Révision des partenaires

Développement et Paix: le rapport adopté, son contenu toujours inconnu du public

La présidente du conseil national de Développement et Paix, Evelyne Beaudoin, indique qu'un prochain communiqué en dira davantage.
La présidente du conseil national de Développement et Paix, Evelyne Beaudoin, indique qu'un prochain communiqué en dira davantage.   (Pixabay)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2020-12-08 16:55 || Canada Canada

«Oui, le rapport sur les partenaires a bien été accepté lors de la rencontre du conseil national», confirme Evelyne Beaudoin, la présidente de Développement et Paix.

Mais impossible d'en apprendre davantage sur les conclusions de ce rapport approuvé durant la fin de semaine des 28 et 29 novembre 2020. Le nombre de partenaires de Développement et Paix qui ont été blanchis de tous soupçons n'a pas encore été divulgué non plus, neuf jours après la rencontre nationale.

«Nous allons émettre un communiqué de presse conjoint avec la CECC [la Conférence des évêques catholiques du Canada], sans doute la semaine prochaine», répond Evelyne Beaudoin.

Avant la rencontre du conseil national, Romain Duguay, le directeur général adjoint de Développement et Paix, avait indiqué que les noms des 52 partenaires soupçonnés de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique ne seraient pas indiqués dans le rapport qui serait soumis aux membres bénévoles du conseil national.

«On a reçu le même rapport que la CECC», confirme Evelyne Beaudoin. Les noms des pays où travaillent les partenaires étaient bien indiqués mais ce sont des chiffres qui remplaçaient leurs noms des organismes. 

La présidente du conseil national reconnaît que, de l'extérieur, ce processus décisionnel manque de transparence. «Une des recommandations de Deloitte [la firme comptable à qui la CECC a commandé un examen organisationnel de Développement et Paix] veut que nos communications sur nos partenaires soient plus transparentes. Il y aura des changements. Mais on n'est pas encore rendu là», concède-t-elle.

Cet examen des partenaires, qui aura duré trois années, aura permis à Développement et Paix d'améliorer sa relation avec les évêques du Canada, estime Evelyne Beaudoin.

«On a perdu la présence des évêques au conseil national vers 2012», rappelle-t-elle. «Ils nous ont manqué. Ce lien est très important, pour nous, mais aussi pour eux.»

Elle croit que «le fait de ne plus être autour de la table a certainement contribué à réduire les communications avec Développement et Paix» et à engendrer des tensions et des incompréhensions. Au fil des années, «on s'est éloignés l'un de l'autre.»

Elle se réjouit qu'en avril 2020, la CECC et Développement et Paix ont réussi à «s'entendre sur une façon de travailler ensemble selon des principes de synodalité». Elle réaffirme que si Développement et Paix fait partie intégrante de l'Église catholique au Canada, «c'est donc important que les évêques soient avec nous, dans nos décisions», dit-elle.

Quatre évêques participeront dorénavant au conseil national de Développement et Paix. Ils rejoindront douze laïcs à la tête de l'organisme. «Les laïcs y ont clairement la majorité, mais on ne veut pas être indépendant de l'Église», dit la présidente. «Dans certains cas, les seize [membres du conseil national] vont prendre des décisions finales. Dans d'autres cas, on va travailler avec la CECC.»

La divulgation, la semaine prochaine, des conclusions du rapport sur les 52 partenaires de Développement et Paix fait partie de ces décisions qui devront être prises par les deux organismes.

***

 

 

du même auteur

Dans son rapport annuel qui détaille les nombreuses violations des droits humains dans le monde, Amnistie internationale évoque la loi québécoise sur la laïcité qui interdit des signes religieux dans certains contextes.
2021-04-15 16:39 || Monde Monde

Amnistie internationale critique la Loi sur la laïcité de l'État

Le vicaire général du diocèse de Saint-Jean-Longueuil connaît quelques-uns des sept religieux qui ont été enlevés le dimanche 11 avril à la Croix-des-Bouquets, en périphérie de Port-au-Prince, alors qu’ils se rendaient à l’installation du nouveau curé de la paroisse de Galette-Chambon dans la commun
2021-04-15 11:29 || Monde Monde

«C'est tous les jours que l'on kidnappe des gens en Haïti»

Simon Lepage-Fournier, en 2019, lors de la manifestation pour le climat à laquelle participait la militante Greta Thunberg.
2021-04-13 15:57 || Canada Canada

Après la crise, à nous de faire les bons choix, dit Simon Lepage-Fournier

articles récents

«Un symposium théologique ne prétend pas offrir des solutions pratiques à tous les problèmes pastoraux et missionnaires de l'Église, mais il peut nous aider à approfondir les fondements de la mission de l'Église», a déclaré le cardinal québécois Marc Ouellet, photographié ici en janvier 2020.
2021-04-16 10:34 || Vatican Vatican

Le cardinal Ouellet organisateur d'un symposium sur le sacerdoce en 2022

Le dernier recensement du Mexique, de 2020, a montré que la population catholique a diminué de 5 points de pourcentage pour atteindre 77,7% de la population.
2021-04-14 15:37 || Monde Monde

«Regardez la réalité en face», lance le nonce aux évêques du Mexique

La question est alimentée par une série de malaises devant la réception plus que mitigée de déclarations émanant de la Conférence des évêques catholiques du Canada.
2021-04-13 18:21 || Canada Canada

Le Québec aurait-il besoin de sa propre conférence épiscopale?