1942-2020

Décès de l'abbé John Emmett Walsh

Le prêtre montréalais John Emmett Walsh est décédé subitement le lundi 9 novembre 2020 à l'âge de 78 ans.
Le prêtre montréalais John Emmett Walsh est décédé subitement le lundi 9 novembre 2020 à l'âge de 78 ans.   (Image tirée de Facebook)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-11-10 12:14 || Québec Québec

Lundi matin, au tout début de sa journée de travail, Sheila Woodhouse, la directrice générale de la Communauté Nazareth de Montréal, a lu un courriel que venait de lui acheminer l'abbé John Emmett Walsh, président honoraire, «à vie» précise-t-elle, de cet organisme qui offre un refuge à des hommes et à des femmes ayant des problèmes de santé mentale et qui sont sans-abris.

Dans ce courriel envoyé «tout juste avant qu'il ne décède», l'abbé John Emmett Walsh l'informait «qu'un bâtiment était libre sur la rue Saint-Marc et qu'on devrait l'acquérir afin d'ouvrir une nouvelle résidence».

«Il n'arrêtait tout simplement jamais», dit-elle de ce prêtre, «un mentor et un ami» qu'elle connaît depuis 30 ans et qui est décédé subitement le lundi 9 novembre, terrassé par une crise cardiaque. «Cet homme pouvait fréquenter des dignitaires, il a rencontré le dalaï-lama, il a reçu l'Ordre du Canada. Mais il était surtout heureux quand il venait s'asseoir et discuter avec les résidents de nos maisons», ajoute-t-elle. «Il manifestait un véritable intérêt pour chaque personne qu'il rencontrait.»

Quelques jours avant son décès subit, la Communauté Nazareth avait organisé une collecte de fonds virtuelle pour la John's House, un refuge nommé en son honneur et qui accueillera des jeunes adultes (25-35 ans), précise Sheila Woodhouse. Durant cette collecte de fonds, à laquelle il a participé de sa propre résidence, on a rendu hommage à l'abbé Walsh, «une force majeure de notre communauté».  

«Le diocèse de Montréal perd un grand prêtre et un grand homme», a indiqué Christian Lépine, l'archevêque de Montréal, en annonçant son décès à l'âge de 78 ans. «John Emmett Walsh a été un acteur fidèle de tous les dialogues, entre les chrétiens de différentes confessions, entre les chrétiens et les juifs, œuvrant avec cœur dans le dialogue interreligieux.»

L'abbé Walsh était aussi membre du conseil d'administration du Centre canadien d'œcuménisme (CCO). «Son action a toujours visé à favoriser les rapprochements entre toutes les personnes croyant en Dieu, quel que soit le chemin religieux auquel ces personnes adhèrent», a indiqué Paul Paradis, actuel président  du conseil d'administration du CCO.

Un ami précieux

«C'était un homme au si grand cœur», dit d'abord Lisa Grushcow au téléphone, avant de prendre une longue pause, visiblement ébranlée par la nouvelle du décès de ce prêtre montréalais. «Il a accompli un travail remarquable dans le dossier des relations interreligieuses. C'était un grand ami de la communauté juive. Il a plusieurs fois pris la parole à notre synagogue», dit la rabbin du Temple Emanu-El-Beth Sholom de Montréal.

«Il était aimé par tout le monde, qu'ils soient chrétiens, juifs ou même athées», dit-elle. «Il avait un grand sens de l'humour. Il a travaillé très fort à l'amélioration de notre ville et de sa population, en particulier pour les gens sans-abris. Il voyait constamment l'humanité des personnes qu'il rencontrait.»

«Nous sommes devenus amis un peu après mon arrivée comme rabbin. Pour plusieurs, cela peut sembler inusité cette amitié entre un prêtre catholique et une rabbin. Mais c'est l'une des personnes les plus ouvertes que j'aie connues de toute ma vie.»

«Il va tous nous manquer. Il va vraiment me manquer», lance la rabbin Lisa Grushcow, la voie étouffée.

Un homme de relations

«C'est à un très grand homme qu'on doit rendre hommage aujourd'hui», ajoute Brian McDonough, professeur invité à l'Université Concordia et ex-directeur de l'Office de la pastorale sociale de l'archidiocèse de Montréal.

«Un vrai leader, parfaitement bilingue» et un homme infatigable, malgré son âge. C'est là qu'il révèle que l'abbé Walsh est décédé tout juste avant d'achever son doctorat en études théologiques à l'Université Concordia.

«Il faut saluer l'apport considérable qu'il a apporté à l'Église de Montréal mais aussi à celle de Saint-Jean-Longueuil», où il a aussi occupé diverses fonctions, rappelle-t-il.

M. McDonough définit ce prêtre comme un homme de relations, toujours soucieux, sa vie durant, de développer des liens très profonds avec les personnes et les groupes de différents horizons qu'il côtoie.

S'il mentionne lui aussi ses engagements auprès des sans-abris et de la communauté juive. il rappelle qu'il a tenu «à développer des relations harmonieuses avec la communauté musulmane de Montréal».

«Et on doit reconnaître son leadership dans les relations avec les communautés autochtones, notamment la communauté Mohawk de Kahnawake», à laquelle il était très attaché.

En 2016, l'abbé Walsh a publié God is calling, don't leave him on hold: my fifty years as a roman catholic priest aux éditions Scribe Ink.

***

 

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

L’évêque anglican de Québec et l’évêque catholique de Gaspé unissent leurs voix pour demander aux gouvernements fédéral et provincial d’agir pour faciliter le maintien des services d’autocar d’Orléans Express desservant la Gaspésie.
2021-01-26 13:14 || Québec Québec

Gaspésie: inquiétude conjointe des évêques catholique et anglican pour les services d’autocar