«Tant de gens dans le monde attendaient cela»

Les deux frères d'Oscar Romero assistent à sa canonisation

  • Tiberio Romero, frère d'Oscar Romero, photographié à San Miguel, au Salvador, en 2015.
  • Gaspar Romero, frère d'Oscar Romero, photographié à côté du cercueil de son frère en mai 2018 à San Salvador.
2018-10-15 16:42 || Monde Monde

Avant le lever du soleil à Rome, le 14 octobre, Gaspar Romero, âgé de 88 ans, et son frère, Tiberio Romero, âgé de 93 ans, se trouvaient à la tête de la file de milliers de personnes qui attendaient pour se rendre sur la place Saint-Pierre.

Les deux étaient au Vatican pour la canonisation de leur frère, l'archevêque de San Salvador, Oscar Romero, assassiné en 1980.

À la lueur des lumières sous la colonnade entourant la place Saint-Pierre, les frères Romero et d'autres membres de la famille ont attendu avec un groupe de prêtres du Salvador.

«Grâce à cet événement, notre pays est devenu connu dans le monde entier», a dit Gaspar Romero au Catholic News Service. «Tant de gens dans le monde attendaient cela.»

En faisant la queue, il a partagé une anecdote des honneurs que son frère a reçus au fil des ans.

«Le plus grand honneur, c'est lorsque la reine Elizabeth d'Angleterre m'a contacté», a-t-il confié, expliquant que cela s'était passé dans des circonstances atypiques. «J'avais vu dans les journaux que l'abbaye de Westminster préparait une statue (de Mgr Romero, en 1998), alors je leur ai écrit un mot de remerciement.»

Quelques jours plus tard, l'ambassadeur britannique s'est rendu chez Gaspar Romero et l'a invité à rencontrer la reine. «Pour moi, c'était quelque chose d'inattendu, d'inexplicable», a-t-il convenu avec un petit rire.

Bien que l’Église anglicane n’ait pas canonisé formellement Mgr Romero, elle l’a honoré, ainsi que neuf autres personnes, en les désignant comme «martyrs du XXe siècle» et a érigé leurs statues à l’abbaye de Westminster. Rowan Williams, l'ancien archevêque de Canterbury, a dirigé une délégation officielle de la Communion anglicane à la messe de canonisation sur la place Saint-Pierre le 14 octobre.

Bien qu'il soit resté discret après le décès de son frère, Gaspar Romero a récemment commencé à partager son expérience en public.

«Je me sens fier en tant que frère et en tant que membre de la famille, a-t-il déclaré, mais également en tant que membre du peuple [salvadorien] car, là-bas, ils l'aiment beaucoup.»

Le plus jeune des Romero a déclaré que son voyage à Rome lui avait fait comprendre à quel point les gens du monde entier partageaient ce sentiment.

Melissa Vida

***
Plus que jamais, Présence a besoin de l'appui financier de ses lecteurs pour poursuivre sa mission. Cliquez sur l'image de notre campagne de financement 2018 pour savoir comment votre don fait une différence.

 

du même auteur

Photo d'archive de Mgr Carlo Maria Vigano au Vatican en 2011.
2018-11-15 15:13 || Monde Monde

L'accusateur du pape condamné à restituer de l'argent à son frère

Suzanne Emerson tient une pancarte lors d’une manifestation organisée le 12 novembre 2018 par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) en marge de l’assemblée plénière des évêques américains à Baltimore.
2018-11-13 10:56 || Monde Monde

Crise des abus: Rome demande aux évêques américains de reporter leur vote

Des catholiques chinois prient à l'intérieur de la cathédrale de l'Immaculée-Conception à Pékin en janvier 2018.
2018-11-12 10:58 || Monde Monde

En Chine, une persécution alimentée par les fonctionnaires locaux?

articles récents

L’équipe du renouveau baptismal, incluant des laïcs, des couples, des membres de la Famille Myriam Beth’léem et Robin Dancause, à l’avant-plan, deuxième à partir de la droite.
2018-11-14 15:05 || Québec Québec

Des projets novateurs dans un diocèse en pleine réflexion sur son avenir

Suzanne Emerson tient une pancarte lors d’une manifestation organisée le 12 novembre 2018 par le Survivors Network of those Abused by Priests (SNAP) en marge de l’assemblée plénière des évêques américains à Baltimore.
2018-11-13 10:56 || Monde Monde

Crise des abus: Rome demande aux évêques américains de reporter leur vote

La basilique-cathédrale Sainte-Marie et le Centre de pastorale catholique de l’archidiocèse d’Halifax (photo) ont été vandalisés dans la nuit du 4 novembre. Des graffitis ont été peints à plusieurs endroits à l’extérieur de ces édifices.
2018-11-05 13:54 || Canada Canada

Des édifices catholiques d’Halifax, dont la cathédrale, vandalisés