Washington

Le pape accepte la démission du cardinal Wuerl

Le pape a accepté la démission du cardinal Donald Wuerl, archevêque de Washington, le 12 octobre 2018. Le cardinal avait été critiqué dans la foulée de la publication du rapport du grand jury sur les abus sexuels couverts par l'Église en Pennsylvanie.
Le pape a accepté la démission du cardinal Donald Wuerl, archevêque de Washington, le 12 octobre 2018. Le cardinal avait été critiqué dans la foulée de la publication du rapport du grand jury sur les abus sexuels couverts par l'Église en Pennsylvanie.   (CNS photo/Alessandro Bianchi, Reuters)
2018-10-12 11:16 || Monde Monde

Le pape François a accepté la démission du cardinal Donald W. Wuerl en tant qu'archevêque de Washington, mais n'a pas encore nommé son successeur.

Lorsque la décision du pape a été annoncée le 12 octobre, l'archidiocèse de Washington a publié une lettre du pape François au cardinal, précisant son soutien au ministère et à la direction du cardinal Wuerl, mais félicitant également le cardinal d'avoir mis le bien de l'Église en premier.

«Vous avez suffisamment d'éléments pour ‘justifier’ vos actions et faire la distinction entre ce que signifie dissimuler des crimes ou ne pas régler des problèmes et commettre des erreurs», a écrit le pape. «Cependant, votre noblesse vous a amené à ne pas choisir ce moyen de défense. De cela, je suis fier et merci.»

L'archidiocèse a également annoncé que le pape avait nommé le cardinal Wuerl en tant qu'administrateur apostolique chargé de superviser l'archidiocèse jusqu'à la nomination de son successeur.

Le cardinal Wuerl avait été pressé de démissionner après qu'un rapport du grand jury rendu le 14 août, détaillant les plaintes pour violences sexuelles commises dans six diocèses de Pennsylvanie, brossait un tableau contrasté de la manière dont il avait traité certaines des affaires lorsqu'il avait été évêque à Pittsburgh de 1988 à 2006.

Le cardinal, âgé de 77 ans, le sixième archevêque de Washington, avait remis sa démission, comme il est obligatoire, au pape lorsqu'il a eu 75 ans, mais cela n'avait pas été accepté jusqu'à présent.

Après l'annonce de sa démission le 12 octobre, le cardinal Wuerl a déclaré dans une déclaration: «Une fois encore, pour toutes erreurs de jugement passées, je m'excuse et demande pardon. Ma démission est un moyen de vous exprimer mon amour profond et constant pour l'Église de Washington.»

Le cardinal a également remercié le pape François pour ce qu'il avait exprimé dans sa lettre: «Je lui suis profondément reconnaissant de son dévouement envers le bien-être de l'archidiocèse de Washington et de ses profondes paroles de compréhension.»

Début septembre, le cardinal Wuerl a déclaré aux prêtres de l'archidiocèse qu'il rencontrerait le pape François et lui demanderait d'accepter sa démission «afin que cette Église archidiocésaine que nous aimons tous puisse aller de l'avant» et vivre «un nouveau départ».

Dans la foulée de l’affaire McCarrick

L'annonce par le Vatican de l'acceptation de la démission du pape intervient plus de deux mois après l'annonce de l'acceptation de la démission du pape François par l'archevêque de Washington, Theodore E. McCarrick, retraité du Collège des cardinaux. L'archevêque McCarrick fait face à des allégations crédibles d'abus sexuel, dont deux impliquant des mineurs. Le pape François lui a ordonné de mener «une vie de prière et de pénitence» en attendant un procès ou une autre procédure canonique sur les chefs d'inculpation.

Le cardinal Wuerl a déclaré que, jusqu'à ce que l'archidiocèse de New York commence à enquêter sur les allégations selon lesquelles l'archevêque McCarrick aurait abusé un mineur, il n'a jamais été informé de telles accusations ni même des rumeurs concernant le harcèlement sexuel de séminaristes par Mgr McCarrick.

Dans une lettre aux prêtres de l'archidiocèse datée du 30 août, le cardinal Wuerl s'est excusé de ne pas être aussi proche de ses prêtres qu'il aurait pu ou aurait dû être à la suite de tous les scandales liés aux abus.

Le cardinal Wuerl a demandé aux prêtres «de prier pour moi, de me pardonner mes erreurs de jugement, mes insuffisances et d'accepter ma contrition pour toute souffrance que j'ai causée, ainsi que la grâce de trouver avec vous des voies de la guérison, des moyens d'offrir des conseils fructueux dans ces ténèbres».

Le cardinal Wuerl est archevêque de Washington depuis 12 ans. Auparavant, il avait été évêque auxiliaire de Seattle de 1986 à 1988, date à laquelle il avait été nommé évêque de Pittsburgh, où il avait servi pendant 18 ans.

L'archidiocèse de Washington compte plus de 655 000 catholiques, 139 paroisses et 93 écoles catholiques, situés dans le district de Columbia et dans les cinq comtés environnants de Calvert, Charles, Charles, Montgomery, Prince George's et St. Mary's.

Cindy Wooden, Mark Zimmermann à Washington ont contribué à ce reportage

***
Plus que jamais, Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission. Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

 

du même auteur

Le président français Emmanuel Macron et le nonce apostolique en France, Luigi Ventura, se saluent en janvier 2018. Ancien nonce au Canada, Mgr Ventura est visé par une enquête pour agression sexuelle.
2019-02-15 10:30 || Monde Monde

L’ancien nonce au Canada sous enquête pour agression sexuelle

Le «manifeste» du cardinal Gerhard Muller est vu par plusieurs comme une critique envers le pontificat de François.
2019-02-12 17:35 || Monde Monde

Le coup de poing doctrinal du cardinal Muller

Des enfants apportent des offrandes lors de la messe du 1er janvier 2014 à l'église Holy Rosary, à Abuja, au Nigeria.
2019-02-07 17:42 || Monde Monde

L'Afrique aussi est confrontée au scandale des abus sexuels

articles récents

Le dominicain britannique Timothy Radcliffe était de passage au Montmartre canadien à Québec le 18 février 2019.
2019-02-19 20:41 || Monde Monde

«Il ne faut pas avoir peur de la crise»

2019-02-19 09:02 || Vatican Vatican

Abus sexuels: mea culpa des congrégations religieuses

Le «manifeste» du cardinal Gerhard Muller est vu par plusieurs comme une critique envers le pontificat de François.
2019-02-12 17:35 || Monde Monde

Le coup de poing doctrinal du cardinal Muller