Plénière annuelle des évêques canadiens

La visite du pape au Canada n’est pas à l’ordre du jour

Le pape François lors du l'audience générale du 7 septembre, au Vatican.
Le pape François lors du l'audience générale du 7 septembre, au Vatican.   (CNS Photo/Paul Haring)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-09-07 12:33 || Canada Canada

La possibilité de voir le pape François visiter le Canada en 2017 à l’occasion du 375e anniversaire de la fondation de Montréal ne figure pas à l’ordre du jour de l’assemblée plénière de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC).

Cette rencontre annuelle, qui se tiendra à Cornwall du 26 au 30 septembre, est l’occasion pour l’épiscopat catholique canadien d’aborder plusieurs des enjeux sociaux et ecclésiaux qui les concernent directement. Or, la visite n’en fait pas partie.

«Ce n’est pas à l’horaire de la plénière. Pas du tout. Il n’y a pas de point à l’ordre du jour sur ça», a confirmé le directeur des communications de la CECC, René Laprise. Il s'est toutefois empressé d'ajouter que la question sera sans doute soulevée lors de discussions informelles entre évêques.

Pendant leur plénière, les évêques canadiens aborderont divers sujets, dont la loi fédérale C-14 sur l’aide à mourir, les 500 ans de la Réforme protestante, les relations avec les peuples des Premières Nations et certains documents pontificaux, dont l’encyclique Laudato si’ sur l’environnement. Ils doivent également continuer la préparation d’un nouveau document pour la lutte contre les abus sexuels.

Réponse attendue

Le pape François a été invité successivement par l’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, le maire de Montréal, Denis Coderre, et le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, à visiter Montréal en 2017. Outre le 375e anniversaire de la ville, cette année coïncide également avec les 150 ans de la fondation du Canada. Rome n’a pas encore annoncé publiquement ses intentions. L’ancien porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, s’était contenté de dire que l’invitation avait bien été reçue et qu’elle sera analysée.

Une source proche de l’épiscopat canadien a confié à Présence, sous le couvert de l’anonymat, que plusieurs évêques risquent de se réjouir si jamais le pape choisit de ne pas venir au Canada, puisqu’une telle visite engendrerait des coûts importants pour l’Église canadienne et que celle-ci ne bénéficierait que très marginalement de possibles retombées économiques.

La dernière visite d’un pape au Canada a eu lieu il y a quatorze ans, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse à Toronto. Il s’agissait alors du troisième passage du pape Jean-Paul II au pays.

 

du même auteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

Le cardinal Gérald Lacroix estime que le gouvernement fait fausse route avec ses nouvelles limites de personnes admises à l’intérieur des lieux de culte dans la province.
2020-09-21 16:38 || Québec Québec

Lieux de culte limités à 25 personnes: «c’est impossible de survivre»

articles récents

L'Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal.
2020-09-24 16:42 || Québec Québec

Pas de messes à l'Oratoire Saint-Joseph cette fin de semaine

Dans une vidéo mise en ligne le 9 septembre, le cardinal Gérald Lacroix s’adresse aux diocésains de Québec pour les appeler à faire une «pause» dans les parcours catéchétiques afin de dégager le temps nécessaire pour mieux penser la suite.
2020-09-15 17:59 || Québec Québec

Le cardinal Lacroix propose une «pause» des parcours catéchétiques

Dans une récente lettre ouverte adressée aux fidèles de son diocèse et à «toutes les personnes en recherche de vérité», Mgr Gilles Lemay, l'évêque Amos, désavoue les messages et les prophéties de l’abbé Michel Rodrigue (photo).
2020-09-10 19:00 || Québec Québec

L’évêque d’Amos désavoue les prophéties d’un prêtre