Conférence des évêques catholiques du Canada

Abus sexuels: les évêques du Canada publieront leurs normes de prévention cet automne

Une femme tient une pancarte lors d'une conférence de presse tenue par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) dans le diocèse de Pittsburgh le 20 août 2018.
Une femme tient une pancarte lors d'une conférence de presse tenue par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) dans le diocèse de Pittsburgh le 20 août 2018.   (CNS Photo/Chaz Muth)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2018-08-22 10:43 || Canada Canada

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne? Après plusieurs reports, la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) a annoncé le 20 août qu’elle publiera cet automne ses nouvelles normes en matière de protection des personnes mineures et vulnérables.

«Cet automne, la Conférence des évêques catholiques du Canada lancera une édition mise à jour et enrichie de ces lignes directrices afin de promouvoir la protection des personnes mineures et d’accroître la responsabilisation et la transparence chez les responsables de l’Église», a écrit le Bureau de direction de la CECC, faisant référence à ses propres normes émises en 1992 dans la foulée du scandale d’abus de Mount Cashel, à Terre-Neuve.

Cette annonce se trouve dans la courte déclaration de cinq paragraphes en réaction à la publication du rapport du grand jury qui détaille les abus sexuels commis contre 1000 enfants par 301 prêtres dans six diocèses catholiques de l’État de Pennsylvanie.

Le Bureau de direction fait état de la «honte» et de la «tristesse» des catholiques, mais se garde bien de mentionner le mot «pédophilie», d’exprimer des regrets ou de présenter des excuses dans un contexte où l’Église canadienne n’a pas non plus été épargnée par de nombreux cas d’abus qui ont terni son image au cours des dernières années.

«Les évêques du Canada traitent avec le plus grand sérieux les cas d’abus sexuel (sic) de personnes mineures et la conduite déplacée de tout responsable de la pastorale, qu’il s’agisse de confrères évêques, d’autres membres du clergé, de personnes consacrées ou de laïques», écrit-on.

Le paragraphe le plus court est celui consacré aux victimes comme telles: «En communion avec le pape François, les évêques du Canada veulent faire savoir aux victimes que l’Église est de leur côté. Les personnes qui souffrent sont une priorité pour l’Église, et l’Église veut les écouter et en tirer des leçons.»

La déclaration se soucie ensuite de la réaction des catholiques devant la vague d’indignation soulevée par ces cas américains. «Les évêques catholiques du Canada comprennent très bien à quel point ces crimes peuvent ébranler la foi et l’esprit des croyantes et croyants. Nous prions et espérons que les fidèles catholiques nous aideront de toutes les manières possibles à établir des milieux sécuritaires et respectueux pour tous, surtout pour les personnes mineures et les adultes vulnérables dans l’Église  et dans toute la société.»

Présence avait contacté la CECC avant la publication de ce mot. On avait répondu à l’agence que ni le président de la CECC, Mgr Lionel Gendron, évêque de Saint-Jean-Longueuil, ni Mgr Frank Leo, secrétaire général de la conférence épiscopale, n’était disponible pour réagir. Les deux hommes se trouvent présentement à Dublin, en Irlande, pour prendre part à la Rencontre mondiale des familles.

La CECC ne précise pas non plus dans quel contexte seront publiées les nouvelles directives. Il est permis de croire qu'elle profitera de son assemblée plénière automnale pour le faire, mais aucun détail n'a encore été confirmé aux médias, et ces derniers ne savent pas s'ils seront autorisés à assister à ce dévoilement et au débat interne qui pourrait s'ensuivre entre les évêques.

 

du même auteur

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

articles récents

En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)
2020-10-22 13:19 || Québec Québec

Enquête sur les abus: l'archidiocèse de Montréal refuse de commenter

À gauche, Mgr Thomas Dowd. Photo prise lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert, nouvel évêque auxiliaire à Montréal, le 15 juin 2016.
2020-10-22 07:52 || Canada Canada

Un nouvel évêque pour Sault-Sainte-Marie

Le pape François lors de son audience générale du 21 octobre 2020 au Vatican.
2020-10-21 13:38 || Vatican Vatican

Propos du pape sur le mariage gai: nouveauté ou continuité?