Il succède à Lionel Gendron

Claude Hamelin nommé évêque de Saint-Jean-Longueuil

Le Vatican a annoncé le 5 novembre que l'évêque auxiliaire de Saint-Jean-Longueuil, Claude Hamelin, est nommé à la tête du diocèse.
Le Vatican a annoncé le 5 novembre que l'évêque auxiliaire de Saint-Jean-Longueuil, Claude Hamelin, est nommé à la tête du diocèse.   (Archives Présence/François Gloutnay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2019-11-05 12:29 || Québec Québec

Évêque auxiliaire au diocèse de Saint-Jean-Longueuil depuis décembre 2015, Mgr Claude Hamelin a appris il y a huit jours que le pape François le nommait à la tête même de ce diocèse de la Rive-Sud. Il remplacera Mgr Lionel Gendron dont la démission, présentée en juin lorsqu'il a atteint l'âge de 75 ans, vient d’être acceptée par le pape.

«J'ai accueilli cette nomination avec un cœur débordant d'amour», dit le sixième évêque de Saint-Jean-Longueuil, le quatrième diocèse catholique canadien le plus populeux, après Toronto, Montréal et Québec.

«Tout le monde sait combien j'aime l'Église de Saint-Jean-Longueuil. C'est donc un moment d'action de grâce pour moi», déclare-t-il lors d'une entrevue téléphonique, trois heures après que la nouvelle de sa nomination ait été rendue publique par le Vatican.

«Je connais l'ensemble du personnel diocésain, je connais bien les communautés chrétiennes et les forces vives de ce diocèse», ajoute Mgr Hamelin, 68 ans. Avant d'être nommé évêque auxiliaire, il a été vicaire général du diocèse où il a été ordonné en 1977.

Il reconnaît que le diocèse où il a toujours œuvré fait face à plusieurs défis. «Mais c'est un diocèse qui connaît aussi de belles avancées», rétorque-t-il.

«Je pense à tout ce qui a été accompli avec Mgr Jacques Berthelet et Mgr Lionel Gendron [ses récents prédécesseurs]. «Ici, on a pris le tournant missionnaire et on favorise le partenariat hommes-femmes. Des notions comme le travail en équipe et la coresponsabilité de tous les baptisés, cela fait partie de notre quotidien et même de notre énoncé de mission.»

Pour Mgr Hamelin, «les pas déjà faits font que, pastoralement parlant, Saint-Jean-Longueuil est un diocèse qui a le vent dans les voiles».

L'appel du nonce

C'est le lundi 28 octobre que l'évêque auxiliaire a reçu un appel téléphonique de Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada.

«Il me demande comment je me porte. Je lui dis que j'ai le cœur un peu triste à cause du décès de Pierre», raconte Mgr Hamelin. Ce Pierre, c'est Pierre Archambault, un prêtre diocésain dont il a appris le matin même le décès, à l'âge de 77 ans. «Un de mes meilleurs amis», lance-t-il.

«Le soleil va briller bientôt au-dessus de Saint-Jean-Longueuil», dit alors le nonce avant de lui annoncer que le pape François le nomme à la tête du diocèse.

Mgr Claude Hamelin demande à ce que sa nomination ne soit officiellement annoncée qu'après les funérailles de son ami, prévues hier, le lundi 4 novembre. «Je voulais que ce pilier de notre diocèse ait toute l'attention qu'il mérite.»

On ne sait pas encore quand se fera l'inauguration du ministère épiscopal du nouvel évêque. Deux dates sont présentement à l'étude. D'ici là, Mgr Gendron agira à titre d'administrateur apostolique du diocèse.

Selon la Conférence des évêques catholiques du Canada, le diocèse de Saint-Jean-Longueuil compte 45 paroisses et missions et une population catholique de 615 479 personnes servies par 59 prêtres diocésains, 29 prêtres membres de congrégations religieuses, quatre diacres permanents, 68 frères et 241 sœurs, ainsi que 77 agents et agentes de pastorale laïques.

***

 

 

du même auteur

«Il est naturel de souhaiter se réunir avec ses coreligionnaires à l'occasion de ces fêtes», reconnaît volontiers le maire de Saint-Laurent, Alan DeSousa. Mais cette année, il faudra «restreindre nos contacts aux personnes vivant déjà sous notre toit».
2020-04-03 12:35 || Québec Québec

Appel du maire de Saint-Laurent aux croyants de son arrondissement

La réalisatrice Annabel Loyola, le 28 février 2020, deux jours avant de s'envoler pour la France.
2020-04-02 16:00 || Québec Québec

Le tournage d'un film sur la fondation de Montréal bousculé par la COVID-19

De gauche à droite: les religieuses Francine Gauthier, conseillère provinciale, Claire Roussel, Linda Joseph, responsable provinciale, et Anne-Marie Beaudoin, conseillère provinciale.
2020-04-02 11:10 || Canada Canada

Des religieuses fabriquent des masques pour le personnel de leur infirmerie

articles récents

«Il faut reconnaître que la crise révèle des faiblesses de notre Église que l’on connaissait déjà avant», confie Marc Pelchat, évêque auxiliaire pour l'archidiocèse de Québec.
2020-03-31 16:40 || Québec Québec

«Cette crise sollicite l’imagination et la créativité»

Mariette Tremblay, première victime de la COVID-19 au Québec, décédée la semaine dernière.
2020-03-26 11:24 || Québec Québec

«Ma prière va aux familles», dit l'évêque de Joliette

Dans un contexte où les mesures de confinement se resserrent et que seuls les services essentiels sont autorisés à fonctionner, les diocèses catholiques de la province ont commencé à procéder à des mises à pied temporaires, en optant pour des approches différentes.
2020-03-25 16:36 || Québec Québec

Mises à pied: approches variées pour les diocèses québécois