Abus sexuels contre des mineurs

L'Église catholique australienne se dotera d'un nouveau document contre les abus

L’Église catholique d’Australie adoptera un nouveau protocole national pour répondre aux abus sexuels sur des mineurs. Ce document sera plus compatissant et plus juste, a déclaré l'archevêque Mark Coleridge, chef de la conférence épiscopale australienne.
L’Église catholique d’Australie adoptera un nouveau protocole national pour répondre aux abus sexuels sur des mineurs. Ce document sera plus compatissant et plus juste, a déclaré l'archevêque Mark Coleridge, chef de la conférence épiscopale australienne.   (CNS photo/Maria Grazia Picciarella)
2021-01-28 17:15 || Monde Monde

L’Église catholique d’Australie adoptera un nouveau protocole national pour répondre aux abus sexuels sur des mineurs. Ce document sera plus compatissant et plus juste, a déclaré l'archevêque Mark Coleridge, chef de la conférence épiscopale australienne.

Le nouveau cadre sera mis en œuvre le 1er février. Il est destiné à servir de référence nationale, formant une approche cohérente pour les autorités et les entités catholiques dans l'enquête, l'indemnisation et la fourniture de soins continus aux victimes d’abus.

Qualifiant ce protocole d’«important pas en avant», Mgr Coleridge a déclaré que le nouveau protocole «offre une approche fondée sur les traumatismes pour soutenir ceux qui ont été trahis dans le cadre de l'Église», tandis qu'il «exige de l'Église une approche compatissante et juste».

«Il insiste également sur le respect de l'histoire et des circonstances personnelles de chaque individu», a-t-il déclaré.

La conférence des évêques a officiellement adopté le protocole en novembre dernier après deux ans de consultation – notamment avec les survivants et leurs défenseurs – au sein et en dehors de l'Église.

Il s'inspire également des recommandations de la Commission royale sur les réponses institutionnelles aux abus sexuels sur les enfants.

Le nouveau protocole remplacera les deux protocoles actuels de l'église, "Towards Healing" et "The Melbourne Response", bien que ceux-ci continueront à être utilisés jusqu'à la fin de l'année ou la conclusion des affaires actuellement en cours de gestion.

Karen Larkman, directrice du bureau de prévention et d'intégrité ministérielle de l'archidiocèse de Sydney, a salué ce changement. Elle a déclaré qu'il permettrait «d'apporter une réponse cohérente et éclairée par les traumatismes au sein de l'Église catholique en Australie aux survivants d'abus, ainsi que de promouvoir davantage une culture de prévention des préjudices aux enfants et aux adultes qui risquent de subir des préjudices».

«Il est important de souligner qu'il met en place un processus de transparence et d'amélioration continue pour la prise en charge permanente des survivants d'abus», a-t-elle ajouté. «C'est vraiment un pas en avant significatif, et nous nous sentons très positifs quant à l'avenir de la sauvegarde dans l'église et de son accompagnement des survivants.»

Mgr Coleridge a reconnu que les protocoles actuels avaient été critiqués «en grande partie à cause d'une application incohérente ou incomplète» et a déclaré que l'Église continue à travailler fort pour renforcer les garanties qui ont été mises en place ces dernières années.

En plus d'énoncer des principes et des processus pour répondre aux préoccupations et aux allégations d'abus, qu'ils soient historiques ou contemporains, le nouveau protocole offrira également des conseils sur la façon de s'engager avec les personnes touchées par les abus, a-t-il dit.

Marilyn Rodrigues

***

 

 

du même auteur

Interrogé par le Corriere della Sera, le pape retraité Benoît XVI, aujourd'hui âgé de 94 ans, affirme que la renonciation à la papauté était la bonne décision.
2021-03-02 14:50 || Vatican Vatican

Benoît XVI commente sa renonciation et le voyage de François en Irak

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands

L'organisation caritative internationale catholique Aide à l'Église en détresse (AED) a déclaré qu'elle trouvait «très plausible» l'affirmation d'une ancienne employée selon laquelle le père Werenfried van Straaten, son fondateur, l'avait agressée sexuellement dans les années 1970.
2021-02-13 09:00 || Monde Monde

Le fondateur de l'Aide à l'Église en détresse accusé d'agression sexuelle

articles récents

Interrogé par le Corriere della Sera, le pape retraité Benoît XVI, aujourd'hui âgé de 94 ans, affirme que la renonciation à la papauté était la bonne décision.
2021-03-02 14:50 || Vatican Vatican

Benoît XVI commente sa renonciation et le voyage de François en Irak

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix