Dans l'avion papal

L’Église pourrait bien ne jamais ordonner de femmes, dit le pape

Le pape a discuté 40 minutes avec des journalistes dans l'avion le ramenant de Suède.
Le pape a discuté 40 minutes avec des journalistes dans l'avion le ramenant de Suède.   (CNS Photo/Paul Haring)
2016-11-01 13:53 || Monde Monde

Le refus de l’Église catholique d’ordonner des femmes prêtres et évêques pourrait perdurer éternellement, a indiqué le pape François mardi.

Après avoir été reçu par l’Église luthérienne de Suède dirigée par l’archevêque Antje Jackelen d’Uppsala – la première femme primat de cette Église – le pape a évoqué la question de l’ordination des femmes à bord de l’avion le ramenant en Italie.

Comme il l’avait déjà fait auparavant, le pape François a répondu que la question a été réglée en 1994 par Jean-Paul II, qui a dit que parce que Jésus n’avait choisi que des hommes comme apôtres, l’ordination des femmes au sein de l’Église catholique n’est pas possible.

«Vraiment ? Jamais?», lui a-t-on demandé dans l’avion. Il a répondu que «si on lit attentivement la déclaration de saint Jean-Paul, cela va dans cette direction, oui».

Réfugiés et sécularisation

Dans l’une de ses plus courtes conférences de presse aérienne, le pape a passé 40 minutes avec les journalistes et a répondu à six questions allant des nouvelles restrictions de la politique migratoire suédoise au rôle des femmes dans l’Église. Il a aussi parlé de son expérience avec les charismatiques et les pentecôtistes, de sa préoccupation pour le trafic humain, de la sécularisation de l’Europe et de sa rencontre de la fin du mois d’octobre avec le président vénézuélien Nicolas Maduro.

Les chrétien ne doivent jamais fermer leur cœur aux réfugiés et aux migrants, mais les gouvernements ont le devoir de réguler le flux de nouveaux arrivants tandis qu’ils répartissent les ressources pour assurer leur intégration dans la société, a-t-il dit.

«Ce n’est pas humain de fermer son cœur», a ajouté le pape.

François a soutenu que les pays doivent respecter leurs engagements internationaux pour offrir une protection aux réfugiés fuyant la guerre et la persécution. Il a indiqué que la doctrine sociale de l’Église affirme que chaque personne a le droit de migrer en étant à la recherche d’une meilleure vie, et qu’accepter les immigrants est une obligation sérieuse lorsque des vies sont en danger.

Les Européens ne devraient pas avoir peur des nouveaux arrivants, a continué le pape, précisant que l’Europe a de tout temps intégré plusieurs cultures. Une intégration qui passe aujourd’hui par des cours de langue, un foyer, des écoles et du travail.

François a aussi déclaré que la sécularisation des sociétés modernes est le résultat de deux facteurs: «une évangélisation faible» par des «chrétiens tièdes», ou un processus historique dans lequel un nombre croissant de gens finissent par croire qu’ils sont les «seigneurs» de l’histoire.

Une forme «saine» de séparation entre l’Église et l’État n’est pas à blâmer, a-t-il précisé.

D'après Cindy Wooden, Catholic News Service
Trad. et adapt. Présence

 

du même auteur

Alfred Kempski, un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale, assiste à une célébration religieuse le dimanche 10 novembre 2019 à la Long Island State Veterans Home, à Stony Brook, dans l'État de New York.
2019-11-12 08:46 || Monde Monde

Photo du jour - 12 novembre 2019

«Alors qu’elle prétend travailler à la sauvegarde de la culture québécoise comme société distincte, elle semble plutôt chercher des manières de l’uniformiser: test des valeurs, loi sur la laïcité, refus des signes religieux, même les cloches d’église sont devenues suspectes dans certains quartiers»,
2019-11-07 16:54 || Québec Québec || 4 Commentaire(s)

Le test des valeurs: le paradoxe d’une société distincte

L'évêque de Saint-Hyacinthe, Christian Rodembourg (à l'avant-plan), a été élu président de l'Assemblée des évêques catholiques du Québec (AECQ) le 20 septembre 2019 pour un mandat de deux ans.
2019-09-20 16:02 || Québec Québec

Photo du jour - 20 septembre 2019

articles récents

Situé sur la rue Hochelaga dans le quartier Mercier-Est à Montréal, le bric-à-brac Dieu l’a fait encore! a été mis en place par le pasteur Pierre.
2020-01-22 12:06 || Québec Québec

Le bric-à-brac du pasteur Pierre

Une célébration a eu lieu à la cathédrale Saint-Grégoire l'Illuminateur le dimanche 19 janvier pour marquer le début de la Semaine de prière pour l'unité chrétienne.
2020-01-21 13:14 || Québec Québec

La Semaine de prière pour l'unité chrétienne soulignée à Montréal

Il y a six mois, lorsque que le pape François a accepté, en raison de son âge, la démission de Paul Lortie comme évêque de Mont-Laurier, il a nommé Paul-André Durocher (photo) à titre d'administrateur apostolique. Il lui a aussi confié un mandat, celui de faire une étude sur l’avenir du diocèse.
2020-01-17 12:45 || Québec Québec

Mont-Laurier: fusionner ou maintenir le diocèse?