Congrégation pour la doctrine de la foi

Le Vatican rejette la bénédiction d'unions homosexuelles

Si les hommes et les femmes homosexuels doivent être respectés, toute forme de bénédiction d'une union homosexuelle est «illicite», a déclaré la Congrégation pour la doctrine de la foi le 15 mars 2021.
Si les hommes et les femmes homosexuels doivent être respectés, toute forme de bénédiction d'une union homosexuelle est «illicite», a déclaré la Congrégation pour la doctrine de la foi le 15 mars 2021.   (CNS photo/Jim Urquhar, Reuters)
2021-03-15 11:11 || Vatican Vatican

Si les hommes et les femmes homosexuels doivent être respectés, toute forme de bénédiction d'une union homosexuelle est «illicite», a déclaré la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF). Le jugement négatif porte sur la bénédiction des unions, et non sur les personnes qui peuvent encore recevoir une bénédiction à titre individuel, indique la Congrégation dans une déclaration publiée le 15 mars.

Cette déclaration est une réponse à une question ou dubium provenant de prêtres et de fidèles laïcs «qui ont besoin d'une clarification et d'une orientation concernant un sujet controversé», indique un commentaire officiel accompagnant la déclaration.

La réponse donnée à la question «L’Église dispose-t-elle du pouvoir de bénir des unions de personnes du même sexe ?» est «Non».

«Il n’est pas licite de donner une bénédiction aux relations ou partenariats, même stables, qui impliquent une pratique sexuelle hors mariage (c’est-à-dire hors de l'union indissoluble d’un homme et d’une femme ouverte en soi à la transmission de la vie), comme c’est le cas des unions entre personnes du même sexe», a déclaré le bureau doctrinal dans une note explicative accompagnant la déclaration. Le pape François a approuvé la publication de la déclaration et de la note.

► S'inscrire gratuitement à l'infolettre de Présence.

«La communauté chrétienne et les pasteurs sont appelés à accueillir avec respect et délicatesse les personnes à tendance homosexuelle, et sauront trouver les moyens les plus appropriés, en accord avec l’enseignement de l’Église, pour leur annoncer la plénitude de l’Évangile», précise la note explicative.

La clarification «n’exclut pas l'octroi de bénédictions individuelles aux personnes à tendance homosexuelle qui manifestent le désir de vivre en fidélité aux desseins révélés de Dieu, comme le propose l'enseignement de l’Église, mais elle déclare illicite toute forme de bénédiction qui tend à reconnaître leurs unions».

«Dans ce cas, en effet, la bénédiction manifesterait l’intention non pas de confier à la protection et à l’aide de Dieu certaines personnes individuelles, dans le sens mentionné ci-dessus, mais d’approuver et d’encourager un choix et une pratique de vie qui ne peuvent être reconnus comme étant objectivement ordonnés aux desseins révélés de Dieu», a déclaré le bureau doctrinal.

Cette déclaration a été faite quelques jours avant le lancement, le 19 mars, d'une réflexion d'une année sur Amoris laetitia qui portera sur la famille et l'amour conjugal.

Cette date marque le cinquième anniversaire de l'exhortation apostolique du pape François Amoris laetitia (La joie de l'amour), qui a réaffirmé la position de l'Église sur la vie familiale et le mariage, mais a également souligné l'importance pour l'Église de rencontrer les gens là où ils se trouvent afin de les guider sur un chemin de discernement et de prise de décisions morales.

La congrégation doctrinale a déclaré dans sa note que certaines communautés ecclésiales avaient promu des projets et des propositions de bénédiction d'unions de personnes de même sexe.

«Il n’est pas rare que de tels projets soient motivés par une volonté sincère d’accueil et d’accompagnement des personnes homosexuelles, auxquelles sont proposés des cheminements de croissance dans la foi», précise-t-elle.

En fait, la question de la bénédiction des unions homosexuelles découle de ce désir sincère d'accueillir et d'accompagner les personnes homosexuelles, comme l'a indiqué le pape François à l'issue des deux assemblées synodales sur la famille.

Cette invitation, ajoute-t-elle, s'adressait aux communautés «pour qu'elles évaluent, avec un discernement approprié, les projets et les propositions pastorales orientés dans ce sens», et dans certains cas, ces propositions incluaient des bénédictions données aux unions de personnes du même sexe.

