Sommes recueillies durant le carême

Le diocèse de Whitehorse retient aussi les dons à Développement et Paix

Un magasin improvisé à Canaan, en Haïti, en février 2015. Parmi les partenaires de Développement et Paix, certains opèrent en Haïti.
Un magasin improvisé à Canaan, en Haïti, en février 2015. Parmi les partenaires de Développement et Paix, certains opèrent en Haïti.   (CNS/Bob Roller)
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2018-04-09 17:57 || Canada Canada

Héctor Vila, l'évêque de Whitehorse, vient de rejoindre les évêques canadiens qui ont décidé de retenir toutes les sommes recueillies durant le carême pour les partenaires qu'appuie Développement et Paix.

Dans une lettre datée du vendredi 6 avril, Mgr Vila indique qu'il conservera les fonds tant qu'il n'aura pas obtenu l'assurance que les partenaires de l'organisme «respectent les enseignements de l'Église catholique».

Sa lettre reprend de larges extraits des lettres déjà publiées par l'archidiocèse d'Edmonton et les diocèses de Calgary et de Saint-Paul. Mgr Vila mentionne notamment que la campagne de Développement et Paix fait partie d'une plus large campagne diocésaine, Together We Serve. C'est ainsi qu'est appelée la collecte de fonds du carême dans certains diocèses comme Calgary et Edmonton. Les fonds recueillis sont versés à Développement et Paix ainsi qu'à d'autres organismes de charité diocésains.

Un responsable bénévole de Développement et Paix à Whitehorse indique toutefois que c'est la première fois qu'il entend localement l'appellation de Together We Serve. Le site Web diocésain ne mentionne jamais ce nom quand il est question de collecte de fonds. Le diocèse de Whitehorse verse environ 10 000 $ par année à Développement et Paix, un organisme fondé par les évêques catholiques en 1967.

La Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC) ne sait pas si d'autres évêques ont l'intention d'imiter leurs confrères d'Alberta et du diocèse de Whitehorse. Un porte-parole de l’archidiocèse de Vancouver indique que Mgr J. Michael Miller n’a pas l’intention de retenir les sommes versées à Développement et Paix. À Winnipeg, le responsable des communications, James Buchok, ne savait pas «ce que choisira de faire l’archevêque Richard Gagnon», qui est aussi président de l'Assemblée des évêques catholiques de l'Ouest.

Un rapport ou une mise à jour?

Au mois de février, lors d'une rencontre de cette assemblée régionale, qui réunit les évêques de l'Ouest canadien (Manitoba, Saskatchewan, Alberta et Colombie-Britannique) et ceux des territoires du Nord, «une mise à jour sur l’analyse en cours» des programmes de Développement et Paix a été présentée, précise René Laprise de la Conférence des évêques catholiques du Canada (CECC).

À cette rencontre, «les évêques ont été informés que l'examen des partenaires soulevait des questions sur le non-respect de l'enseignement catholique dans des domaines tels que l'avortement, la contraception, la stérilisation, les relations homosexuelles et la théorie du genre», indique Lorraine Turchansky, responsable des communications pour l'archidiocèse d'Edmonton. Elle mentionne l'existence d'un rapport et non d'une simple mise à jour, un document qu'elle n'a pas vu, a-t-elle précisé lors d'un entretien téléphonique.

Depuis novembre, des responsables de Développement et Paix et de la CECC examinent et évaluent conjointement les différents partenaires de l'organisme. Il s'agit d'un «long et rigoureux processus» entrepris par un comité qui n'a pas encore complété son travail.

Mais «aucun rapport n’est donc disponible à ce jour. De plus, il n’y a pas d’échéancier avec une date précise pour le rapport final», ajoute René Laprise, le porte-parole de la CECC.

Ce comité d'évaluation aurait-il présenté un rapport préliminaire aux évêques de l'Ouest? À Développement et Paix, Romain Duguay, directeur général adjoint, assure n'avoir pas vu ce qui a été présenté aux évêques de l'Ouest.

L'archevêque d'Edmonton, Mgr Richard W. Smith, a pourtant indiqué que «les évêques canadiens ont été informés des résultats préliminaires d'un examen» des quelque 100 partenaires financés par Développement et Paix. «Les premiers résultats qu'on nous a communiqués sont alarmants», a-t-il ajouté sans préciser qui a fait cette présentation et quels partenaires étaient visés. Il a toutefois ajouté que «quelque quarante partenaires semblent montrer des signes de conflit avec l'enseignement moral et social catholique».

Du côté de la CECC, le porte-parole René Laprise dit ne pas connaître l'auteur de cette mise à jour. Il ne sait pas non plus s'il s'agit d'un rapport verbal ou écrit. La séance était à huis clos, «pas de staff, pas de médias», a par ailleurs expliqué un organisateur de cette rencontre épiscopale tenue à Winnipeg, au Manitoba.

René Laprise a toutefois indiqué que le «secrétaire général de la CECC - ou son délégué - est toujours présent lors des réunions plénières des assemblées épiscopales régionales». Il a donc remis les questions de Présence - sur l'auteur du rapport et le format de la présentation - à Mgr Frank Leo, le secrétaire général de la CECC. Au moment de publier ces lignes, l'agence de presse n'avait pas encore obtenu une réponse.

 

du même auteur

Le chroniqueur Alain Pronkin lors du lancement de son livre au Centre St-Pierre, à Montréal, le 1er novembre 2018,
2018-11-08 00:00 || Québec Québec

Les dossiers d'Alain Pronkin sur les cardinaux du monde

La théologienne Marie-Thérèse Nadeau, 74 ans, est décédée le jeudi 1er novembre.
2018-11-05 15:45 || Québec Québec

Décès de la théologienne Marie-Thérèse Nadeau

L'abbé Claude Paradis, l'animatrice Isabelle Maréchal, qui signe la préface. et Jean-Marie Lapointe lors du lancement du livre Confessions d'un prêtre de la rue.
2018-11-01 15:51 || Québec Québec

«Dans ma vie, personne ne m'a regardé vivre. Voudrais-tu me regarder mourir?»

articles récents

Suzanne Emerson tient une pancarte lors d’une manifestation organisée le 12 novembre 2018 par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) en marge de l’assemblée plénière des évêques américains à Baltimore.
2018-11-13 10:56 || Monde Monde

Crise des abus: Rome demande aux évêques américains de reporter leur vote

La basilique-cathédrale Sainte-Marie et le Centre de pastorale catholique de l’archidiocèse d’Halifax (photo) ont été vandalisés dans la nuit du 4 novembre. Des graffitis ont été peints à plusieurs endroits à l’extérieur de ces édifices.
2018-11-05 13:54 || Canada Canada

Des édifices catholiques d’Halifax, dont la cathédrale, vandalisés

Des jeunes assistent à la messe de clôture du synode sur les jeunes qui se tenait à Rome du 3 au 28 octobre 2018.
2018-10-29 11:27 || Vatican Vatican

Synode sur les jeunes: les grandes lignes du document final