Sœur Rita Beauchamp

Décès de la première femme vicaire épiscopale au Québec

Rita Beauchamp.
Rita Beauchamp.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-10-04 14:34 || Québec Québec

Première femme à être nommée vicaire épiscopale dans un diocèse québécois, une fonction habituellement conférée à des prêtres, la religieuse Rita Beauchamp est décédée à Montréal, le vendredi 30 septembre 2016, à l’âge de 87 ans.

En 1981, l'évêque de Valleyfield, Mgr Robert Lebel, avait créé la surprise lorsqu'il avait annoncé les noms de ses vicaires épiscopaux, une fonction créée par le décret Christus Dominus du concile Vatican II afin d'appuyer les évêques dans le gouvernement de leur diocèse.

«Vous exercerez désormais votre tâche avec toute l’autorité d’un vicaire épiscopal, en partageant particulièrement avec votre évêque la préoccupation d’une Église qui doit exister là où s’exerce la vie des hommes», avait-il écrit dans le mandat pastoral qu'il confiait à une religieuse, sœur Rita Beauchamp, de l’Institut Notre-Dame du Bon-Conseil, une communauté fondée par Marie Gérin-Lajoie (1890-1971), pionnière du travail social au Québec.

Actuel vicaire général du diocèse de Valleyfield, l'abbé André Lafleur note que dans le cas de sœur Beauchamp, ce mandat de «vicaire épiscopale de la pastorale de milieux» - les mots exacts employés par Mgr Lebel - «fut renouvelé le 1er décembre 1982 jusqu’au 31 juillet 1984».

Révisé en 1983 afin d'inclure notamment les réformes apportées par le concile, le Code de droit canonique de l'Église catholique précise encore qu'un vicaire général, sorte de premier ministre dans un diocèse, et qu'un vicaire épiscopal, un ministre responsable d'un dossier ou d'une région, «seront prêtres, âgés d'au moins trente ans, docteurs ou licenciés en droit canonique ou en théologie, ou du moins vraiment compétents dans ces disciplines».

«Sœur Rita a été le bras et le cœur de l'évêque dans un secteur particulier», dit l'abbé André Lafleur. Dès 1964, elle a travaillé en pastorale sociale, que l'on appelait à l'époque le service social diocésain. En 1974, elle est promue directrice de la pastorale de milieux.

Plusieurs membres de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil ont œuvré, jusqu'à récemment, dans le diocèse de Valleyfield.

«Les sœurs du Bon-Conseil, ce sont ici des pages vivantes d'Évangile. Elle ont créé des services pour les familles en difficultés, la popote roulante», rappelle le vicaire général. À la fin de son mandat diocésain, en 1984, la religieuse a joint l'Institut de formation humaine intégrale de Montréal à titre de psychothérapeute. Elle a été adjointe à la directrice générale de l'IFHIM de 1997 à 2000.

«Rita Beauchamp, c'est une femme sans détours, très droite, une femme de précision», dit Gisèle Turcot, actuelle supérieure générale de l'Institut Notre-Dame du Bon-Conseil et première femme à occuper le poste de secrétaire générale de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AÉCQ). «Elle était très attachée à sa communauté et elle estimait beaucoup sa fondatrice, Marie Gérin-Lajoie, qu'elle a connue lorsqu'elle est entrée en communauté, en 1951», rappelle-t-elle.

Les funérailles de la première vicaire épiscopale au Québec - «d'après moi la seule», dit Germain Tremblay, adjoint au secrétaire général de l'AÉCQ - auront lieu le samedi 8 octobre à 10 h 30 à la maison-mère des Sœurs du Bon-Conseil (665, boul. Gouin Est) à Montréal.

 

du même auteur

Anisa Gourate et son fils Muhammad photographiés en 2015 sur leur ferme près de Jijiga, en Éthiopie. Certains diocèses canadiens auraient remis à Développement et Paix les dons qu'ils retenaient depuis le printemps.
2018-11-20 19:18 || Canada Canada

Développement et Paix : des diocèses auraient restitué les dons retenus

L'archevêque d'Edmonton, Richard Smith, a été le premier à annoncer qu'il demandait de retenir les fonds collectés pour l'organisme catholique Développement et Paix au printemps dernier.
2018-11-20 09:43 || Canada Canada

Développement et Paix : des millions $ en dons toujours retenus

Dans une lettre aux responsables régionaux de Développement et Paix, le directeur général indique que l'organisme suspend le financement de 52 partenaires qui ne suivraient pas suffisamment les positions morales de l'Église.
2018-11-19 13:29 || Canada Canada

Développement et Paix suspend le financement du quart de ses partenaires

articles récents

Jésus à Gethsémani. Détail d'une mosaïque à Cordoue (Espagne). Au Canada, la nouvelle traduction du Notre Père entrera en vigueur le 2 décembre 2018.
2018-11-21 15:26 || Canada Canada

Notre Père, soumets-nous au changement

Détail d'une église de Turin, en Italie. Les évêques italiens ont approuvé cette semaine une nouvelle traduction de la prière du Notre Père.
2018-11-16 15:12 || Monde Monde

Nouvelle traduction du Notre Père approuvée en Italie

L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite. Le curé André Couture se trouve en bas à gauche.
2018-11-14 15:05 || Québec Québec

Des projets novateurs dans un diocèse en pleine réflexion sur son avenir