Départ de David Leduc

Démission surprise du DG de Développement et Paix

  • David Leduc.
  • Jean-Denis Lampron (photo) a confirmé à Présence la démission du directeur général David Leduc.
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-06-20 10:08 || Canada Canada

Moins d'un an après son arrivée à la tête de Développement et Paix, le Montréalais David Leduc vient de remettre sa démission.

«Oui, David est parti», a confirmé lundi matin Jean-Denis Lampron, le président de cet organisme de coopération internationale fondé par les évêques catholiques du Canada il y a près de 50 ans. «Développement et Paix est à la recherche d'un nouveau directeur général.»

Depuis vendredi, les membres du conseil national, la plus haute instance de Développement et Paix, étaient réunis à Montréal. David Leduc ne s'est pas présenté, vendredi et samedi, à cette rencontre tenue trois fois par année. Dimanche matin, explique Ryan Worms, un directeur de Développement et Paix, il a remis sa démission par voie électronique.

Nommé en juillet 2015, David Leduc a été engagé pour un mandat de cinq années à la barre de Développement et Paix. Il était auparavant directeur des opérations pour le Réseau international d’action communautaire de l’Université McGill (RIAC), un centre de formation qui travaille auprès d’organismes de Jordanie, de Palestine et d’Israël. Il succédait à Michael Casey, qui avait quitté l'organisme en mars 2015, après deux mandats de cinq années.

Ce départ précipité n'aura pas de conséquences néfastes pour l'organisme, estime Jean-Denis Lampron, un homme d'affaires et un diacre qui a été élu président de Développement et Paix à la fin de 2015. «On n'avait pas de directeur général il y a un an. On a fait un bout de chemin avec David. Là, on en a plus. Mais l'organisme file bon train et on a de beaux projets qui nous occupent, comme notre 50e anniversaire et le prochain Forum social mondial».

«Dans toutes les organisations, c'est l'équipe qui est importante. Et à Développement et Paix, l'équipe est là. Ces gens se parlent continuellement. Ils savent où ils s'en vont. Dans ces conditions, quand quelqu'un débarque du train, on ne s'en aperçoit pas car l'équipe est soudée, habituée à travailler ensemble», a ajouté Jean-Denis Lampron.

«On sentait que ça se mijotait», ajoute le président. «Dimanche matin, cela a été confirmé officiellement aux membres du conseil national.»

Malgré des tentatives répétées au cours de la fin de semaine, il n'a pas été possible de parler à David Leduc.

Selon nos informations, l'organisme devrait annoncer officiellement son départ lundi après-midi.

**Mise à jour 12 h 11**

L'organisme a officialisé le départ de M. Leduc en milieu de journée lundi. M. Leduc a «exprimé sa fierté d’avoir eu la chance de diriger un des organismes les plus importants et respectés dans le domaine de la solidarité internationale au Canada», indique le communiqué de l'organisme.

C'est Marc Brochu, directeur des Services administratifs, qui assumera les fonctions de directeur général intérimaire.

 

du même auteur

La basilique Notre-Dame de Montréal recevra une somme de 1 M$ du gouvernement canadien.
2021-01-19 13:34 || Québec Québec

La basilique Notre-Dame de Montréal obtient 1 M$ d'Ottawa

Lise Garneau, en mai 2016, lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert.
2021-01-18 14:54 || Québec Québec

Décès de la réalisatrice et animatrice Lise Garneau

L'homme de 28 ans qui a peint des croix gammées sur les portes de la synagogue Shaar Hashomayim, située à Westmount, a rapidement été maîtrisé par les gardiens de sécurité de ce lieu de culte puis remis aux forces policières.
2021-01-14 07:52 || Québec Québec

Des croix gammées peintes sur les portes d'une synagogue de Westmount

articles récents

Facebook a retiré un commentaire vidéo du cardinal Juan Sandoval Iñiguez de Guadalajara, disant qu'il diffusait de fausses informations sur la COVID-19.
2021-01-15 11:56 || Monde Monde

Facebook retire une vidéo d'un cardinal complotiste mexicain

Contrairement à ce qu'a annoncé mercredi le premier ministre François Legault, un maximum de 25 personnes pourront participer aux funérailles qui se dérouleront dans des lieux de culte ou encore dans des salons funéraires, du 9 janvier au 8 février 2021.
2021-01-08 11:42 || Québec Québec

Funérailles: Québec se ravise et autorise 25 personnes

Sœur Madeleine Juneau.
2021-01-05 16:27 || Canada Canada

Les grands disparus du monde religieux en 2020