Diocèses catholiques ontariens

Nouvel évêque en poste à Sault Sainte-Marie, nouvel administrateur à Cornwall

Mgr Marcl Damphousse photographié en août 2015 lors de son passage à Sainte-Anne-de-Beaupré.
Mgr Marcl Damphousse photographié en août 2015 lors de son passage à Sainte-Anne-de-Beaupré.   (Photothèque Présence/Philippe Vaillancourt)
Philippe Vaillancourt | Journaliste
Journaliste
2016-01-13 15:14 || Canada Canada

Le nouvel évêque du diocèse catholique ontarien de Sault Sainte-Marie est entré officiellement en fonction ce matin. Mgr Marcel Damphousse, qui avait été nommé par le pape le 12 novembre 2015 pour succéder à Mgr Jean-Louis Plouffe, est devenu le sixième évêque de ce diocèse érigé en 1904.

La célébration a eu lieu à 10h à la pro-cathédrale de l’Assomption, à North Bay. Elle était présidée par Mgr Brendan M. O'Brien, archevêque de Kingston, en Ontario. Une trentaine d’évêques de l’Ontario, du Québec et des provinces maritimes étaient présent pour l’occasion.

Puisque le diocèse de Sault Sainte-Marie est très vaste, deux autres célébrations d’accueil du nouvel évêque auront lieu le 20 janvier en soirée à l’église Sainte-Anne-de-Pins de Sudbury et le 27 janvier en soirée à l’église Saint-Jérôme de Sault Sainte-Marie.

Âgé de 52 ans, Mgr Damphousse est originaire de Saint-Boniface, au Manitoba. Il est devenu évêque du diocèse ontarien d’Alexandria-Cornwall en 2012.

Administrateur apostolique à Alexandria-Cornwall

Par ailleurs, le pape François a nommé l’archevêque d’Ottawa, Mgr Terrence Prendergast, administrateur apostolique du diocèse d’Alexandria-Cornwall. «Les prochains mois seront un temps de défi alors que nous réfléchirons sur les besoins sur les besoins d’Alexandria-Cornwall, sur son plan pastoral d’évangélisation et de renouveau et sur la façon que l’avenir pourrait se dérouler», a commenté Mgr Prendergast.

Du côté de la Conférence des évêques catholiques du Canada, on indique que le fait que l’archevêque d’Ottawa devienne administrateur apostolique de ce petit diocèse qui ne compte plus que 27 prêtres ne doit pas être le vu comme le signe avant-coureur d’une éventuelle fusion.

 

du même auteur

Sous la gouverne de Luc Bouchard, le diocèse de Trois-Rivières a connu plusieurs changements au cours des dernières années, faisant même figure de pionnier dans les transformations organisationnelles.
2021-02-05 18:17 || Québec Québec

Luc Bouchard, collaborer sans s'imposer

Paroles fortes et témoignages poignants étaient au cœur de la 4e commémoration citoyenne de l’attentat contre la grande mosquée de Québec. Aymen Derbali et Sébastien Bouchard se tiennent devant les micros le soir du 29 janvier 2021.
2021-01-29 19:34 || Québec Québec

Témoignages poignants et rejet du racisme marquent la commémoration virtuelle

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, salue la création d'une journée nationale d'action contre l'islamophobie et appelle le gouvernement du Québec à en faire plus pour reconnaître le racisme systémique et l'islamophobie.
2021-01-29 16:56 || Québec Québec

La lutte à l'islamophobie en filigrane des commémorations

articles récents

Beate Gilles, une théologienne de 50 ans, devient la première femme à diriger le secrétariat des évêques. Son mandat débutera le 1er juillet 2021. Son élection survient alors que l'Église allemande est à nouveau plongée dans la tourmente sur la question des abus sexuels.
2021-02-26 16:33 || Monde Monde

Une femme élue secrétaire générale des évêques allemands

L'ancien président de Développement et Paix, Jean-Denis Lampron, estime que l'organisme a manqué de transparence dans le processus de révision de ses partenaires.
2021-02-26 10:49 || Canada Canada

«Cela ne tient pas la route», disent deux ex-dirigeants de Développement et Paix

Développement et Paix ne conservera des liens de partenariats qu'avec le tiers des organismes qui ont été soupçonnés, depuis mars 2018, de ne pas respecter l'enseignement social et moral de l'Église catholique, ont annoncé l'organisme et les évêques canadiens le 25 février.
2021-02-25 18:18 || Canada Canada

Développement et Paix expurge près de 40% des partenaires examinés