Pour succéder au père Federico Lombardi

Deux laïcs nommés porte-parole du Vatican

Greg Burke, Paloma García Ovejero et Mgr Dario Vigano.
Greg Burke, Paloma García Ovejero et Mgr Dario Vigano.   (CNS Photo/Paul Haring)
2016-07-12 14:13 || Vatican Vatican

Le pape François vient de nommer deux journalistes – l’Américain Greg Burke et l’Espagnole Paloma García Ovejero – à titre de directeur et de vice-directrice du Bureau de presse du Vatican.

Natif de Saint-Louis, au Missouri, Greg Burke prendra la relève du père Federico Lombardi. Le jésuite italien dirigeait le Bureau de presse du Vatican depuis dix ans.

Originaire de Madrid, Paloma García Ovejero occupera le poste de directrice adjointe du Bureau de presse. C’est la première fois qu’une femme occupe un tel poste au sein des communications vaticanes.

Greg Burke

De 2012 à 2015, Burke a occupé le poste de conseiller en communications pour la Secrétairerie d’État du Vatican. En décembre dernier, le pape François l’a nommé vice-directeur du Bureau de presse du Vatican.

Diplômé en journalisme de l’Université Columbia de New York, Greg Burke a couvert l’actualité vaticane pendant 24 ans pour divers médias américains, dont le National Catholic Register, le magazine Time et le réseau télévisé Fox News.

Dernier d’une famille de six enfants, Greg Burke a grandi à Saint-Louis Hills, où il a fréquenté une école secondaire jésuite. Il est également un membre de l’Opus Dei.

Départ du père Federico Lombardi

Le préfet du Secrétariat des communications du Vatican, Mgr Dario Vigano, a tenu à rendre hommage au travail effectué par le père Lombardi au cours des dix dernières années comme directeur du Bureau de presse du Saint-Siège.

Devant les membres de la tribune de la presse du Vatican, Mgr Vigano a mis en lumière le professionnalisme du père Lombardi, de même que sa «vision ample» de l’Église et sa capacité à faire preuve de respect pour «les différentes sensibilités, les différentes perspectives» qui animent celle-ci.

Né à Turin en 1942, Federico Lombardi a été directeur de la programmation de Radio Vatican dans les années 1990. En 2001, il est devenu directeur général du Centre télévisé du Vatican (CTV), la chaîne télévisuelle officielle du Saint-Siège.

Au tout début de son pontificat, le pape Benoit XVI a réorganisé les communications vaticanes. En 2005, le père Lombardi occupait le poste de directeur général de Radio Vatican, tout en continuant de diriger les activités télévisuelles de CTV. En 2006, le jésuite italien fut nommé directeur du Bureau de presse du Vatican, poste qu’il occupera pendant une décennie, tout en dirigeant les activités de la radio et de la télé vaticanes.

En 2013, peu avant de remettre sa démission, le pape Benoît XVI avait nommé Mgr Viganò à titre de directeur général de CTV. En février dernier, le Secrétariat des communications du Vatican a pris la relève du père Lombardi à la tête de Radio Vatican.

Paloma García Ovejero

Diplômée en journalisme de l’Université Complutense de Madrid et de la New York University, Paloma García Ovejero a couvert l’actualité vaticane pendant une quinzaine d’années pour la station radiophonique espagnole Cadena COPE.

«Je suis honorée de cette nomination qui n’est à mes yeux qu’une autre façon pour moi de servir l’Église. Je continuerai d’accomplir le travail qui a toujours été le mien, c’est-à-dire proclamer la Bonne Nouvelle et communiquer le plus fidèlement et le plus dignement possible le message du Saint-Père», affirme la nouvelle directrice adjointe du Bureau de presse du Vatican.

La journaliste espagnole s’est efforcée de minimiser le caractère révolutionnaire de sa nomination à titre de directrice adjointe du Bureau de presse – une première pour une femme. Elle a rappelé aux journalistes qu’elle n’est pas la première femme à s’être mise au service de l’annonce de l’Évangile: «Les premières à l’avoir fait sont celles qui ont trouvé le tombeau vide du Christ et qui ont annoncé sa Résurrection aux apôtres».

«Je ne suis assurément pas la première femme [à effectuer ce genre de travail dans l’Église]. Une femme occupe d’ailleurs les plus hautes fonctions dans l’Église et au bureau de presse du Vatican: la Vierge Marie», a-t-elle ajouté.

Paloma García Ovejero se réjouit de l’occasion qui lui est offerte de servir l’Église. Elle espère pouvoir ainsi mieux répondre «à la volonté de Dieu, à la volonté du Saint-Père et, dans la mesure du possible, aux souhaits des journalistes».

Greg Burke et Paloma García Ovejero entreront en fonction le 1er août 2016.

Le nom du prêtre d'origine américaine Thomas Rosica, aujourd'hui à la tête de Salt + Light Television à Toronto, avait circulé ces derniers temps comme successeur potentiel du père Lombardi. Le père Rosica prêtait occasionnellement main-forte au père Lombardi pour la presse anglophone au cours des dernières années.

Junno Arocho Esteves, Catholic News Service
Trad. et adapt. F. Barriault, pour Présence

 

du même auteur

L'auteur estime que les lieux de culte ont su montrer qu'ils ne sont pas des foyers d'éclosion et que le gouvernement doit en tenir compte.
2020-09-29 18:47 || Québec Québec

LETTRE OUVERTE. Établir les critères pour les lieux de culte en fonction des faits

Un enfant se fait baptiser par le pape François le 12 janvier 2020 au Vatican.
2020-09-01 11:16 || Monde Monde

LETTRE OUVERTE. L’invalidité des baptêmes… Une place pour la réflexion par-delà le décret romain?

Des infirmières portant un masque se tiennent devant une statue du pape Jean-Paul II à Wadowice, en Pologne, à l'occasion d'une cérémonie soulignant le 100e anniversaire de naissance du saint le 18 mai 2020.
2020-05-22 15:09 || Monde Monde

Photo du jour - 22 mai 2020

articles récents

Le pape François lors de son audience générale du 21 octobre 2020 au Vatican.
2020-10-21 13:38 || Vatican Vatican

Propos du pape sur le mariage gai: nouveauté ou continuité?

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

Une manifestation contre le racisme le 7 juin 2020 à Montréal. «Actuellement, les Églises tentent de se débarrasser du privilège blanc et du racisme, mais elles ne sont pas encore arrivées à l’étape d’admettre qu’elles sont racistes», estime Michael Blair, secrétaire général de l’Église Unie.
2020-10-19 15:03 || Canada Canada

Les Églises invitées à reconnaître le racisme systémique en leur sein