Œuvres pontificales missionnaires au Canada francophone

L'oblat Yoland Ouellet deviendrait directeur national

Le père oblat Yoland Ouellet était jusqu'à tout récemment recteur du sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap.
Le père oblat Yoland Ouellet était jusqu'à tout récemment recteur du sanctuaire de Notre-Dame-du-Cap.   (Présence/Philippe Vaillancourt)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2016-02-03 09:49 || Canada Canada

L'oblat Yoland Ouellet deviendrait le nouveau directeur national des Œuvres pontificales missionnaires au Canada francophone, selon ce qu'a appris l'agence de presse Présence.

La nomination n'a pas encore été annoncée officiellement par le Vatican ou par le siège social montréalais des OPM du Canada. Mais deux sources oblates la confirment.

En juillet 2010, le jésuite André Gagnon avait été nommé à ce poste par le cardinal Ivan Dias, alors préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. Les OPM, présentes dans 140 pays, dépendent de cette congrégation romaine. Le mandat du père Gagnon était de cinq ans, renouvelable une fois.

Au Canada, «le but premier et principal des Œuvres pontificales missionnaires est de promouvoir l’esprit missionnaire et universel au sein du peuple de Dieu», explique le site Web de l'organisme. C'est lui qui anime chaque année le Dimanche missionnaire mondial. Il publie aussi la revue trimestrielle Univers.

Le père Ouellet était depuis septembre 2011 recteur du sanctuaire Notre-Dame-du-Cap de Trois-Rivières. Son mandat s'est terminé le 15 octobre 2015. Originaire de Saint-Basile, au Nouveau-Brunswick, il a aussi été curé des paroisses Saint-Pierre-Apôtre et Sainte-Brigide de Montréal durant six ans.

Actuellement aux Philippines, où s'est terminé dimanche le Congrès eucharistique international, l'oblat n'a pu commenter de vive voix sa nomination ainsi que les projets qu'il entend mettre sur pied lorsqu'il prendra les rênes des OPM du Canada francophone. Au moment d'écrire ces lignes, il n'avait pas répondu à notre demande d'entrevue.

 

du même auteur

Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.
2019-10-17 11:33 || Québec Québec

«Je vais bien, très bien même», dit le recteur de l'Oratoire, 6 mois après son agression

Mgr Linda Nicholls est-elle devenue la 14e «primate» de cette Église? Ou est-elle devenue la toute première femme à accéder au titre de «primat» de l'Église anglicane du Canada?
2019-10-16 17:12 || Canada Canada

Primat ou primate? Débat linguistique à la tête de l'Église anglicane du Canada

Alain Ambeault, directeur général de la Conférence religieuse canadienne.
2019-10-11 13:36 || Canada Canada

Élections: la Conférence religieuse canadienne attire l'attention sur les sujets mal-aimés

articles récents

Il ne reste que quelques mois à vivre pour la revue Ensemble. Publiée par l’archidiocèse de Sherbrooke depuis 50 ans, elle sera abandonnée à l’été 2020.
2019-10-21 17:14 || Québec Québec

L’archidiocèse de Sherbrooke cessera de publier sa revue

Six mois après avoir été agressé au couteau en pleine messe, le père Claude Grou, recteur de l'Oratoire Saint-Joseph à Montréal, se porte bien.
2019-10-17 11:33 || Québec Québec

«Je vais bien, très bien même», dit le recteur de l'Oratoire, 6 mois après son agression

Mgr Linda Nicholls est-elle devenue la 14e «primate» de cette Église? Ou est-elle devenue la toute première femme à accéder au titre de «primat» de l'Église anglicane du Canada?
2019-10-16 17:12 || Canada Canada

Primat ou primate? Débat linguistique à la tête de l'Église anglicane du Canada