Prêtre diocésain et docteur en théologie

Alain Faubert nommé évêque auxiliaire à Montréal

Alain Faubert.
Alain Faubert.   (Courtoisie: Église catholique à Montréal / Richard Maltais)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-04-19 07:26 || Québec Québec

Curé de la paroisse Saint-Germain d'Outremont depuis 2012, Alain Faubert vient d'être nommé évêque auxiliaire à l'archidiocèse de Montréal. Le pape François en a fait l'annonce tôt ce mardi matin.

«C'est une surprise. L'appel téléphonique, je l'ai reçu mercredi dernier. Je ne m'y attendais pas du tout», confie Alain Faubert, interrogé quelques minutes après l'annonce de sa nomination. «Je ne pensais pas que mon nom circulait. Je me disais: je suis trop jeune, je viens de commencer comme curé.»

Né en 1965, le nouvel évêque auxiliaire a été ordonné prêtre en 1995. Docteur en théologie (Institut catholique de Paris et Université Laval), il a enseigné au Grand Séminaire de Montréal et à l'Institut de formation théologique de Montréal.

Citant saint Augustin, Alain Faubert répète que sa nomination est davantage «une charge qu'un honneur».

«Priez pour moi», lance-t-il. «L'Église de Montréal, tout comme l'Église du Québec, fait face à de nombreux défis. Je suis content de me joindre à une équipe qui veut que cette Église prenne un virage missionnaire, qui veut vivre l'Évangile en paroles et en actions, bien ancrée dans la réalité d'aujourd'hui».

Au lendemain du décès tragique de l'abbé Roland Leclerc en 2003, Alain Faubert a co-animé l'émission Parole et Vie, aux côtés de Lise Garneau.

Ses six saisons à la barre de cette émission l'ont convaincu de l'importance pour l'Église d'être présente dans les médias. «C'est essentiel d'être dans cette zone de dialogue avec la société. Il ne faut pas seulement parler entre nous. Je ne sais pas comment vont s'incarner mes responsabilités épiscopales dans les prochaines années, mais cette attention aux médias sera là, c'est certain.»

En 2011, le cardinal Jean-Claude Turcotte en avait fait un de ses vicaires épiscopaux. Il obtint alors le titre honorifique de monseigneur. Peu après sa nomination comme nouvel archevêque de Montréal en 2012, Mgr Christian Lépine a modifié la structure pastorale du diocèse et aboli cette fonction. Mgr Faubert devint alors curé à Outremont.

L'archidiocèse de Montréal ne comptait plus qu'un seul évêque auxiliaire. Il s'agit de Mgr Thomas Dowd, 45 ans, nommé en 2011. Ce dernier est surtout responsable de la communauté catholique anglophone.

L'archidiocèse de Montréal compte 196 paroisses et missions et 1,5 million de catholiques. Près de 1000 prêtres, dont 400 appartiennent au clergé diocésain, y sont actifs. Trois mille religieuses sont aussi présentes dans tout l'archidiocèse dont le territoire comprend les villes de Montréal, Laval et Repentigny.

 

du même auteur

Frère Marie-Victorin avec un chardon de Mingan en 1928.
2018-02-22 17:16 || Québec Québec

Frère Marie-Victorin: d'abord surprise, la communauté accueille bien la publication

Le professeur Yves Gingras, spécialiste du frère Marie-Victorin, dans son bureau à l'UQÀM.
2018-02-21 17:06 || Québec Québec

Frère Marie-Victorin, explorateur avant-gardiste de la sexualité

Le frère Jean-Guy Roy, alors qu'il dirigeait la maison de production Auvidec.
2018-02-13 15:51 || Québec Québec

Les victimes réclament 16,2 M $

articles récents

Le monastère des rédemptoristes est situé à l'arrière de la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré, le long de l'avenue Royale.
2018-02-22 12:06 || Québec Québec

Les rédemptoristes quitteront leur monastère de Sainte-Anne-de-Beaupré

Le pape Paul VI à Rome le 2 avril 1972.
2018-02-21 20:08 || Vatican Vatican

Paul VI sera canonisé cette année

Ces dernières années, le Grand Séminaire louait deux étages d'une aile du Séminaire de Québec, dans le Vieux-Québec.
2018-02-21 16:57 || Québec Québec

Le Grand Séminaire de Québec déménage dans Vanier