Église Saint-Jean-de-Brébeuf

L’évêque de Trois-Rivières suspend la vente d’une église à des musulmans

Mgr Luc Bouchard affirme qu’il se voit obligé de suspendre la vente de l'église Saint-Jean-de-Brébeuf au nom de la paix sociale.
Mgr Luc Bouchard affirme qu’il se voit obligé de suspendre la vente de l'église Saint-Jean-de-Brébeuf au nom de la paix sociale.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2019-10-10 19:31 || Québec Québec

Il exhorte à faire preuve de sollicitude envers les musulmans mais finit par reculer devant ceux qui s’inquiétaient de voir le Centre culturel islamique de la Mauricie (CCIM) acquérir l’église Saint-Jean-de-Brébeuf: le 10 octobre, l’évêque de Trois-Rivières a suspendu la vente de l’église.

Dans une lettre datée du 9 octobre et lue dans le cadre d’une conférence de presse le 10 octobre, Mgr Luc Bouchard affirme qu’il se voit «obligé de suspendre la décision unanime des marguilliers d’accepter la proposition d’achat qui leur a été faite en bonne volonté et qui a été reçue en bonne volonté».

Une entente de principe prévoyait la vente de l’église à un groupe musulman pour un montant de 500 000 $.

Mgr Bouchard justifie sa décision en avançant que le projet de vente «risque de susciter envers les musulmans de Trois-Rivières, de la haine et de l’incompréhension». Il souhaite ainsi «tenter de garantir la paix qui a été perturbée».

L’évêque de Trois-Rivières consacre cependant l’essentiel de sa lettre de trois pages à inciter la population, et particulièrement les catholiques, à faire preuve de respect et de retenue envers le CCIM. Ce dernier cherche depuis un moment à acquérir des locaux plus spacieux pour ses membres, ce qui l’a poussé à faire une offre d’achat non sollicitée à la Fabrique du Bon-Pasteur qui gère l’église Saint-Jean-de-Brébeuf.

«Mais je dois avouer que certaines réactions, que cette possibilité de vente a engendrées, m’ont beaucoup surpris. Nous sommes loin de l’esprit de fraternité que tente de promouvoir le pape François», écrit Mgr Bouchard.

«Si des manques de respect et d’incompréhension ont été émis vis-à-vis les citoyens musulmans de Trois-Rivières, je dois leur en demander pardon», poursuit-il.

L’évêque se sert toutefois d’une disposition de la Loi sur les fabriques qui lui accorde un ultime droit de regard avant la vente d’un tel bâtiment pour suspendre la transaction.

L’Assemblée des évêques catholiques du Québec a partagé sur Facebook la lettre de Mgr Bouchard en évoquant une «décision difficile» qui a été «prise pour apaiser les gens de la communauté locale».

La fabrique se butait en effet à une forte opposition des paroissiens, qui ont tenu des propos durs lors d’une rencontre d’information qui s’est tenue le 8 octobre. Certains ont dit craindre de se faire conquérir par l’islam.

Dans une lettre ouverte publiée le 4 octobre dans Le Nouvelliste, un prêtre du diocèse de Trois-Rivières, Jean Panneton, trouvait risible le fait de vendre pour 500 000 $ un bâtiment et un terrain qui vaudraient plutôt 2 millions $.

«Qu’est-ce que le diocèse de Trois-Rivières ne ferait pas pour promouvoir l’expansion de la religion musulmane. Je suis certain que l’Arabie Saoudite s’empressera de reconnaître le diocèse de Trois-Rivières, comme un allié de taille!», ironisait-il, qualifiant le tout de «bizarrerie pastorale».

Il n’avait pas été possible de parler à un porte-parole du CCIM avant de publier ces lignes.

***

 

 

du même auteur

Bibliste féru de musique rock et heavy metal, Francis Daoust est directeur général de la Société catholique de la Bible (SOCABI). Il prépare un livre qui portera sur la figure du diable dans l’Ancien Testament.
2020-10-27 09:57 || Monde Monde

Diable! Ce que ses représentations populaires doivent à la Bible

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

articles récents

Un ancien prêtre qui avait été un des premiers conseillers spirituels des «voyants» de Medjugorje, en Bosnie-Herzégovine, a été excommunié, selon une annonce du diocèse de Brescia, en Italie, où il vit.
2020-10-26 11:48 || Monde Monde

Excommunication de l'ancien conseiller des voyants de Medjugorje

Un organisme dont la Caritas canadienne Développement et Paix a suspendu le financement - le Mouvement des travailleurs sans-terre (MST) du Brésil - était l'un des conférenciers invités à la Rencontre mondiale des mouvements populaires, une initiative du Vatican, ce samedi 24 octobre 2020.
2020-10-26 08:20 || Vatican Vatican

Un groupe boudé par Développement et Paix invité par le Vatican

En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)
2020-10-22 13:19 || Québec Québec

Enquête sur les abus: l'archidiocèse de Montréal refuse de commenter