La congrégation doctrinale a déclaré que l'Église n'a pas et ne peut pas avoir le pouvoir de donner sa bénédiction à de telles unions et que, par conséquent, toute forme de bénédiction qui tend à reconnaître leurs unions comme telles est illicite.

En effet, une bénédiction constituerait une certaine imitation ou analogie de la bénédiction nuptiale invoquée sur l'homme et la femme unis dans le sacrement du mariage, a-t-elle déclaré, citant le paragraphe 251 d'Amoris laetitia, qui réitère la conclusion des membres du synode selon laquelle il n'y a absolument «aucune raison» de considérer que les unions homosexuelles sont de quelque manière que ce soit similaires «au plan de Dieu sur le mariage et la famille».

«Seules les réalités qui sont en elles-mêmes ordonnées à servir ces plans sont donc compatibles avec l’essence de la bénédiction donnée par l’Église», est-il précisé. À ce titre, il est illicite de bénir toute relation ou partenariat qui se situe en dehors de l'union indissoluble d'un homme et d'une femme ouverts à la transmission de la vie, insiste la congrégation.

Déclarer «l'illicéité des bénédictions des unions entre personnes du même sexe n’est donc pas, et ne souhaite pas être une discrimination injuste, mais plutôt rappeler la vérité du rite liturgique et de ce qui correspond profondément à l'essence des sacramentaux, tels que l’Église les comprend», poursuit la CDF.

L'Église estime que les hommes et les femmes ayant des tendances homosexuelles doivent être acceptés avec «respect, compassion et sensibilité». Tout signe de discrimination injuste à leur égard «doit être évité».

In fine, il y a trois principaux arguments de la CDF pour fournir sa réponse.

Premièrement, outre le fait qu'une telle bénédiction impliquerait une certaine «imitation» ou analogie de la «bénédiction nuptiale» donnée à un homme et une femme unis dans le sacrement du mariage, la CDF évoque la nature et la valeur des bénédictions.

Deuxièmement, les bénédictions appartiennent aux sacramentaux, qui sont des «actions liturgiques de l'Église» qui exigent une consonance de la vie avec ce qu'elles signifient et génèrent, de sorte qu'une bénédiction sur une relation humaine exige qu'elle soit «ordonnée» pour recevoir et exprimer le bien qui est prononcé et donné par la bénédiction.

Enfin, «l'ordre» qui rend une personne «apte» à recevoir le don est donné par les «desseins de Dieu inscrits dans la création et pleinement révélés par le Christ Seigneur». L'Église n'a pas de pouvoir sur les desseins de Dieu, estime la CDF, et elle n'est pas non plus «l'arbitre» de ces desseins et des «vérités» qu'ils expriment, mais leur interprète et leur témoin fidèle.

Carol Glatz

***

 

 

du même auteur

Des jeunes se préparent à recevoir les sacrements d'initiation à l'église St. John of God Church de Central Islip (New York), en 2019.
2021-04-12 12:00 || Monde Monde

L'état de l'Église dans le monde en quelques top 5

Le théologien suisse, photographié ici en 2015, est décédé le 6 avril 2021 à l'âge de 93 ans.
2021-04-06 15:40 || Monde Monde

Décès du théologien suisse Hans Küng

Le cardinal Rainer Maria Woelki, 64 ans, a déclaré lors d'une conférence de presse le 23 mars qu'il ne démissionnera pas après la publication du rapport sur la gestion des abus sexuels commis par des clercs dans l'archidiocèse de Cologne.
2021-03-24 12:05 || Monde Monde

Le cardinal de Cologne n'entend pas démissionner

articles récents

La question est alimentée par une série de malaises devant la réception plus que mitigée de déclarations émanant de la Conférence des évêques catholiques du Canada.
2021-04-13 18:21 || Canada Canada

Le Québec aurait-il besoin de sa propre conférence épiscopale?

Des jeunes se préparent à recevoir les sacrements d'initiation à l'église St. John of God Church de Central Islip (New York), en 2019.
2021-04-12 12:00 || Monde Monde

L'état de l'Église dans le monde en quelques top 5

Des Québécoises liées au Comité d’action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) qui ont rédigé les prières pour un Chemin de croix centré sur la traite des êtres humains.
2021-04-02 07:34 || Monde Monde

Un Chemin de croix contre la traite des personnes