Synode général de l'Église anglicane du Canada

Mariage gai: le diocèse de l'Arctique dit non

  (Pixabay)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-06-23 11:25 || Canada Canada

À quelques jours du début du Synode général de l’Église anglicane du Canada, le diocèse de l’Arctique – le plus vaste diocèse anglican au monde – a indiqué qu’il s’opposera à la redéfinition du canon du mariage afin de permettre des mariages de conjoints de même sexe.

Le Synode général de l’Église anglicane canadienne se tiendra du 7 au 12 juillet au nord de Toronto. La question de la redéfinition du mariage est l’une des plus épineuses qui sera abordée. Lors des synodes précédents en 2010 et 2013, la question avait été repoussée à une date ultérieure. La redéfinition du canon du mariage est en effet loin de faire l’unanimité dans l’Église canadienne.

Le diocèse de l’Arctique indique qu’il considère le mariage comme un sacrement «et non comme un arrangement humain». Il estime que les «liens sacrés du mariage» visent l’union d’un homme et d’une femme. «Jésus n’a jamais loué une autre forme de relation comme mariage», écrit le diocèse dans une brève déclaration d’intention appelée «mémorial».

Le diocèse le plus au nord du Canada rappelle qu’il a longuement réfléchi à cette question lors de son propre synode diocésain survenu plus tôt cette année. « Nous cherchons à protéger et promouvoir ce sacrement pour renforcer la famille, la stabilité de l’Église, l’unité de l’Église de Dieu, et le bien commun. C’est notre souhait sincère que nous puissions rester en association et en ministère avec l’Église anglicane du Canada, tout en restant dans la plus large Communion anglicane», dit encore le diocèse de l’Arctique.

Il fait ainsi écho à une crainte exprimée au sein de l’Église canadienne au sujet de sa relation avec les autres Églises anglicanes à travers le monde. En janvier dernier, l’Église épiscopalienne (États-Unis) a été partiellement suspendue au sein des instances de la Communion anglicane mondiale pour son ouverture jugée trop grande envers la question homosexuelle. Certains craignent qu’un sort similaire attende l’Église canadienne si elle revoit sa définition du mariage.

La semaine dernière, lors du synode diocésain de Montréal, l’évêque Mary Irwin-Gibson a publiquement annoncé qu’elle votera pour sa part en faveur d’une redéfinition du canon du mariage.

Cet hiver, le Collège des évêques a toutefois exprimé des doutes quant aux chances de succès d’une redéfinition. Pour changer un tel canon, il faut avoir les deux tiers des voix des représentants de trois chambres différentes: les évêques, le clergé et les laïcs.

 

du même auteur

Sur cette photo prise en mars 1956, ces trois hommes sont à Rome pour représenter le Québec dans le cadre d’un double anniversaire: le 80e anniversaire de naissance de Pie XII ainsi que son 17e anniversaire de pontificat.
2020-02-10 21:35 || Québec Québec || 2 Commentaire(s)

Les représentants du Québec au 80e anniversaire de Pie XII

Abderrahim Qaq, imam de la Mosquée de la Capitale, et Boufeldja Benabdallah, actuel président du Centre culturel islamique de Québec.
2020-01-29 23:17 || Québec Québec

Tuerie du 29 janvier: religion et politique s’invitent à table

«Le célibat a son sens, mais sans formation, qui va le vivre? demande Marie-Paul Ross, une religieuse sexologue.
2020-01-16 12:26 || Monde Monde

Célibat: «Finalement, on défend quoi?», demande une religieuse sexologue

articles récents

L'exhortation apostolique du pape François sur le synode panamazonien a étonné de nombreux travailleurs d’Église au Brésil, suscitant des réactions variées.
2020-02-14 09:24 || Monde Monde

Brésil: accueil tiède pour l'exhortation du pape

La Montréalaise Josianne Gauthier a participé, à titre d'experte, au synode sur l'Amazonie
2020-02-13 11:11 || Vatican Vatican

Les réactions de Josianne Gauthier à l'exhortation Querida Amazonia

Gérald Larose a pris la parole lors des funérailles de Jean Ménard.
2020-02-11 17:10 || Québec Québec

«Sa spiritualité donnait de la corne aux mains et du rythme aux pieds»