Messe du 375e anniversaire

Montréal est née de «valeurs fondatrices» qui ont traversé le temps

  • L'archevêque de Montréal, Christian Lépine, donne la communion au premier ministre du Canada, Justin Trudeau, le 17 mai 2017 à la basilique Notre-Dame, à Montréal.
  • L'archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, salue les gens à la fin de la messe du 375e anniversaire de Montréal.
François Gloutnay | Journaliste
Journaliste
2017-05-17 16:20 || Québec Québec

Le coup d’envoi des festivités du 375e anniversaire de Montréal a eu lieu à l’intérieur de la basilique Notre-Dame, tôt mercredi matin, en présence du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et du premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

C’est lors d’une messe solennelle - qui rappelait la toute première messe célébrée à Ville-Marie en 1642 - que l’archevêque de Montréal, Christian Lépine a salué tous les dignitaires présents et a rappelé la mémoire des fondateurs de Montréal, «ces aventuriers et aventurières de l'espérance» qui ont osé, il y a 375 ans, «se mettre en marche sans être sûrs du lendemain».

C’est grâce à «leur foi en la beauté du projet d'une ville fondée sur le spirituel, le vivre-ensemble et la solidarité» que Montréal est née, a dit l'archevêque de Montréal.

Ces «valeurs fondatrices ont traversé le temps et demeurent toujours actuelles», a-t-il poursuivi, rappelant que «la valeur du vivre-ensemble fait partie des gènes de Montréal et de son histoire».

Message du pape

Dans un message qu’il a fait parvenir à l’archevêque de Montréal et qui a été lu au début de la messe du 375e anniversaire, le pape François a, lui aussi, salué les valeurs de solidarité qui doivent animer Montréal et ses habitants.

«En fidélité aux intuitions évangéliques des fondateurs de Ville-Marie, le Saint-Père encourage tous les habitants de Montréal à construire des ponts entre les hommes dans le respect de leurs différences et à contribuer ainsi à l'édification d'une société plus juste et plus fraternelle», a lu Mgr Luigi Bonazzi, nonce apostolique au Canada.

Allocution du maire Coderre

Au début de la célébration, le maire de Montréal, Denis Coderre, a insisté sur les origines religieuses de Montréal.

«Montréal n'est pas née dans le tumulte de la guerre ou dans le sang d'une révolution. Montréal n'est pas née dans la ferveur de la conquête ou dans la course à la richesse et à l'or», a-t-il dit.

Debout, dans le chœur de la basilique Notre-Dame, le maire de Montréal a expliqué aux politiciens et aux fidèles présents que «Montréal est née d'un rêve. Celui de transmettre la parole de Dieu aux habitants des confins du Nouveau Monde.»

Il a rappelé que le 17 mai 1642, «Paul de Chomedey de Maisonneuve, Jeanne Mance et les quelque 40 colons et religieux qui ont fondé le village de Ville-Marie ne rêvaient ni de gloire ni de fortune. Leur seule ambition était de bâtir une cité missionnaire.»

Cette messe qui, chaque 17 mai et cela depuis 100 ans cette année, souligne l’anniversaire de Montréal est «une tradition qui nous rappelle qui nous sommes et d'où nous venons».

«Montréal s'est bâtie d'abord et avant tout sur l'enseignement de l'Église catholique. Cet héritage, nous l'assumons entièrement», a lancé le maire Coderre. Son mot de bienvenue a été salué par des applaudissements nourris.

 

du même auteur

Le frère Jean-Guy Roy, alors qu'il dirigeait la maison de production Auvidec.
2018-02-13 15:51 || Québec Québec

Les victimes réclament 16,2 M $

2018-02-13 12:01 || Québec Québec

Pas question de démissionner, disent les deux administrateurs

2018-02-12 15:09 || Québec Québec

L’indépendance d’un assureur au cœur d’une bisbille avec l’archidiocèse de Montréal

articles récents

Une célébration spéciale en l’honneur de Mme Samson (1923-1991) a officialisé le projet, le 8 février à l’église Saint-Sauveur de Québec.
2018-02-14 15:13 || Québec Québec

C'est parti pour le procès de béatification de Colette Samson

Mgr Lionel Gendron et Louis-Charles Fontaine, président d'assemblée de la fabrique de la paroisse Saint-Jean-l'Évangéliste.
2018-02-09 12:58 || Québec Québec

La cathédrale Saint-Jean-l'Évangéliste cédée à l'évêque diocésain

Mgr Raymond Poisson, Carole Garceau, économe au diocèse de Joliette, et Jean-Claude Mailhot lors du lancement de la campagne de financement de 2017.
2018-02-06 22:27 || Québec Québec

Une des victimes est liée au diocèse de Joliette