Forte participation aux rencontres de consultation

Avenir du diocèse de Mont-Laurier: «les dés ne sont pas pipés», assure-t-on

Quelque 550 personnes ont participé, du 17 au 26 janvier, à neuf rencontres consultatives afin de discuter de l'avenir du diocèse de Mont-Laurier.
Quelque 550 personnes ont participé, du 17 au 26 janvier, à neuf rencontres consultatives afin de discuter de l'avenir du diocèse de Mont-Laurier.   (Capture d'écran)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-02-04 18:43 || Québec Québec

Quelque 550 personnes ont participé, du 17 au 26 janvier, à neuf rencontres consultatives afin de discuter de l'avenir du diocèse de Mont-Laurier.

«Une très bonne participation», se réjouit Mgr Paul-André Durocher qui présidait ces rencontres.

Nommé administrateur apostolique du diocèse de Mont-Laurier lorsque le pape François a accepté, en raison de son âge, la démission de Mgr Paul Lortie, l'archevêque de Gatineau a aussi reçu le mandat «de faire une étude sur l’avenir du diocèse et de présenter des recommandations» dans un rapport qu'il doit remettre bientôt au Vatican.

«Entre 40 et 200 personnes ont participé à ces rencontres tenues aux quatre coins du diocèse. Des prêtres qui avaient invité leurs paroissiens à y participer se sont dits heureusement surpris du nombre de personnes qui se sont déplacées», dit Mgr Durocher lors d'un entretien téléphonique.

Au début de chaque séance de consultation, l'administrateur apostolique a tenu à «présenter l'état de la question ainsi que chacun des arguments en faveur du maintien du diocèse ou de sa réorganisation».

Au terme de la présentation et de discussions qui ont duré chaque fois plus de deux heures, les participants étaient invités à répondre à deux questions par écrit. «Aujourd’hui, est-ce que je voterais pour le maintien ou le réaménagement du diocèse de Mont-Laurier», a-t-on d'abord demandé. Puis, «si le diocèse de Mont-Laurier était réaménagé, à quel diocèse devrait appartenir ma paroisse?»

«C'est clair que la majorité souhaite, de prime abord, le maintien du diocèse», révèle Mgr Durocher.

Dans les prochains jours, l'archevêque entend revoir les notes – «copieuses», dit-il – prises lors de ces rencontres. «À partir de cela et de mes propres réflexions, je vais préparer un rapport. Je veux remettre aux participants et aux participantes un écho d'ensemble afin qu'il apprennent ce qui s'est vécu à la grandeur du diocèse.»

L'administrateur apostolique a aimé mener cet exercice de consultation. «J'estime que c'est un exercice essentiel que de consulter les gens, de prendre leur pouls et d'entendre leurs questions et leurs convictions. On parle d'une Église plus synodale, d'une Église où on s'écoute mutuellement. Alors, que l'administrateur apostolique écoute les paroissiens et les agents de pastorale, c’est essentiel.»

«Plusieurs m'ont dit avoir apprécié la somme d'informations reçues sur le travail de l'équipe diocésaine. Pour la plupart des paroissiens, un diocèse, son organisation et ses finances, ça demeure assez nébuleux. La réalité des gens, c'est d’abord celle de leur paroisse.»

Un autre bénéfice d’une telle consultation, reconnaît Mgr Durocher, c’est d'apaiser les rumeurs. «Des gens ont prétendu que "Paul-André a tout décidé d’avance". D’autres ont dit que je conviais les gens à une consultation fantoche», confie-t-il. «On s'est rendu compte que vous n'avez pas de parti-pris et que vous êtes objectif, m’ont dit quelques personnes».  

Non, assure l’administrateur apostolique, dans cette réflexion sur l’avenir du diocèse de Mont-Laurier, «les dés ne sont pas pipés».

***

 

 

du même auteur

Un champ de pétrole en Irak. Plus de 70 congrégations religieuses et groupes catholiques du Canada demandent au gouvernement canadien de ne plus «consacrer de fonds publics à l’industrie pétrolière et gazière».
2020-05-29 09:41 || Canada Canada

Des catholiques demandent la fin des subventions à l’industrie pétrolière et gazière

Mgr Pierre Goudreault annonce qu'il vient d'adopter des protocoles «à suivre pour la reprise des célébrations liturgiques afin de limiter les risques de propagation du coronavirus».
2020-05-29 08:38 || Québec Québec

Adoption de deux protocoles sanitaires pour les messes et les funérailles

«On ne veut pas que nos lieux de culte soient des centres de propagation du virus. Parce que, pour nous, la vie humaine est sacrée», affirme Hassan Guillet.
2020-05-28 15:20 || Québec Québec

«On ne veut pas que nos lieux de culte soient des centres de propagation du virus»

articles récents

Mgr Pierre Goudreault annonce qu'il vient d'adopter des protocoles «à suivre pour la reprise des célébrations liturgiques afin de limiter les risques de propagation du coronavirus».
2020-05-29 08:38 || Québec Québec

Adoption de deux protocoles sanitaires pour les messes et les funérailles

Le pape François a approuvé un miracle attribué à l'intercession du père Michael McGivney, fondateur des Chevaliers de Colomb, ouvrant la voie à sa béatification.
2020-05-27 17:46 || Monde Monde

Le fondateur des Chevaliers de Colomb en voie d'être béatifié

Les portes de l'église Saint-Jean-l’Évangéliste de Coaticook (vue ici dans les années 1950) demeureront fermées lorsque les autorités de la santé publique vont enfin autoriser la réouverture des lieux de culte au Québec.
2020-05-27 14:37 || Québec Québec

La pandémie précipite la fermeture définitive d'une église en Estrie