Sœurs Antoniennes de Marie de Chicoutimi

Deux antoniennes mortes de la COVID-19, la supérieure atteinte

Les religieuses Bertha Laforest et Yvette Rivard sont décédées de la COVID-19.
Les religieuses Bertha Laforest et Yvette Rivard sont décédées de la COVID-19.   (Courtoisie)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-04-16 09:32 || Québec Québec

«On compte maintenant deux décès à notre infirmerie des suites de la COVID-19. Sœur Bertha Laforest est décédée le 10 avril et, hier, une deuxième sœur est décédée. C'est sœur Yvette Rivard.»

C'est de sa chambre, elle-même en confinement obligatoire parce qu'elle vient d'être testée positive à la COVID-19, que la supérieure générale des Sœurs Antoniennes de Marie confirme cette nouvelle.

«J'ai été testée avant-hier et j'ai reçu le résultat hier. C'est positif», dit avec calme la religieuse Ginette Laurendeau. «Je suis depuis confinée dans ma chambre. Pour le moment, je vais bien. Je fais mes exercices en vous parlant.»

La supérieure générale rappelle que c'est le 31 mars, à 19 h précisément, qu'elle a reçu cet appel des autorités de la Santé publique régionale. «On m'annonce qu'une employée de notre infirmerie venait d'être testée positive à la COVID-19.»

La congrégation, fondée à Chicoutimi il y a 115 ans, a alors créé une cellule de crise afin de prendre toutes les décisions concernant le bien-être des 45 religieuses (sur 48) qui résident à sa maison mère de Chicoutimi. C'est là aussi que se trouve l'infirmerie de la communauté, rue Jacques-Cartier Est.

«Le confinement obligatoire pour les 23 religieuses de l'infirmerie a aussitôt été décrété. Avec les deux décès, elles sont maintenant 21. Les cinq religieuses qui cotoyaient celles à l'infirmerie ont aussi été mises en confinement préventif obligatoire. Quand aux 20 sœurs qui demeuraient dans la zone verte et qui étaient toujours actives et au travail, elles sont maintenant en confinement préventif obligatoire, dans leur chambre», explique la supérieure générale.

Les défis affrontés

«Le plus gros défi auquel on a dû faire face, durant les premiers jours, c'est celui des employés. La Santé publique a d'abord retiré, en prévention, une importante partie de notre personnel. On a obtenu à l'arraché du personnel d'agences, mais certains partaient avant la fin des contrats. On a vécu des moments très difficiles», dit sœur Laurendeau, en baissant la voix. Elle lance aussitôt: «Mais en l'espace de 24 heures, nous étions de nouveau opérationnelles.»

Depuis, deux travailleuses sociales accompagnent la congrégation religieuse. Des membres du personnel, en retrait préventif au début, sont maintenant revenus à l'infirmerie. «Mais on sent la peur», confie la supérieure générale.

Une préoccupation majeure de la communauté, durant «cette aventure» - ce sont les mots qu'utilise sœur Laurendeau - «aura été de garder nos sœurs à la maison».

«Après tout, notre structure fonctionne. On a notre infirmerie. Et on a un engagement envers nos sœurs», dit-elle.

«Je pense beaucoup en ce moment aux résidences de personnes âgées qui n'ont, parfois, qu'une infirmière auxiliaire durant la nuit. Quand une telle situation survient et qu'on n'a pas de structure, imaginez ce qui peut arriver.»

Lorsqu'il a appris le décès d'une première religieuse à l'infirmerie des Sœurs Antoniennes de Marie, le religieux Alain Ambeault, le directeur général de la Conférence religieuse canadienne (CRC), a discuté avec sœur Laurendeau afin de lui exprimer sa solidarité ainsi que celle de tous les membres de la CRC durant cette épreuve. «C’est avec tristesse que j'apprends ce second décès. Notre prière accompagne les sœurs antoniennes ainsi que les nombreuses personnes et les familles affectées par ce virus au pays», a-t-il déclaré.


Les funérailles des religieuses Bertha Laforest et Yvette Rivard auront lieu ultérieurement à la maison mère des Sœurs Antoniennes de Marie.

***

 

 

du même auteur

Arrêté en 2019 par le Service de police de Laval pour des gestes à caractère sexuel, le père Henri Paradis, a reconnu, au mois de septembre, sa culpabilité à deux chefs d’agression sexuelle et d’attentat à la pudeur.
2020-10-20 15:26 || Québec Québec

Le père Henri Paradis condamné à huit mois de détention à domicile

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

«Avec des bras fatigués, mais vaillants, des sœurs se sont mises à fabriquer des masques et des blouses pour du personnel infirmier», donne en exemple la Conférence religieuse canadienne.
2020-10-15 17:04 || Canada Canada

«Nous sortirons plus forts de la pandémie»

articles récents

Le pape François lors de son audience générale du 21 octobre 2020 au Vatican.
2020-10-21 13:38 || Vatican Vatican

Propos du pape sur le mariage gai: nouveauté ou continuité?

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

Une manifestation contre le racisme le 7 juin 2020 à Montréal. «Actuellement, les Églises tentent de se débarrasser du privilège blanc et du racisme, mais elles ne sont pas encore arrivées à l’étape d’admettre qu’elles sont racistes», estime Michael Blair, secrétaire général de l’Église Unie.
2020-10-19 15:03 || Canada Canada

Les Églises invitées à reconnaître le racisme systémique en leur sein