Curie

Le cardinal Tagle nommé préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples

Le pape a nommé le cardinal de Manille, Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples le 8 décembre. Sa nomination est perçue comme le signe que sa réforme de la Curie romaine est presque achevée.
Le pape a nommé le cardinal de Manille, Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples le 8 décembre. Sa nomination est perçue comme le signe que sa réforme de la Curie romaine est presque achevée.   (CNS Photo/Paul Haring)
2019-12-09 11:07 || Vatican Vatican

Le pape a nommé le cardinal de Manille, Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples le 8 décembre. Sa nomination est perçue comme le signe que sa réforme de la Curie romaine est presque achevée.

Le cardinal philippin de 62 ans succède au cardinal Fernando Filoni, 73 ans, qui, depuis 2011, dirigeait le bureau du Vatican chargé de superviser les vastes territoires missionnaires de l'Église.

Le cardinal Tagle devrait prendre ses nouvelles fonctions au Vatican au début de l'année 2020. La Congrégation pour l'évangélisation des peuples, souvent appelée Propaganda Fide, est appelée à faire partie d'un méga-dicastère pour l'évangélisation, du moins selon un projet de constitution apostolique sur la Curie, Praedicate Evangelium («prêcher l'évangile»).

Une Curie modifiée

Selon le projet, distribué pour commentaires au printemps, la Congrégation pour l'évangélisation des peuples et le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation seront réunis, devenant ainsi le premier des dicastères. Actuellement, la première est la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Le nouveau bureau comprendra deux sections, l'une consacrée à la «première évangélisation» et au soutien aux Églises dans les pays d'évangélisation plus récente – les territoires traditionnels de la mission – et l'autre à l'évangélisation, la catéchèse et la formation des disciples-missionnaires dans les pays traditionnellement chrétiens.

Mgr Gabriele Caccia, nonce aux Philippines, a pris la parole à la fin d'une messe célébrée par le cardinal Tagle le 9 décembre dans la cathédrale de Manille. Il a dit que le cardinal a souri dans son homélie, «mais je sais que son cœur est brisé» à l'idée de partir. Et même si les catholiques philippins sont tristes de perdre le cardinal, dit-il, ils doivent le donner à l'Église mondiale.

Le cardinal Tagle, a-t-il dit, est «le meilleur cadeau que nous ayons à faire à l'Église universelle».

La mission, l'évangélisation et le dialogue ont été des thèmes récurrents dans les interventions publiques du cardinal Tagle.

Au Synode des évêques sur la nouvelle évangélisation en 2012, Mgr Tagle, alors archevêque, a souligné l'importance d'imiter l'humilité de Jésus dans l'évangélisation et de manifester un véritable amour et une réelle préoccupation pour tous, en particulier pour «ceux que le monde néglige et méprise».

Être humble, c'est aussi reconnaître quand l'Église n'a pas toutes les réponses, et donc être prêt à se taire, a-t-il dit, ajoutant qu'«une Église à l’aise avec le silence fera croire aux sans-voix qu'ils ne sont pas seuls».

C'est au cours du synode de 2012, à l'âge de 55 ans, qu'il a été informé qu'il serait fait cardinal par le pape Benoît XVI. Le consistoire de novembre pour créer six cardinaux, dont le cardinal Tagle, fut le dernier avant la démission de Benoît XVI trois mois plus tard.

Un Philippin influent

Né à Manille le 21 juin 1957, il a grandi à Imus et a fréquenté une école primaire et secondaire dirigée par les Augustins à Paranaque City. En 1973, il entra au séminaire et commença des études universitaires à l'Université jésuite Ateneo de Manille et au séminaire San José de Manille.

Ordonné prêtre en 1982 pour le diocèse d'Imus, il a été envoyé aux États-Unis pour poursuivre ses études et a obtenu un doctorat en théologie de la Catholic University of America.

En 1997, Jean-Paul II le nomme pour un mandat de cinq ans à la Commission théologique internationale, le groupe de théologiens qui étudie des questions spécifiques à la demande de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Pendant son mandat, le président de la commission était le cardinal Joseph Ratzinger, le futur pape Benoît XVI.

En 2001, il a été ordonné évêque et installé comme évêque d'Imus et, 10 ans plus tard, il a été installé comme archevêque de Manille.

Il a été expert au Synode spécial des évêques sur l'Asie en 1998 et, en tant qu'évêque, a été membre des synodes en 2008 sur la Bible, 2012 sur l'évangélisation et 2018 sur les jeunes. Le pape François l'a choisi comme l'un des présidents délégués des assemblées synodales 2014 et 2015 sur la famille.

En 2015, le cardinal Tagle a été élu président de Caritas Internationalis, la confédération mondiale des organisations caritatives catholiques nationales ; il a été réélu à ce poste en mai. Et, à la fin de 2014, il a été élu président de la Fédération biblique catholique pour un mandat de six ans.

En annonçant la nomination du cardinal Tagle le 8 décembre, le Vatican a également annoncé que le cardinal Filoni deviendrait grand maître de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem. Le cardinal Filoni succède au cardinal américain Edwin F. O'Brien, 80 ans, comme grand maître de l'organisation qui soutient les catholiques en Terre Sainte.

Dans une déclaration publiée par l'Ordre, le Cardinal O'Brien a remercié le pape François de lui avoir permis de continuer à être grand maître pendant cinq ans après avoir remis sa démission à l'âge de 75 ans.

Son bureau a indiqué le 9 décembre qu'il prévoyait de continuer à vivre à Rome.

Cindy Wooden

***

 

 

du même auteur

Le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé les nouvelles directives de son administration sur la prière dans les écoles publiques lors d'un événement organisé le 16 janvier dans le Bureau ovale à l'occasion de la Journée nationale de la liberté religieuse.
2020-01-20 11:26 || Monde Monde

États-Unis: Trump à la défense de la prière à l'école

Le pape François rendant visite à Benoît XVI en décembre 2018.
2020-01-14 11:01 || Vatican Vatican

Célibat: Benoît XVI ne veut plus apparaître comme «co-auteur»

Le conseil permanent de la Conférence des évêques de France (CEF) a approuvé une recommandation visant à supprimer les références au sexe des parents sur les certificats de baptême.
2020-01-10 16:53 || Monde Monde

La conférence épiscopale de France veut retirer le genre des parents des certificats de baptême

articles récents

Une célébration a eu lieu à la cathédrale Saint-Grégoire l'Illuminateur le dimanche 19 janvier pour marquer le début de la Semaine de prière pour l'unité chrétienne.
2020-01-21 13:14 || Québec Québec

La Semaine de prière pour l'unité chrétienne soulignée à Montréal

Il y a six mois, lorsque que le pape François a accepté, en raison de son âge, la démission de Paul Lortie comme évêque de Mont-Laurier, il a nommé Paul-André Durocher (photo) à titre d'administrateur apostolique. Il lui a aussi confié un mandat, celui de faire une étude sur l’avenir du diocèse.
2020-01-17 12:45 || Québec Québec

Mont-Laurier: fusionner ou maintenir le diocèse?

Le nonce apostolique, Mgr Luigi Bonazzi (à gauche) salue le nouvel évêque de Saint-Jean-Longueuil, Mgr Claude Hamelin, le 10 janvier 2020.
2020-01-14 16:36 || Québec Québec

Claude Hamelin, un évêque «en amour» avec son diocèse