là? Il est fameux!», dit-elle, exhibant un livre d'Éric-Emmanuel Schmitt, Ma vie avec Mozart.

Les autres livres proviennent d'amis éditeurs - Line Richer a été directrice générale des Correspondances d'Eastman, un festival littéraire, durant une dizaine d'années - et de «nombreux lecteurs qui ont accepté de se départir de leurs bouquins», dit-elle. «Que voulez-vous, tout le monde déménage un jour dans plus petit», lance-t-elle.

Elle hésite à chiffrer le nombre de personnes qui viendront visiter les Bouquinistes de Bonsecours. «J'espère que cela va intéresser les plus jeunes qui ne sont peut-être jamais venus ici. Et notre défi, c'est aussi d'attirer les Montréalais», dit-elle.

Les touristes, elle en est certaine, seront au rendez-vous vendredi et samedi. «Il y en a 200 000 qui visitent chaque année la chapelle. Mais les Montréalais et les Montréalaises ne connaissent pas bien l'endroit», pourtant lié aux origines de Montréal, concède-t-elle.

Les sommes recueillies par Les Bouquinistes de Bonsecours seront attribuées aux activités éducatives et familiales qu'organise le Musée Marguerite-Bourgeoys.

***

Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission.
Cliquez sur l'image de notre campagne de financement pour savoir comment votre don fait une différence.

 

 

du même auteur

Le collectif de féministes chrétiennes L'Autre Parole, l'Association des religieuses pour les droits des femmes et les Jésuites du Canada ont aussi fustigé la direction de l'organisme Développement et Paix pour avoir remis au groupe haïtien Fanm Deside (photo) un ultimatum.
2019-12-02 13:54 || Canada Canada

Salve de critiques contre Développement et Paix

«Fanm Deside a notre appui», lance Gisèle Turcot, la supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil de Montréal. «Un appui indéfectible», précise un communiqué de presse rendu public le 29 novembre.
2019-11-29 13:18 || Canada Canada

Fanm Deside a notre appui indéfectible, disent les Sœurs du Bon-Conseil

Les membres du Conseil national de Développement et Paix - la plus haute instance décisionnelle de l'organisme - savent déjà qu'à leur prochaine rencontre, qui débute le 29 novembre, les propositions qu'ils voteront auront un grand impact sur la structure démocratique de l'organisme qu'ils dirigent.
2019-11-28 08:29 || Canada Canada

Une rencontre sous tension pour Développement et Paix

articles récents

Jean-Guy Dubuc.
2019-09-12 09:18 || Québec Québec

«Pour s'insérer dans sa culture propre, il faut de l'information régionale»

Le porte-clef en laiton indique le numéro de la chambre occupée par le cardinal Jorge Mario Bergoglio lors du conclave de 2013.
2019-08-21 16:12 || Vatican Vatican

La chambre du cardinal Bergoglio

L'endroit, connu aujourd'hui sous le nom de la Maison Saint-Gabriel, musée et site historique, est toujours administré par les membres de la congrégation que Marguerite Bourgeoys a fondée.
2019-08-20 09:34 || Québec Québec

445 000 $ pour le 400e de Marguerite Bourgeoys