1639-2018

Les ursulines quitteront leur monastère du Vieux-Québec

Le monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.
Le monastère des ursulines, dans le Vieux-Québec.   (Phototèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2017-05-12 15:39 || Québec Québec

Une importante page d’histoire se tourne à Québec  les ursulines annoncent qu’elles quitteront en 2018 les «murs chargés d’histoire» – pour reprendre leur expression – du monastère où elles vivent depuis le XVIIe siècle.

C’est en effet en 1639 que Marie de l’Incarnation – une religieuse française de Tours – arrive en Nouvelle-France avec deux consœurs pour fonder une maison à Québec et instruire et évangéliser les jeunes Amérindiennes.

Les religieuses de la communauté vieillissante du Vieux-Québec seront relocalisées dans un nouveau site à proximité des Jardins d' Évangéline, dans le secteur d'Estimauville, qu’elles partageront avec les Sœurs Servantes du Saint-Coeur-de-Marie de Beauport. Elles entendent y poursuivre leur mission différemment, dans un milieu où se trouveront plusieurs personnes âgées. Selon sœur Cécile Dionne, supérieure générale des ursulines, ces sœurs pourront ainsi poursuivre leur mission «sous une nouvelle forme de présence au sein de la population».

Le projet consiste en la construction sur le site actuel des Jardins d'Évangéline de deux nouveaux bâtiments pour un total de 230 nouveaux appartements qui s'additionnent aux 187 unités actuelles, a précisé le Groupe LOKIA, propriétaire des Jardins. L’entreprise prévoit débuter les travaux le mois prochain.

Les ursulines indiquent que leur monastère du Vieux-Québec fondé par Marie de l’Incarnation demeurera un lieu vivant. Quelques-uns d’entre elles demeureront sur place «tant et aussi longtemps que ce sera possible», ont-elles indiqué. La chapelle, le tombeau de la fondatrice et le Centre Marie-de-l'Incarnation y restent. L'école privée – qui a toujours été intrinsèquement liée à leur présence dans le Vieux-Québec – y poursuivra ses activités.

Dès l’automne, un centre de la petite enfance et des bureaux de la Ville de Québec seront ouverts dans le monastère, tandis que des démarches continuent pour trouver une autre vocation au lieu. Les sœurs n’entendent toutefois pas morceler leur propriété.

 

du même auteur

Gilles Roberge, 56 ans, deviendra le 19 mai 2019 le premier prêtre ordonné dans le diocèse de Trois-Rivières depuis 2009.
2019-05-16 20:04 || Québec Québec

Trois-Rivières: une première ordination presbytérale en 10 ans

Les filles d'Asia Bibi tiennent une photo de leur mère devant leur résidence de Sheikhupura, au Pakistan, en 2010.
2019-05-14 12:20 || Monde Monde

Blasphème: «Si nous en parlons trop, ça se retourne contre nous»

Le professeur Martin Meunier estime que le débat mérite une démarche de responsabilisation, et non de conviction idéologique ou politique.
2019-05-07 16:15 || Québec Québec

Débat sur la laïcité: «reprenons ça autrement»

articles récents

Gilles Roberge, 56 ans, deviendra le 19 mai 2019 le premier prêtre ordonné dans le diocèse de Trois-Rivières depuis 2009.
2019-05-16 20:04 || Québec Québec

Trois-Rivières: une première ordination presbytérale en 10 ans

La décision d'autoriser les pèlerinages organisés, interdite par les évêques locaux en 1991 et confirmée par le Vatican en 1996, reconnaît la nécessité de fournir un accompagnement spirituel aux dizaines de milliers de catholiques qui se rendent à Medjugorje chaque année.
2019-05-13 15:58 || Monde Monde

Rome lève l'interdiction de pèlerinages organisés à Medjugorje

La basilique Saint-Pierre, à Rome. Le 9 mai, le pape François a révisé et clarifié les normes et procédures relatives à la responsabilisation des évêques et des supérieurs religieux en matière de prévention d'abus.
2019-05-10 16:31 || Monde Monde

Le pape clarifie les règles en matière d'abus