Œuvres pontificales missionnaires au Canada francophone

L'oblat Yoland Ouellet deviendrait directeur national

Le père oblat Yoland Ouellet était jusqu'à tout récemment recteur du sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap.
Le père oblat Yoland Ouellet était jusqu'à tout récemment recteur du sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-02-03 09:49 || Canada Canada

L'oblat Yoland Ouellet deviendrait le nouveau directeur national des Œuvres pontificales missionnaires au Canada francophone, selon ce qu'a appris l'agence de presse Présence.

La nomination n'a pas encore été annoncée officiellement par le Vatican ou par le siège social montréalais des OPM du Canada. Mais deux sources oblates la confirment.

En juillet 2010, le jésuite André Gagnon avait été nommé à ce poste par le cardinal Ivan Dias, alors préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. Les OPM, présentes dans 140 pays, dépendent de cette congrégation romaine. Le mandat du père Gagnon était de cinq ans, renouvelable une fois.

Au Canada, «le but premier et principal des Œuvres pontificales missionnaires est de promouvoir l’esprit missionnaire et universel au sein du peuple de Dieu», explique le site Web de l'organisme. C'est lui qui anime chaque année le Dimanche missionnaire mondial. Il publie aussi la revue trimestrielle Univers.

Le père Ouellet était depuis septembre 2011 recteur du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap de Trois-Rivières. Son mandat s'est terminé le 15 octobre 2015. Originaire de Saint-Basile, au Nouveau-Brunswick, il a aussi été curé des paroisses Saint-Pierre-Apôtre et Sainte-Brigide de Montréal durant six ans.

Actuellement aux Philippines, où s'est terminé dimanche le Congrès eucharistique international, l'oblat n'a pu commenter de vive voix sa nomination ainsi que les projets qu'il entend mettre sur pied lorsqu'il prendra les rênes des OPM du Canada francophone. Au moment d'écrire ces lignes, il n'avait pas répondu à notre demande d'entrevue.

 

du même auteur

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés

Alors que débute sa campagne de financement annuelle, Développement et Paix refuse de rendre public le rapport final de l'enquête qu'il a menée, durant trois années, sur le quart de ses partenaires.
2021-02-23 16:11 || Canada Canada

Révision des partenaires de Développement et Paix: le rapport restera confidentiel

articles récents

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés