Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

La théologie du corps, facteur d'unité chrétienne, estime un théologien

Jean-Paul II en 1998.
Jean-Paul II en 1998.   (Archives CNS photo/Reuters)
2016-01-20 15:08 || Monde Monde

Aux yeux de Christopher West, fondateur de l’organisme Cor Project, la théologie du corps de saint Jean-Paul II pourrait être un facteur d’unité et de rapprochement entre les diverses Églises chrétiennes.

Ardent promoteur de cette théologie, Christopher West croit que la pensée du pape polonais répond aux questions que se posent de «très nombreux» chrétiens, qu’ils soient catholiques, anglicans ou issus d’autres confessions. Surtout à une époque, ajoute-t-il, où l’Occident fait face à une crise sans précédent et à une grande «confusion en ce qui a traits aux «questions de genre».

Ce que M. West appelle la «théologie du corps» provient d’un ensemble de conférences données par Jean-Paul II, entre le 5 septembre 1979 et le 28 novembre 1984. Ces conférences ont été colligées et réunies dans un ouvrage intitulé La théologie du corps: l’amour humain dans le plan divin.

Théologie du corps et idéologie du genre

Le pape polonais y avance l’idée que les corps humains soient des véhicules permettant l’union entre des personnes et leur communion avec Dieu. Il défend aussi l’idée voulant que les liens d’amour unissant des époux soient un reflet fidèle de l’amour divin.

En marge de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le fondateur de Cor Project soutient que cette théologie «se fraye un chemin au sein d’autres confessions chrétiennes, tout en changeant la vie d’un grand nombre de personnes à travers le monde».

Cette théologie, ajoute-t-il, est une réponse prophétique à «l’idéologie du genre» qui est récemment apparue dans nos sociétés et qui remet en question  une identité sexuelle biologiquement prédéterminée.

Le Cor Project

Spécialiste de la théologie du corps, Christopher West est le président et le fondateur de Cor Project, un organisme établi à Philadelphie faisant la promotion de la pensée de Jean-Paul II. Selon lui, un nombre croissant «d’hommes et de femmes» sont déroutés face à la confusion et au chaos qui accablent nos sociétés lorsqu’il est question de genre.

Selon lui, la pensée de Jean-Paul II est particulièrement éclairante sur cette question.

Le théologien estime que l’on assiste présentement «à l’accomplissement et l’aboutissement de la volonté de Jean-Paul II». Le pape polonais, dit-il, «a semé une graine, en sachant pertinemment que la plante appelée à germer finirait par prendre racine au sein de diverses confessions chrétiennes». C’est, dit-il, «ce qui est en train de se produire».

Théologie du corps et unité chrétienne

Père de cinq enfants, Christopher West était de passage à Londres, en Angleterre, dans le cadre d’un colloque consacré à la théologie du corps organisé à l’église Saint-Patrick’s de Soho. Il a aussi profité de son passage dans la capitale britannique pour s’adresser à des théologiens anglicans ou issus d’autres confessions chrétiennes, dans le cadre d’une conférence intitulée «Nos corps annoncent l’Évangile».

Selon M. West, la théologie du corps est en mesure de favoriser l’unité de tous les chrétiens. Pour peu, dit-il, qu’on comprenne avec davantage de clarté l’enseignement de l’Église en ce qui a trait au mariage.

«Satan s’attaque constamment à la vérité du mariage car c’est de cette manière qu’il peut semer des germes de division dans le Corps du Christ et dans le monde», affirme-t-il.

«Lorsque que nous n’arrivons pas à discerner convenablement la signification ultime de la sexualité humaine, nous n’arrivons plus à comprendre correctement qui est le Christ et en quoi consiste l’Église», insiste le théologien.

«On ne saurait prendre à la légère ce besoin de réaffirmer avec force la signification authentique du corps, de la sexualité et de la famille. Il s’agit là d’un pilier de la vie chrétienne — et non pas d’un vulgaire détail. L’enjeu, ici, est de taille: il en va de notre compréhension de la place que Dieu, dans sa providence, a assigné de toute éternité à l’existence humaine, et aussi de la signification ultime de la destinée humaine», dit-il.

Aux yeux de Christopher West, «Jean-Paul II a prêché l’Évangile avec audace et témérité. Il nous a rappelé que les paroles de Jésus sont en mesure de nous guérir, de mettre un terme à la confusion qui accable nos esprits et de restituer dans toute sa plénitude la véritable signification de ce que nous sommes, c’est-à-dire des hommes et des femmes créés à l’image de Dieu».

Simon Caldwell, Catholic News Service
Trad. et adapt. Présence/Frédéric Barriault

 

du même auteur

L'auteur estime que les lieux de culte ont su montrer qu'ils ne sont pas des foyers d'éclosion et que le gouvernement doit en tenir compte.
2020-09-29 18:47 || Québec Québec

LETTRE OUVERTE. Établir les critères pour les lieux de culte en fonction des faits

Un enfant se fait baptiser par le pape François le 12 janvier 2020 au Vatican.
2020-09-01 11:16 || Monde Monde

LETTRE OUVERTE. L’invalidité des baptêmes… Une place pour la réflexion par-delà le décret romain?

Des infirmières portant un masque se tiennent devant une statue du pape Jean-Paul II à Wadowice, en Pologne, à l'occasion d'une cérémonie soulignant le 100e anniversaire de naissance du saint le 18 mai 2020.
2020-05-22 15:09 || Monde Monde

Photo du jour - 22 mai 2020

articles récents

Le pape François lors de son audience générale du 21 octobre 2020 au Vatican.
2020-10-21 13:38 || Vatican Vatican

Propos du pape sur le mariage gai: nouveauté ou continuité?

Trois ans après le début de cette enquête commandée par les évêques canadiens, on saura quels partenaires de Développement et Paix pourront de nouveau recevoir un financement annuel de la part des catholiques canadiens.
2020-10-20 08:37 || Canada Canada

Les conclusions du rapport final dévoilées en novembre

Une manifestation contre le racisme le 7 juin 2020 à Montréal. «Actuellement, les Églises tentent de se débarrasser du privilège blanc et du racisme, mais elles ne sont pas encore arrivées à l’étape d’admettre qu’elles sont racistes», estime Michael Blair, secrétaire général de l’Église Unie.
2020-10-19 15:03 || Canada Canada

Les Églises invitées à reconnaître le racisme systémique en leur sein