"/>

Université de Georgetown

É.-U.: les supérieures et supérieurs de communautés religieuses en faveur du diaconat féminin

Une dame distribue la communion dans une église de Brooklyn. Une nouvelle étude indique que 78% des supérieures et supérieurs de communautés religieuses aux États-Unis sont en faveur du diaconat féminin.
Une dame distribue la communion dans une église de Brooklyn. Une nouvelle étude indique que 78% des supérieures et supérieurs de communautés religieuses aux États-Unis sont en faveur du diaconat féminin.   (CNS photo/Gregory A. Shemitz)
2018-08-07 16:59 || Monde Monde

Une nouvelle étude réalisée par le Centre de recherche appliquée de l'apostolat de l'Université de Georgetown (CARA) a interrogé des supérieures et supérieurs de communautés religieuses aux États-Unis sur la possibilité d'ordonner des femmes au diaconat et a constaté que la majorité était en faveur de cette idée.

L'étude a été menée en réponse à une commission papale organisée par le pape François pour étudier la question de l'ordination des femmes au diaconat permanent.

Soixante-six pour cent des supérieurs religieux étaient au courant de la commission et 69% savaient qu'elle s'était formée et rencontrée.

Sur la question de l'ordination des femmes au diaconat, 73% des supérieurs religieux croyaient que c'était théoriquement possible et 72% pensaient que l'Église catholique devait ordonner des femmes au diaconat.

Cependant, ils étaient moins convaincus que cela arriverait. Seulement 45% des personnes interrogées pensaient que l'Église autoriserait les femmes diacres, et 58% pensaient que leur évêque mettrait cette autorisation en œuvre.

Soixante-quatre pour cent des supérieurs étaient au moins «quelque peu» au courant de cas de femmes ordonnées comme diacres et 84% pensaient que cela inciterait davantage les femmes à être ordonnées à la prêtrise.

Les supérieures de communautés féminines avaient tendance à douter que l'ordination des femmes diacres aurait un impact pour augmenter le nombre de membres dans leur communauté. Soixante et un pour cent pensaient que cela ne ferait rien pour augmenter le nombre de candidats et 18 pour cent ne le savaient pas.

Environ 60% des supérieures ont déclaré qu’elles envisageraient d’autoriser l’ordination de leurs membres.

Pour cette étude, le CARA a interrogé tous les instituts religieux américains et sociétés de vie apostolique appartenant à la Conference of Major Superiors of Men (CMSM), au Council of Major Superiors of Women Religious (CMSWR) et la Leadership Conference of Women Religious (LCWR).

Le CARA a envoyé un questionnaire à chaque supérieur majeur par courrier électronique ou par la poste et a également envoyé des questionnaires et des lettres d'accompagnement aux supérieurs des monastères de religieuses contemplatives qui n'appartiennent ni à LCWR ni à CMSWR. Toutes les communications incluaient des instructions sur la manière de répondre de multiples manières par courrier, en ligne ou par télécopieur.

Les sondages ont été envoyés par le CARA à un total de 777 répondants potentiels. Les réponses ont été recueillies du 26 janvier au 30 mai de cette année. Les chercheurs du CARA ont également effectué un suivi approfondi par courrier, courrier électronique, téléphone et télécopieur. Les chercheurs ont reçu des réponses complètes de 385 instituts religieux pour un taux de réponse de 50%, avec une marge d’erreur de plus ou moins 3,55 points de pourcentage.

Un communiqué de presse annonçant les résultats de l'enquête a souligné que l'enquête n'était pas un «vote» sur cette question mais un moyen de «mesurer les attitudes, les opinions et les comportements».

Cette étude en particulier «cherchait à comprendre comment les supérieurs ou les instituts religieux aux États-Unis réfléchissent à la question du diaconat féminin à l’heure où une commission papale étudie cette question. Elle devrait donner un aperçu de la réaction de ces répondants aux travaux de cette commission dans le futur.»

 

du même auteur

Le procureur général de Pennsylvanie, Josh Shapiro, s'adresse aux médias lors du dévoilement du rapport d'un grand jury sur la culture d'abus sexuels dans six diocèses de l'État, le 14 août 2018.
2018-08-15 15:21 || Monde Monde

Pennsylvanie: une culture ecclésiale d'abus qui a fait 1000 victimes

L'intérieur de l'église Notre-Dame-des-Monts à Whistler, le 2 juin 2018.
2018-08-01 15:20 || Canada Canada

Les 25 ans de la version catho de 'ma cabane au Canada'

Mgr Philip Wilson quittant la cour locale de Newcastle le 3 juillet 2018. Il a démissionné de son poste d'archevêque d'Adélaïde le 30 juillet.
2018-07-31 14:47 || Monde Monde

Démission de l'évêque australien coupable d'avoir fermé les yeux sur un cas d'abus

articles récents

Âgé de 70 ans, l'archevêque de Moncton, Mgr Valéry Vienneau, espère parvenir à régler la question des abus sexuels avant d'atteindre l'âge canonique de la retraite dans cinq ans.
2018-08-13 15:42 || Canada Canada

Les bouleversements d'une Église acadienne

L'intérieur de l'église Notre-Dame-des-Monts à Whistler, le 2 juin 2018.
2018-08-01 15:20 || Canada Canada

Les 25 ans de la version catho de 'ma cabane au Canada'

Le pasteur Richard Bott a été élu au poste de modérateur de l'Église Unie du Canada le 26 juillet 2018.
2018-07-31 19:52 || Canada Canada

Richard Bott élu modérateur de l’Église Unie du Canada