Finances diocésaines

Joliette se serre la ceinture

Le nouvel évêque de Joliette, Mgr Raymond Poisson, lors de la plénière des évêques canadiens à Cornwall (Ontario) en septembre 2015.
Le nouvel évêque de Joliette, Mgr Raymond Poisson, lors de la plénière des évêques canadiens à Cornwall (Ontario) en septembre 2015.   (Présence/François Gloutnay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-02-01 13:09 || Québec Québec

Le nouvel évêque de Joliette annonce plusieurs mesures pour redresser la situation financière de son diocèse. Dans une lettre, Mgr Raymond Poisson rappelle que l’année 2015 s’est soldée par un déficit pour le diocèse catholique.

Mgr Raymond Poisson arrivait à Joliette l’automne dernier précédé de sa réputation de redresseur de finances. L’ancien évêque auxiliaire du diocèse de Saint-Jérôme savait que le diocèse voisin de Joliette avait déjà pris diverses mesures pour composer avec une situation financière délicate et que cela ferait partie des défis qui l’attendaient.

«Je voudrais ici vous donner quelques informations sur la situation très concrètes du Diocèse; bien qu’elles se présentent d’un point de vue très administratif, ces informations nous interpellent pastoralement dans des décisions courageuses. Loin de nous faire peur, ces décisions à prendre avec lucidité, visent toujours une meilleure réalisation de notre mission», annonce l’évêque.

«L’heure est à la recherche d’une manière d’être présent pour remplir la mission évangélique qui ne peut plus ressembler à celle connue depuis des générations », indique plus loin Mgr Poisson, saluant au passage la «lucidité» de l’ancien évêque – Mgr Gilles Lussier – et de ses collaborateurs ont entamé un redressement il y a quelques années.

«Malgré l’effort soutenu des dernières années, la clôture de l’année financière 2015 se soldait par un déficit, lequel avait entraîné la création progressive d’une marge de crédit à l’institution bancaire de plus de 400 000 $», confirme l’évêque, qui veut éviter d’avoir recours à l’avenir à une telle marge.

Il annonce ainsi une série d’ajustements devant permettre de réduire les dépenses. Par exemple, deux mesures permettront d’économiser l’équivalent de 36,5 de travail rémunéré par semaine: la fin des rencontres des animateurs des six régions du diocèse à l’évêché (22,5 heures par semaine) et le non renouvellement du poste de responsable diocésain du catéchuménat (14 heures par semaine).

Par ailleurs, le choix de l’évêque de loger à l’évêché et d’y accueillir des séminaristes permet également de faire des économies, selon Mgr Poisson. Le diocèse essaye toujours de trouver une vocation à la partie arrière de l’évêché et a entamé des discussions avec des organismes.

Quelques autres mesures visent également à rationaliser les dépenses.

Mgr Poisson termine sa lettre en invitant les fabriques à faire preuve de lucidité et à trouver des moyens originaux de faire face à la baisse des revenus généralisée.

«Les solutions ne peuvent se conclure toujours par une réduction du temps rémunéré. Il doit y avoir des décisions responsables et plus courageuses, afin de constituer dans chaque région, un pôle de la mission plus fort et mieux équipé, assurant ainsi la continuité», fait valoir l’évêque de Joliette.

Il entend explorer diverses avenues localement lors de ses visites pastorales.

 

du même auteur

«Le célibat a son sens, mais sans formation, qui va le vivre? demande Marie-Paul Ross, une religieuse sexologue.
2020-01-16 12:26 || Monde Monde

Célibat: «Finalement, on défend quoi?», demande une religieuse sexologue

Le philosophe Louis-André Richard met en garde contre les dangers qui guetteraient une société qui ne parviendrait pas à tenir compte de sa culture religieuse.
2020-01-10 15:33 || Québec Québec

La société doit savoir tenir compte de sa culture religieuse, soutient un philosophe

Photo prise lors d'une vigile à Paris le 8 janvier 2015 après l'attentat contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo.
2020-01-07 11:30 || Québec Québec || Aucun commentaire

Le religieux, marqueur incontournable de l'actualité des dernières années

articles récents

Situé sur la rue Hochelaga dans le quartier Mercier-Est à Montréal, le bric-à-brac Dieu l’a fait encore! a été mis en place par le pasteur Pierre.
2020-01-22 12:06 || Québec Québec

Le bric-à-brac du pasteur Pierre

Une célébration a eu lieu à la cathédrale Saint-Grégoire l'Illuminateur le dimanche 19 janvier pour marquer le début de la Semaine de prière pour l'unité chrétienne.
2020-01-21 13:14 || Québec Québec

La Semaine de prière pour l'unité chrétienne soulignée à Montréal

Il y a six mois, lorsque que le pape François a accepté, en raison de son âge, la démission de Paul Lortie comme évêque de Mont-Laurier, il a nommé Paul-André Durocher (photo) à titre d'administrateur apostolique. Il lui a aussi confié un mandat, celui de faire une étude sur l’avenir du diocèse.
2020-01-17 12:45 || Québec Québec

Mont-Laurier: fusionner ou maintenir le diocèse?