Abus sexuels d'enfants

Demande de recours collectif contre un ex-prêtre et le diocèse de Chicoutimi

  (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2015-10-16 14:24 || Québec Québec

Des victimes de Paul-André Harvey viennent de déposer une requête en Cour supérieure pour que soit autorisé un recours collectif contre l'ex-prêtre et le diocèse de Chicoutimi.

En septembre, Paul-André Harvey a été condamné à six ans de prison pour des abus sexuels commis à l’endroit de mineurs. Trois mois plus tôt, il avait reconnu sa culpabilité à près de 40 accusations d'attentat à la pudeur et de grossière indécence.

L'Association des jeunes victimes de l'Église, qui soumet cette demande de recours collectif, estime que Paul-André Harvey «a utilisé sa position d'autorité au sein de l'Église catholique pour agresser sexuellement plus d'une centaine de filles dans diverses paroisses du diocèse de Chicoutimi», entre 1962, année de son ordination, et 2002, année de sa retraite.

La requête indique aussi qu'à «plusieurs reprises», des parents ont informé les autorités diocésaines. «Plutôt que d'agir pour protéger les victimes potentielles de Harvey, l'Église a plutôt essayé de camoufler le problème en changeant Harvey de paroisse».

Les victimes réclament chacune 125 000 $ à Paul-André Harvey ainsi qu'au diocèse de Chicoutimi. Elles demandent aussi que le diocèse soit condamné à verser 25 000 $ en dommages punitifs.

Le vicaire général du diocèse de Chicoutimi, Émilien Dumais, administrateur diocésain en l'absence de Mgr André Rivest, actuellement en convalescence, n'a pas voulu commenter cette requête en recours collectif.

Dans un communiqué, il a déclaré que la «procédure a été transmise, comme il se doit, à l’assureur» du diocèse et qu'il n'émettra «aucun commentaire public ni ne prendra position» au nom de la corporation diocésaine.

Le diocèse avait déjà annoncé que des démarches appuyées par les autorités diocésaines ont été entreprises en août par Paul-André Harvey auprès de Rome afin d’être relevé de son sacerdoce.

 

du même auteur

Le culte de l'Église des Nations Unies pour Christ-Jésus, située rue Briand, dans le Sud-Ouest de Montréal, a été arrêté par les policiers le dimanche 29 novembre.
2020-12-02 09:28 || Québec Québec

Des policiers interrompent un service religieux de 13 personnes

L’avocat Alain Arsenault, qui défend plusieurs victimes de prêtres et de religieux, n’hésite pas à dire combien il est impressionné par l’ampleur et le contenu du rapport que la juge à la retraite Pepita G. Capriolo a rédigé à la demande de l'archevêque de Montréal sur les nombreuses défaillances de
2020-12-01 11:55 || Québec Québec

«On vient d'établir la nouvelle norme», dit l'avocat Alain Arsenault

Incapable de résoudre les problèmes de son diocèse et de relever les défis qui s'y sont présentés depuis son arrivée il y a deux ans, Mgr Robert Bourgon, l'évêque de Hearst-Moosonee, a offert au pape François de démissionner de son poste.
2020-11-30 15:36 || Canada Canada

Démission de l'évêque de Hearst-Moosonee

articles récents

L’avocat Alain Arsenault, qui défend plusieurs victimes de prêtres et de religieux, n’hésite pas à dire combien il est impressionné par l’ampleur et le contenu du rapport que la juge à la retraite Pepita G. Capriolo a rédigé à la demande de l'archevêque de Montréal sur les nombreuses défaillances de
2020-12-01 11:55 || Québec Québec

«On vient d'établir la nouvelle norme», dit l'avocat Alain Arsenault

Trois personnes ont été tuées avant le début de la messe à la basilique Notre-Dame de Nice, en France, le 29 octobre 2020.
2020-10-29 17:12 || Monde Monde

Attaque meurtrière à la basilique Notre-Dame de Nice

L'enquête qu'a menée la juge retraitée Pepita G. Capriolo à la demande de Mgr Christian Lépine sur la réception des plaintes des jeunes victimes de l'abbé Brian Boucher est complétée depuis le début du mois de septembre, vient de révéler l'archidiocèse de Montréal.
2020-10-23 07:24 || Québec Québec

Prêtre agresseur: nouvelles révélations de l'archidiocèse de Montréal