Messe de la fierté à la cathédrale anglicane

«Peu importe notre identité, nous faisons partie de la famille de Dieu»

Mgr Mary Irwin-Gibson, évêque anglicane de Montréal, a présidé la Messe de la fierté le dimanche 13 août 2017.
Mgr Mary Irwin-Gibson, évêque anglicane de Montréal, a présidé la Messe de la fierté le dimanche 13 août 2017.   (Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-08-18 11:02 || Québec Québec

Deux cents personnes - près de trois fois plus que l'an dernier - ont participé le dimanche 13 août à la Messe de la fierté. La célébration s'est déroulée dans la cathédrale Christ Church de Montréal, au début de la programmation officielle des onze journées d'activités planifiées par l'organisme Fierté Montréal.

«Depuis plusieurs années, nous avons développé un ministère actif et soutenu auprès de la communauté LGBTQ», a expliqué, dans son mot de bienvenue, le révérend Donald Boisvert, prêtre responsable par intérim de la cathédrale anglicane de Montréal. «C'est important pour nous parce que cela démontre que nous croyons dans la diversité qui caractérise notre ville et que nous la célébrons avec conviction.»

Il s'est dit «particulièrement heureux» du soutien du diocèse anglican de Montréal envers «les conjoints de même sexe qui désirent se marier» avant d'indiquer que c'est l'évêque même du diocèse, Mgr Mary Irwin-Gibson, qui allait présider cette année cette Messe de la fierté.

L'évêque a débuté la célébration par l'office du lucernaire. Huit cierges ont été allumés, dont un en souvenir des gens qui «ont subi de la violence à cause de qui ils sont» et un autre en mémoire «de tous ceux et celles qui sont morts du sida, de ceux qui en souffrent et de ceux qui le craignent». L'assemblée a aussi prié pour les gens «au cœur endurci par l'homophobie, des amis, des membres de nos familles, des collègues de travail, des inconnus et des chrétiens».

Dans son homélie, le révérend Jean-Jacques Goulet, ordonné il y a un an dans l'Église anglicane du Canada après avoir été longtemps pasteur mennonite, a rappelé que pour «beaucoup de gais, lesbiennes, bisexuels et transgenres, on ne se pense pas normal, pas correct, surtout aux yeux de l'Église. Trop longtemps, l'Église a envoyé un message de condamnation aux gens qui n'entraient pas dans le moule. Si vous êtes membre de la communauté LGBTQ, vous connaissez bien ce sentiment. On sait ce que cela veut dire d'être exclus.»

«Ce que nous affirmons aujourd'hui par cette célébration, c'est que vous faites partie de la famille de Dieu. Peu importe qui nous sommes, nous faisons partie de la communauté de Dieu», a-t-il ajouté.

«Le Christ accepte tout le monde dans son Corps», a dit Mgr Mary Irwin-Gibson au terme de la Messe de la fierté. «Que l'on soit homme ou femme, juif, Grec, homosexuel ou hétérosexuel.» Elle reconnaît que plusieurs groupes se sont sentis exclus de l'Église. «Les homosexuels, bien sûr, mais je pense aussi aux femmes, aux divorcés.»

«Souvent, il faut tester les frontières pour pouvoir les franchir», ajoutant qu'elle a autorisé jusqu'à maintenant trois mariages entre conjoints de même sexe dans son diocèse. Des couples formés de «membres très engagés», dit-elle.

Mgr Irwin-Gibson permet la célébration de mariages entre conjoints de même sexe dans les paroisses de son diocèse depuis le vote en ce sens tenu lors du Synode général de l'Église anglicane du Canada de juillet 2016. Deux votes consécutifs en faveur de ce changement canonique sont toutefois nécessaires pour que le mariage gai devienne effectif dans tous les diocèses anglicans du Canada. Le prochain scrutin n'aura lieu qu'en 2019.

Le diocèse de Montréal a tenu l'an dernier sa première Messe de la fierté. Soixante-quinze personnes y avaient participé. «On va répéter cela chaque année», a promis Mgr Irwin-Gibson.

 

du même auteur

La religieuse Lucille Côté, une des responsables de la vente de samedi et de dimanche à la maison mère des Sœurs de Sainte-Anne.
2019-05-16 19:55 || Québec Québec

Vente d'objets appartenant aux Sœurs de Sainte-Anne

En interdisant «aux personnes travaillant dans la santé et l’éducation de porter les signes et les vêtements qui manifestent leur appartenance religieuse», le projet de loi 21 va beaucoup trop loin, estiment quarante supérieurs de congrégations religieuses québécoises.
2019-05-16 15:32 || Québec Québec

40 congrégations religieuses s'opposent au projet de loi 21

En septembre 2020, les futurs prêtres de Montréal vivront à l'extérieur du Grand Séminaire de Montréal, un lieu qui les accueille depuis 1857.
2019-05-16 10:50 || Québec Québec

Les séminaristes quitteront le Grand Séminaire de Montréal

articles récents

Gilles Roberge, 56 ans, deviendra le 19 mai 2019 le premier prêtre ordonné dans le diocèse de Trois-Rivières depuis 2009.
2019-05-16 20:04 || Québec Québec

Trois-Rivières: une première ordination presbytérale en 10 ans

La décision d'autoriser les pèlerinages organisés, interdite par les évêques locaux en 1991 et confirmée par le Vatican en 1996, reconnaît la nécessité de fournir un accompagnement spirituel aux dizaines de milliers de catholiques qui se rendent à Medjugorje chaque année.
2019-05-13 15:58 || Monde Monde

Rome lève l'interdiction de pèlerinages organisés à Medjugorje

La basilique Saint-Pierre, à Rome. Le 9 mai, le pape François a révisé et clarifié les normes et procédures relatives à la responsabilisation des évêques et des supérieurs religieux en matière de prévention d'abus.
2019-05-10 16:31 || Monde Monde

Le pape clarifie les règles en matière d'abus