1639-2018

Les ursulines quitteront leur monastère du Vieux-Québec

Le monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
Le monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.   (Phototèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-05-12 15:39 || Québec Québec

Une importante page d’histoire se tourne à Québec  les ursulines annoncent qu’elles quitteront en 2018 les «murs chargés d’histoire» – pour reprendre leur expression – du monastère où elles vivent depuis le XVIIe siècle.

C’est en effet en 1639 que Marie de l’Incarnation – une religieuse française de Tours – arrive en Nouvelle-France avec deux consœurs pour fonder une maison à Québec et instruire et évangéliser les jeunes Amérindiennes.

Les religieuses de la communauté vieillissante du Vieux-Québec seront relocalisées dans un nouveau site à proximité des Jardins d' Évangéline, dans le secteur d'Estimauville, qu’elles partageront avec les Sœurs Servantes du Saint-Coeur-de-Marie de Beauport. Elles entendent y poursuivre leur mission différemment, dans un milieu où se trouveront plusieurs personnes âgées. Selon sœur Cécile Dionne, supérieure générale des ursulines, ces sœurs pourront ainsi poursuivre leur mission «sous une nouvelle forme de présence au sein de la population».

Le projet consiste en la construction sur le site actuel des Jardins d'Évangéline de deux nouveaux bâtiments pour un total de 230 nouveaux appartements qui s'additionnent aux 187 unités actuelles, a précisé le Groupe LOKIA, propriétaire des Jardins. L’entreprise prévoit débuter les travaux le mois prochain.

Les ursulines indiquent que leur monastère du Vieux-Québec fondé par Marie de l’Incarnation demeurera un lieu vivant. Quelques-uns d’entre elles demeureront sur place «tant et aussi longtemps que ce sera possible», ont-elles indiqué. La chapelle, le tombeau de la fondatrice et le Centre Marie-de-l'Incarnation y restent. L'école privée – qui a toujours été intrinsèquement liée à leur présence dans le Vieux-Québec – y poursuivra ses activités.

Dès l’automne, un centre de la petite enfance et des bureaux de la Ville de Québec seront ouverts dans le monastère, tandis que des démarches continuent pour trouver une autre vocation au lieu. Les sœurs n’entendent toutefois pas morceler leur propriété.

 

du même auteur

Le mandat du recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Pierre-Olivier Tremblay, a pris fin le 7 octobre 2020. Son successeur sera connu ultérieurement.
2020-10-07 12:58 || Québec Québec

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap aura un nouveau recteur

Les autorités publiques québécoises ont entièrement raison de limiter le nombre de personnes à l’intérieur des lieux de culte, affirme la Dre Valérie Julie Brousseau.
2020-09-24 17:48 || Québec Québec

Lieux de culte: une médecin catholique donne raison au gouvernement

C’est surtout la littérature scientifique et les rassemblements complémentaires aux cérémonies religieuses qui auraient poussé le gouvernement à diminuer la limite de personnes autorisées à l’intérieur des lieux de culte.
2020-09-22 15:50 || Québec Québec

Lieux de culte: le Dr Arruda évoque la science et la socialisation périphérique

articles récents

En mars 2019, Mgr Christian Lépine a annoncé la tenue d'un audit externe dans les archives de cinq diocèses québécois. (Présence/François Gloutnay)
2020-10-22 13:19 || Québec Québec

Enquête sur les abus: l'archidiocèse de Montréal refuse de commenter

À gauche, Mgr Thomas Dowd. Photo prise lors de l'ordination épiscopale de Mgr Alain Faubert, nouvel évêque auxiliaire à Montréal, le 15 juin 2016.
2020-10-22 07:52 || Canada Canada

Un nouvel évêque pour Sault-Sainte-Marie

Le pape François lors de son audience générale du 21 octobre 2020 au Vatican.
2020-10-21 13:38 || Vatican Vatican

Propos du pape sur le mariage gai: nouveauté ou continuité?